Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

10 mars 2016

Réduction d’impôt pour la classe moyenne et autres changements financiers en 2016

Des changements politiques importants au Canada en 2015 entraîneront des changements financiers importants en 2016. Une réduction d’impôt pour la classe moyenne, de nouvelles règles en matière de prêt hypothécaire et une réduction des cotisations au CELI sont trois changements notables.

Il y a eu de gros changements politiques en 2015. Les conservateurs, qui avaient joui d'une majorité pendant des années à Ottawa, ont été remplacés par un gouvernement libéral majoritaire, qui a déjà commencé à concrétiser ses promesses électorales. Par conséquent, vous devez être mis au fait de certains changements financiers majeurs.

Changement au plafond de cotisation au CELI

Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) a été créé en 2009. Les Canadiens pouvaient y cotiser jusqu'à 5 000 $ par année, de 2009 à 2012, et jusqu'à 5 500 $ par année de 2013 à 2014. Le CELI est devenu un instrument encore plus puissant en 2015 alors que le plafond annuel de cotisation est passé de 5 500 $ à 10 000 $.

Malheureusement pour ceux qui aiment les CELI, cette augmentation a fait long feu puisque le nouveau gouvernement a ramené ce plafond à 5 500 $ pour 2016. Cela signifie que pour tout Canadien ayant été plus âgé que 18 ans en 2009 et résidant au Canada depuis cette date, et qui n'a jamais cotisé à un CELI, bénéficie aujourd'hui d'un total de droits de cotisation de 46 500 $ pour 2016.

Année

Plafond annuel de cotisation

Limite cumulative des droits de cotisation

2009

5 000 $

 5 000 $

2010

5 000 $

10 000 $

2011

5 000 $

15 000 $

2012

5 000 $

20 000 $

2013

5 500 $

25 500 $

2014

5 500 $

31 000 $

2015

10 000 $

41 000 $

2016

5 500 $

46 500 $


Comme c'est le cas avec les REER, vous pouvez reporter vos droits de cotisation à un CELI inutilisés aux années à venir. Vous pouvez vérifier la limite à laquelle vous avez droit pour un CELI auprès de l'Agence du revenu du Canada, que ce soit en ligne, à la maison, avec l'application mobile MonARC ou par téléphone (1-800-267-6999).

Nouveau taux marginal d'imposition

Autres nouveautés : des changements à la fourchette à laquelle le taux marginal d'imposition fédéral s'applique et aux taux d'imposition. Voici les taux et les fourchettes d'imposition pour 2015 et 2016:

Année d'imposition 2015

Année d'imposition 2016

Fourchette d'imposition

Taux de l'impôt fédéral sur le revenu

Fourchette d'imposition

Taux de l'impôt fédéral sur le revenu

   Jusqu'à 11 327 $

0,0 %

Jusqu'à 11 474 $

0,0 %

   11 327 $ à 44 701 $

15,0 %

11 475 $ à 45 282 $

15,0 %

   44 702 $ à 89 401 $

22,0 %

45 283 $ à 90 563 $

20,5 %

   89 402 $ à 138 586 $

26,0 %

90 564 $ à 140 388 $

26,0 %

   Plus de 138 586 $

29,0 %

140 389 $ à 200 000 $

29,0 %

   

Plus de 200 000 $

33,0 %


Comme vous pouvez le constater, le gouvernement a réduit le taux d'imposition pour la fourchette des revenus moyens, de 22,0 % à 20,5 %. Pour contrebalancer ce manque à gagner, le gouvernement a aussi créé une nouvelle fourchette d'imposition qui permettra d'imposer les revenus supérieurs à 200 000 $ à 33,0 %. Deux choses à noter : ce tableau n'illustre que les taux d'imposition fédéraux – vous devez aussi payer votre impôt provincial ou territorial sur le revenu en plus de l'impôt fédéral – et ce changement n'a pas d'incidence sur la déclaration de revenus 2015 sur laquelle vous travaillez peut-être déjà.

Nouvelles règles relatives aux prêts hypothécaires

Quand le gouvernement fédéral a modifié les règles relatives aux prêts hypothécaires, en 2012, il :

  • a diminué la période maximum d'amortissement, qui est passée de 30 à 25 ans
  • a réduit le montant maximum de refinancement d'un prêt hypothécaire de 85 à 80 % de la valeur estimative de votre maison

Le nouveau gouvernement a modifié dernièrement la valeur de l'acompte requis pour l'achat d'une maison pour tâcher de réduire les risques financiers que pourraient courir les acheteurs sur des marchés surchauffés. Selon les anciennes règles, l'acompte devait représenter au moins 5 % pour une maison coûtant moins de 1 million de dollars, et 20 % pour une maison valant plus d'un million de dollars. Depuis le 15 février 2016, vous devez verser un acompte de 10 %, mais seulement sur le montant supérieur à 500 000 $ et inférieur à un million de dollars. L'acompte minimum pour les maisons valant plus d'un million de dollars reste à 20 %.

Pour les maisons valant moins de 500 000 $, l'acompte minimum est toujours de 5 %. Si vous achetez une maison valant 400 000 $, vous devrez verser un acompte d'au moins 20 000 $ (5 % de 400 000 $).

Si votre nouvelle maison coûte 650 000 $, l'acompte minimum sera de 40 000 $. Le calcul ressemble à cela :

500 000 $ X 5 %    25 000 $
150 000 $ X 10 %    15 000 $
  40 000 $

Voici comment les nouvelles règles ont modifié le montant de l'acompte que vous devrez verser pour des maisons de divers prix :

 

Anciennes règles

Nouvelles règles

Prix de la maison

Acompte minimum

Acompte minimum

300 000 $

15 000 $

15 000 $

400 000 $

20 000 $

20 000 $

500 000 $

25 000 $

25 000 $

600 000 $

30 000 $

35 000 $

700 000 $

35 000 $

45 000 $

800 000 $

40 000 $

55 000 $

900 000 $

45 000 $

65 000 $

1 000 000 $

200 000 $

200 000 $


Remarquez que ces montants ne sont que des minimums. Si vous pouvez verser un acompte plus important, vos paiements au titre du remboursement de votre prêt hypothécaire seront moindres et vous paierez moins d'intérêt avec le temps.

En plus de ces trois changements importants, d'autres changements pourraient être apportés au Régime de pensions du Canada, à la Sécurité de la vieillesse et à la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE).

Articles Connexes