Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

29 décembre 2016

4 moyens de réduire vos dettes

Le mot «dettes» est certainement devenu un «gros mot». Examinez ces 4 suggestions et passez à l’action.

Le mot «dettes» est certainement devenu un «gros mot». Éprouvez-vous des difficultés à respecter vos obligations financières chaque mois? Ces 4 suggestions peuvent vous aider à réduire vos dettes et, ultimement, à vous en débarrasser.

1. Consolidez vos dettes

Vous payez de l'intérêt sur le solde de plusieurs cartes de crédit et sur des emprunts? Appelez à votre banque et demandez qu'on consolide toutes ces dettes en une marge de crédit personnelle (MCP) ou un compte tout-en-un, dont les taux d'intérêt sont moins élevés. Alors que le taux d'intérêt d'une carte de crédit est habituellement de 18 % et celui des cartes des grands magasins, de 30 %, le taux d'intérêt d'une marge de crédit personnelle est généralement le taux préférentiel plus un point de pourcentage souligne Rubina Ahmed-Haq, reporter dans le domaine financier et blogueuse de Always Save Money. Plutôt que d'effectuer des paiements pour trois cartes de crédit différentes, par exemple, vous ne ferez qu'un seul paiement mensuel dans votre MCP tout en réduisant vos frais d'intérêt.

Jim Yih, un éducateur financier d'Edmonton, qui est l'auteur du blogue Retire Happy, suggère que la seule solution viable pour éliminer vos dettes le plus rapidement possible est de faire plus de paiements d'un montant plus élevé. Il ajoute que vous pouvez utiliser une calculatrice de prêt pour déterminer le temps qu'il vous faudra pour réduire à zéro votre endettement. «Calculez le montant du prêt sur trois ans, cinq ans ou 10 ans», explique-t-il. «Nombreuses sont les personnes qui sont étonnées à quel point le montant des paiements peut être élevé.»

2. Réduisez vos dépenses

Ne mettez plus rien sur vos cartes de crédit. Comme le fait remarquer Mme Ahmed-Haq, la consolidation des dettes n'est une bonne stratégie que si vous arrêtez d'augmenter votre endettement. «Si vous essayez de vous débarrasser de vos dettes, vous ne vous aidez pas en continuant d'acheter», dit-elle. «Vous devez vous concentrer sur le remboursement de celles-ci et ne plus acheter quoi que ce soit avec vos cartes de crédit.»

3. Vérifiez vos versements de prêt hypothécaire

Idéalement, votre prêt hypothécaire et vos taxes foncières annuelles ne devraient pas représenter plus de 30 % de votre revenu mensuel net, fait remarquer Mme Ahmed-Haq. Oui, les banques pourraient accepter de vous prêter beaucoup plus que cela (Mme Ahmed-Haq s'est vu offrir un prêt hypothécaire dont le remboursement aurait représenté 60 % de son revenu mensuel net), mais si vous acceptez qu'on vous prête cette somme élevée, vous éprouverez des difficultés à payer vos factures. «Vous devez vous demander si vous avez contracté un prêt hypothécaire que vous n'avez pas les moyens de rembourser», dit-elle. «Vous devrez peut-être chercher une maison moins grande ou moins chère, que vous pouvez vous permettre.» Certaines personnes ayant contracté un prêt hypothécaire moins important peuvent choisir de le rembourser au moyen d'une marge de crédit hypothécaire. Elles remboursent alors la marge de crédit, ce qui leur permet d'effectuer des paiements au montant qu'elles souhaitent. Cette stratégie ne fonctionne, toutefois, que pour les personnes disciplinées, car les marges de crédit hypothécaires offrent la souplesse nécessaire pour pouvoir engager d'autres dépenses, souligne M.Yih. «Les marges de crédit hypothécaires ont permis à des gens de vivre au-dessus de leurs moyens et il est tellement facile de succomber à la tentation de dépenser et de consommer», fait-il remarquer.

4. Radiez le passif

Vous êtes propriétaire-exploitant de votre propre entreprise? Si vous avez accumulé certaines dettes d'affaires, faites-les travailler pour vous. Vous pourriez obtenir une marge de crédit hypothécaire ou un compte tout-en-un pour votre revenu et vos dépenses d'entreprise, et réduire ainsi l'intérêt. Si vous souhaitez adopter cette stratégie, consultez un professionnel dans le domaine fiscal afin de vous assurer que vos comptes sont établis comme il se doit, suggère M. Yih. Il insiste toutefois sur le fait qu'il est préférable de n'avoir aucune dette.

Articles Connexes