Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

08 décembre 2017

Quel pourboire devriez-vous donner?

Quel pourboire donner et quand ? Voici quelques conseils judicieux pour savoir ce qu’il faut faire.

Je trouve toujours un peu stressant de donner des pourboires, parce qu'il n'y a pas de règles précises sur le montant que l'on doit donner et dans quelles circonstances on doit le faire. Évidemment, nous savons tous qu'il faut laisser un pourboire de 15 % à la serveuse ou au serveur, mais qu'en est-il si le service était excellent? Ou mauvais? Et devez-vous donner un pourboire si vous allez chercher une commande pour emporter?

Pour m'aider à naviguer dans le monde délicat du pourboire, je me suis adressée à la conseillère en étiquette torontoise Lisa Wright. La première chose qu'elle m'a dite, c'est que je n'étais pas seule à me poser des questions au sujet des pourboires. «Les gens stressent à ce sujet» dit-elle. «Nous aimerions donner un pourboire à tout le monde, mais si nous le faisions, nous serions fauchés.»

Il est donc utile de comprendre les subtilités qui entourent l'acte de donner un pourboire. Lorsque vous décidez si vous laisserez un pourboire et combien, Lisa Wright recommande de prendre en considération la qualité du service reçu et les circonstances dans lesquelles il a été donné. (Il faut aussi tenir compte des spécificités culturelles régionales.)

Dans un contexte d'affaires – en Amérique du Nord à tout le moins –, Mme Wright affirme que ce que vous donnez en pourboire (ou ne donnez pas) peut aider à établir ou détruire une relation avec des clients ou des collègues. «Ne pas donner de pourboire lorsque vous êtes avec des relations d'affaires est un point contre vous» dit-elle, en ajoutant que de donner un pourboire trop élevé devant des clients ou des collèges ne fait pas bonne impression non plus. «Cela pourrait leur donner l'impression que vous dépensez leur argent sans compter.»

Une règle en ce qui concerne les pourboires est d'être discret. Ne brandissez pas une liasse de billets devant tout le monde pour impressionner vos amis ou vos employés. La subtilité est de mise. Et même lorsque le service qu'on vous a donné est mauvais, vous devriez laisser quelque chose, même si c'est peu.

À qui donner un pourboire et combien?

Voici quelques exemples de pourboires acceptables au Québec :

  • Restaurant : 15 % avant taxes (ou jusqu'à 20 % s'il s'agit d'un repas d'affaires). Vous allez chercher une commande à emporter? Vous n'avez pas à donner de pourboire.
  • Salon de coiffure: De 10 % à 15 % (si la personne qui vous coupe les cheveux est propriétaire du salon, vous n'avez pas à lui laisser de pourboire, mais si le service a été excellent, c’est toujours un bon moyen de montrer que vous êtes satisfait).
  • Experts en soins personnels (esthéticienne, massothérapeute, manucure, etc.): De 5 % à 10 %.
  • Hôtel: Vous devriez laisser un pourboire de 1 ou 2 $ par jour pour la femme de chambre.
  • Chauffeur de taxi: De 10 % à 15 %. S'il s'occupe de vos bagages, ajoutez 1 $ par bagage.
  • Livraisons: S’il s’agit d’une livraison d’épicerie, de fleurs ou de meubles: rien. S’il s’agit d’une livraison d’un restaurant : 10 % du montant de la commande.

Après avoir parlé à Lisa Wright, je me sens mieux en ce qui concerne mes habitudes relatives aux pourboires – je suis sur la bonne voie.

Articles Connexes