Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

10 mai 2013

Super aubaines et gestion d’entrepôt

Acheter de grandes quantités de produits implique la création de « mini-inventaires » ce qui signifie une gestion de l’espace et une certaine organisation. Il en résulte une forme de « coût », même si ce dernier ne se manifeste pas en dollars.

Évidemment, je ne veux surtout pas nier qu’il y a plusieurs avantages à disposer de quelques extras à portée de main -- surtout s’ils ont coûté moins cher au moment de l’acquisition.

Cela dit, derrière la rassurante présence à proximité de biens abondants achetés à bon prix se cache, comme mes trois gants me l’ont démontré, le « poids » de la gestion de nos mini-entrepôts domestiques. Ranger, inventorier, retrouver. Économiser, ça peut parfois être de l’ouvrage!

Et cela consomme une ressource d’autant plus précieuse dans nos vies qui s’appelle le temps.

À moins d’être un obsédé du temps facturé, on se facture rarement à soi-même le temps que l’on consacre à notre vie personnelle : temps en famille, tâches ménagères, etc. C’est évidemment tout le contraire en entreprise, particulièrement dans le domaine manufacturier où l’optimisation de processus est une quête de tous les instants.

Dans de tels milieux axés sur la productivité, l’efficacité et la réduction des coûts, l’idée d’acheter de plus grandes quantités pour obtenir certains rabais au volume est régulièrement mise à l’épreuve. Et si on en croit les grandes tendances, ce qui est le plus intéressant, ce n’est pas d’accumuler pour économiser, mais bien d’avoir la bonne quantité au bon moment -- une approche mieux connue sous le nom du « juste à temps ».

L’une des idées maîtresses du juste à temps consiste notamment à « amincir » au maximum les inventaires maintenus, pour ainsi réduire les coûts d’entreposage, ainsi que les pertes. Ainsi, plutôt que de commander de grosses quantités à leurs fournisseurs, des compagnies manufacturières ont pris l’habitude de commander, plus souvent, de plus petites quantités correspondant aux besoins de périodes plus courtes. Les technologies de l’information aidant, cette façon de faire a permis des gains d’efficacité importants et une réduction du gaspillage.

Ironiquement, bien des grands magasins où l’on achète en grandes quantités sont aujourd’hui passés maîtres dans la gestion de leurs approvisionnements en mode juste à temps, minimisant l’espace réservé à l’entreposage et maximisant celui prévu pour les tablettes. Pour s’assurer de ne jamais manquer de stocks, ces magasins passent leurs commandes aux fournisseurs presque en temps réel. Les tablettes des produits en demande se regarnissent rapidement et on évite aussi d’encombrer l’entrepôt de ceux qui ont peu de succès.

Pendant ce temps, me voilà avec un gant « juste à temps » et deux autres « juste au cas ».

Je peux non seulement m’enorgueillir d’être membre d’un magasin-entrepôt : je suis aussi responsable de la gestion d’une petite partie de son inventaire!

Articles Connexes