Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

23 juillet 2013

Retour au travail après un congé de maternité : ça vous préoccupe?

Que ce soit votre premier, votre deuxième ou votre troisième congé de maternité, le retour au travail n'est pas toujours chose facile. Voici, à ce sujet, des conseils de mamans qui ont bien réussi cette étape de leur vie.

J'ai interviewé plus de 500 femmes qui ont toutes mieux réussi dans leur carrière après avoir fondé une famille. Une bonne partie des conversations que j'ai eues avec elles portait sur la transition entre le congé de maternité et le retour au travail et la façon dont elles ont franchi cette étape avec succès.

Qu'il s'agisse de votre premier, de votre deuxième ou de votre troisième enfant, voici les conseils qu'elles ont donnés le plus souvent pour un retour au travail réussi, à la maison comme au travail.

  • Attendez-vous à être émotive. Beaucoup de femmes ressentent de la culpabilité. Même après deux congés de maternité, comme l’explique Jenny*, maman de deux fillettes de moins de six ans. «Je me sentais coupable de laisser mes filles à la garderie, mais aussi du fait qu'une partie de moi avait tellement hâte de se retrouver de nouveau avec des adultes». Toutes les femmes à qui j'ai parlé ont mentionné les émotions contradictoires et souvent envahissantes qui sont liées au retour au travail, peu importe la durée de leur congé.«Que ce soit de la culpabilité, de la tristesse, de l'excitation ou de la nervosité, attendez-vous à ressentir des émotions et rappelez-vous que le manque de sommeil et les hormones font paraître tout cela tellement bien pire que la réalité. Ce tumulte finira par se calmer », ajoute Jenny.
  • Retournez au travail graduellement si cela est possible. Lorsque Kristin* est retournée à sa pratique du droit du travail après un congé de maternité d'un an, elle a eu la chance de pouvoir revenir progressivement au travail. «Je suis demeurée en contact avec le bureau et mes principaux clients pendant mon congé de maternité, mais l'idée de revenir à temps plein me préoccupait quand même beaucoup », se rappelle-t-elle. Elle est donc revenue graduellement, d'abord deux jours par semaine, puis trois. «Lorsque j'ai repris le travail à temps plein, j'étais prête à le faire.» Si vous n'avez pas la possibilité de retourner au travail à temps partiel ou selon un horaire variable, envisagez un moyen plus convivial de vous replonger dans l'univers du travail avant votre date de retour. «La culture de notre entreprise ne se prête pas à des options plus souples », explique Beth*, une consultante en ingénierie et maman de jumeaux. «Ce que j'ai fait plutôt, c'est que deux semaines avant la date de mon retour au travail, j'ai organisé des déjeuners avec mes collègues, mes principaux clients, mon gestionnaire et mes subordonnés. De cette façon, j'ai pu me mettre graduellement au courant de ce qui se passait au bureau, me pratiquer à faire garder les jumeaux et me rappeler qui je suis au travail -- sans pour autant être déstabilisée!»
  • Ne lésinez pas sur les frais de garderie. Les frais de garderie de base au Canada varient énormément pour se situer entre 200 $ et 2 000 $ par mois par enfant, ce qui met à rude épreuve le budget des familles, qui est déjà serré. Néanmoins, les femmes à qui j'ai parlé qui avaient des enfants maintenant plus âgés et qui n'avaient plus besoin de les faire garder ont toutes recommandé de ne pas lésiner sur les frais de garderie et de considérer cette dépense comme un investissement pour leur carrière. «Au cours des premières années, le montant de mon chèque de paie n'était presque pas plus élevé que celui des frais de garderie» raconte Janice*, qui est professeure titulaire et mère de deux garçons maintenant dans la vingtaine. «Toutefois, ce choix m'a apporté la tranquillité d'esprit dont j'avais besoin pour me concentrer pleinement sur mon travail lorsque je n'étais pas avec mes garçons.»
  • Prévoyez une solution de rechange pour garder vos enfants. Commencez dès maintenant à faire la liste de vos options pour faire garder vos enfants, parce qu'on ne sait jamais à quel moment on en aura besoin. «Deux mois après mon retour au travail, la garderie a fermé pour la journée en raison d'une tempête de neige, mais mon mari et moi avions tous les deux des clients à rencontrer », explique Tracy*, qui est administratrice fiscale et maman de deux enfants. «Nous étions paniqués. Heureusement, une amie en congé de maternité a accepté de garder ma fille.» Ce soir-là, Tracy et son mari ont dressé une liste des personnes à contacter, et dans quel ordre, dans les cas d'urgence de cette nature. «Nous n'en avons pas eu besoin depuis, mais c'est rassurant de savoir que nous disposons maintenant de plusieurs solutions de rechange », conclut-elle.
  • Renouez vos liens avec vos collègues. Le fait d'avoir des enfants change votre façon de travailler. Plusieurs des femmes que j'ai interviewées m'ont dit qu'elles étaient devenues plus efficaces au travail et plus concentrées. Quitter son poste de travail pour aller bavarder avec des collègues est la dernière chose que bien des mères au travail souhaitent faire, mais cela est essentiel pour rétablir votre image et votre présence au travail. «Lorsque je suis revenue au travail, j'étais tellement concentrée sur le fait que je ne devais pas perdre de temps pour pouvoir revenir à la maison m'occuper de ma fille que j'ai presque arrêté de parler aux membres de mon équipe à moins que cela ait été nécessaire pour le travail» raconte Kate*, qui est directrice de comptes, relations publiques, et mère de deux enfants. «Je pensais que j'étais efficace, mais j'ai découvert plutôt, lors de mon évaluation annuelle, qu'on considérait que je travaillais moins bien en équipe et que je n'étais pas accessible. Je conseille donc à toutes mes amies qui sont des mères au travail de prendre le temps à l'occasion d'aller bavarder avec leurs collègues au bureau, d'aller déjeuner avec ceux-ci ou de prendre avec eux un verre après le travail -- peu importe si elles trouvent cela difficile.»
  • Demandez de l'aide. Alors que votre famille s'habitue à un nouvel horaire pendant la période de transition, assurez-vous d'avoir de l'aide. Demandez à des membres de votre famille de préparer des repas ou engagez une femme de ménage qui viendra chez vous chaque semaine. Même un investissement temporaire pour une aide supplémentaire peut faire toute une différence en rendant vos journées de travail plus faciles et plus agréables.
  • Ne soyez pas trop exigeante envers vous-même. Lorsque j'ai demandé aux femmes que j'ai interviewées de penser à leur retour au travail et à ce qu'elles feraient différemment, la réponse qui m'a été donnée le plus souvent était qu'elles seraient moins exigeantes envers elles-mêmes. Elles s’entendent toutes pour dire qu'il est possible d'aimer travailler et de profiter au maximum de chaque instant avec leurs enfants, mais seulement en acceptant de lâcher prise pour certaines choses!

* Les noms de famille ont été omis pour des raisons de protection de la vie privée.

Articles Connexes