Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

08 novembre 2018

Un nouveau pays, mais pas de crédit? Conseils pour les nouveaux Canadiens

Vous arrivez au Canada et vous ne savez par où commencer? Établir votre situation financière vous aidera à partir du bon pied.

Le Canada est considéré, depuis presque 100 ans, comme étant une mosaïque culturelle, et avec raison. En effet, une personne sur cinq qui vit au Canada est née dans un autre pays. Selon Statistique Canada, ce pourcentage est le plus élevé en 75 ans. Toutefois, on dit également que quatre ans après son arrivée, un immigrant sur cinq a toujours de la difficulté à tisser des liens sociaux et à obtenir de l'appui, et un immigrant sur dix a toujours des préoccupations sur le plan financier.

Si vous êtes un nouveau Canadien, vous devriez savoir que le Canada offre des programmes d'aide à la réinstallation et des programmes de prêts aux immigrants pour vous aider à vous installer.

Il est également important de comprendre les étapes de base à suivre sur le plan financier pour consolider votre avenir financier.

1. Ouvrez un compte bancaire

L'ouverture d'un compte bancaire vous permet d'établir des antécédents en matière de crédit et d'épargner d'une façon simple et sécuritaire. Tout ce que vous devez faire, c'est de vous présenter dans une banque de votre localité et de demander de l'aide. Des employés de la banque seront en mesure d'évaluer vos besoins et de déterminer quelles sont les options qui vous conviennent le mieux en ce qui a trait à votre compte bancaire.

En général, il faut deux pièces d'identité pour ouvrir un compte, dont une avec photo. L'Association des banquiers canadiens fournit une liste de tous les types de pièces d'identité acceptables.

Lorsque vous ouvrez un compte le plus tôt possible après être arrivé au Canada, vous disposez des chèques dont vous aurez besoin pour vous louer un appartement de même que d'un endroit où déposer votre salaire lorsque vous aurez commencé à travailler. Vous n’aurez peut-être pas besoin d'avoir un emploi ni d'argent à déposer au moment où vous ouvrirez votre compte.

2. Commencez à établir vos antécédents en matière de crédit

Outre l'ouverture d'un compte bancaire, il existe d'autres façons de commencer à établir vos antécédents en matière de crédit au Canada :

  • Présenter une demande de carte de crédit et rembourser le solde chaque mois avant la date d'échéance.
  • Toujours payer vos factures à temps, y compris le loyer, l'électricité, le câble et le téléphone.
  • Contracter des emprunts de montants peu élevés auprès de votre banque et effectuer vos paiements à temps.
  • Effectuer régulièrement des paiements pour un autre élément d'actif, comme un prêt automobile, par exemple.

Bien que vous ayez peut-être de solides antécédents en matière de crédit dans votre pays d'origine, vous devez démontrer, en tant que nouvel arrivant au Canada, qu'il en sera de même ici. Les cotes de solvabilité à l'étranger ne peuvent pas être transférées d'un pays à l'autre. Il est possible, toutefois, qu'on en tienne compte si vous désirez contracter un emprunt ou faire un achat important, par exemple établir une marge de crédit ou acheter une maison.

Quand on repart de zéro, il faut compter en général 18 mois pour s'établir une «bonne» cote de solvabilité. C'est suffisant pour démontrer que vous pouvez effectuer des paiements de façon fiable sur une assez longue période. Vous trouverez de l'information sur les cotes de solvabilité et les dossiers de crédit auprès de l'Agence de la consommation en matière financière du Canada qui offre aussi une liste des choses à faire et à ne pas faire qui s'adresse à quiconque souhaite établir des antécédents en matière de crédit.

Les renseignements utilisés pour calculer votre cote de solvabilité sont les suivants :

  • Votre dossier d'emploi, y compris le travail à temps plein et à temps partiel, le travail à contrat, les emplois occasionnels et pendant combien de temps vous avez travaillé pour vos employeurs
  • Si vous êtes propriétaire ou locataire
  • Si vous êtes propriétaire ou locataire de votre voiture
  • Le montant de vos dettes, y compris les paiements en souffrance (et les mesures que vous prenez pour les rembourser)
  • Le remboursement du crédit «renouvelable», comme les cartes de crédit
  • Le remboursement du crédit «à tempérament», comme les emprunts d'un montant peu élevé

Lorsque vous aurez établi de bons antécédents en matière de crédit, vous pourrez envisager l'achat d'une maison ou bien un emprunt pour vous aider à financer d'autres projets.

Pour l'achat d'une maison au Canada, on demande aux résidents permanents une mise de fonds de 5 %, et de 10 % aux résidents non permanents. Pour éviter d'avoir à payer une assurance-prêt hypothécaire -- qui protège les banques et les institutions prêteuses advenant que vous vous trouviez dans l'impossibilité de rembourser votre prêt hypothécaire -- votre mise de fonds doit être de 20 %.

Comme pour tout achat important, la première chose qu'il faut considérer lorsque vous achetez une maison, c'est votre budget. Si vous ne savez pas si l'accession à la propriété vous convient, à vous ou à votre famille, vous pouvez obtenir de l'information à ce sujet auprès de la Société canadienne d'hypothèques et de logement qui vous aidera à prendre une décision éclairée.

Revenuquebec.ca est une autre ressource en ligne pour les nouveaux arrivants. Il s'agit d'un site Web du gouvernement québécois où l'on peut trouver le l'information pertinente pour les nouveaux arrivants.

3. Planifiez votre avenir financier

Lorsque vous serez installé avec votre famille, il sera temps de commencer à planifier pour l'avenir. Même de petits montants mis de côté maintenant pourront faire toute la différence plus tard -- que ce soit pour des urgences, les études ou la retraite.

Il est important de comprendre les options d'épargne à long terme suivantes :

Régime enregistré d'épargne-études (REEE) : Un REEE est un compte d'épargne spécial qui est conçu pour vous aider à épargner pour les études postsecondaires de vos enfants. Le gouvernement fédéral offre une subvention égale à 20 % de votre cotisation annuelle, jusqu'à un maximum de 500 $ par année et un maximum viager de 7 200 $ pour chaque enfant jusqu'à ce qu'il atteigne 17 ans. Les REEE sont à l'abri de l'impôt, c'est-à-dire que vous ne payez pas d'impôt sur les gains tant que les fonds demeurent investis dans le régime.

Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) : Comme le REEE, il s'agit d'un compte d'épargne spécial, mais qui est conçu pour promouvoir l'épargne-retraite. Le montant des cotisations que vous pouvez verser chaque année dans le régime est fondé sur un pourcentage de votre revenu gagné de l'année précédente (habituellement 18 %) sous réserve d'une cotisation maximale (qui est de 26 230$ en 2018). Les fonds que vous versez dans un REER vous procurent une déduction d'impôt immédiate, mais ils sont imposables si vous les retirez. L'intérêt sur vos placements est à l'abri de l'impôt tant que les fonds demeurent investis dans le régime, et il n'est imposable que lorsque vous effectuez un retrait. Par conséquent, vos cotisations réduisent votre impôt sur le revenu annuel, et, en supposant que votre taux d'imposition sera inférieur au moment où vous retirerez les sommes, vous épargnerez considérablement sur l'impôt total que vous paierez pendant que vous vivrez au Canada.

Compte d'épargne libre d'impôt (CELI) : Les CELI ont été conçus pour compléter les REER, puisqu'ils vous offrent un autre moyen de protéger de l'impôt sur le revenu une partie de vos revenus de placement. Vous pouvez y verser jusqu'à 5 500 $ par année et vous n'aurez pas à payer d'impôt sur le revenu de placement. Cependant, contrairement aux REER, les cotisations ne sont pas déductibles de l'impôt et les retraits ne sont pas assujettis à l'impôt sur le revenu, ce qui en fait un excellent instrument d'épargne pour des objectifs à plus court terme, comme une mise de fonds sur une maison, des vacances ou un fonds d'urgence.

Vous ne savez pas par où commencer? Un conseiller peut vous aider à élaborer un plan financier solide, adapté à vos objectifs et à vos besoins. Trouvez un conseiller près de chez vous dès maintenant.

Articles Connexes