Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

19 juin 2013

Les ados et l'argent : 5 conseils qui rapportent

Ça y est : votre ado vient de décrocher son premier emploi d’été. Voici comment l’aider à bien gérer les sous qu’il gagnera.

1. Apprendre à gérer sagement son argent

Votre garçon ou votre fille a sans doute déjà une certaine expérience de l'argent — les enfants en reçoivent à leur anniversaire ou en gagnent en faisant de menus travaux. Mais, à l’âge de 16 ou 17 ans, les ados ont envie d’un vrai boulot et d’un vrai chèque de paie. Un premier emploi d'été est l'occasion idéale de rappeler à votre ado les valeurs et les notions que vous lui avez inculquées au fil des années à propos de l'argent. Et, en leur transmettant notre expérience, on les équipe pour bien gérer à leur tour leur argent.

  • Des gestes qui comptent — Si ce n’est pas déjà fait, il faut que votre ado demande un numéro d’assurance sociale et ouvre un compte de banque — on lui donne coup de main pour choisir celui qui lui convient le mieux (et on lui rappelle, s'il le faut, que l’utilisation du guichet automatique, par exemple, peut comporter des frais).

2. Apprivoiser son devoir de contribuable

On décode avec notre ado son premier bordereau de paie : salaire brut et net, retenues et cotisations diverses. Les jeunes se préparent ainsi à vivre leur nouvelle expérience de contribuable sans trop de mauvaises surprises, et comprennent mieux de quelle manière ils contribuent à la société.

  • La déclaration de revenus -- Même avec un revenu inférieur aux niveaux imposables, on peut commencer tout de suite à accumuler des droits de cotisation au REER. Et, à partir de 19 ans, votre ado devrait demander chaque année le crédit pour TPS/TVQ dans ses déclarations de revenus.

3. Devenir économe comme l’écureuil

En encourageant notre ado à mettre de côté des sous dès sa première paie, on l'aide à prendre de bonnes habitudes financières qui lui seront utiles toute sa vie. Les experts financiers recommandent de consacrer 10 % de notre salaire à l'épargne, mais, on le sait, ce n'est pas facile : les virements automatiques sont un bon moyen d'y arriver. Et, en constatant le montant de ses épargnes au bout de quelques mois, votre ado aura sûrement le goût de persévérer.

4. Suivre ses dépenses de près

Pour que notre ado résiste à la surconsommation, on lui explique qu’il est important de payer comptant ou avec une carte de débit et de ne pas dépenser l’argent que l'on n'a pas afin d’éviter de tomber dans le piège du crédit. On lui propose également différents moyens concrets de bien consommer : dresser une liste de ce que l'on voudrait acheter, évaluer s’il s’agit d’une nécessité ou d’une envie passagère, assurer le suivi de nos dépenses en conservant nos reçus et en utilisant une feuille de calcul ou une application de téléphone intelligent pour savoir à tout moment où l'on en est.

  • Établir un budget — On fixe avec notre ado un montant pour les besoins essentiels, comme le transport et les lunchs, et une somme raisonnable pour les vêtements et les divertissements. Cet exercice lui permettra de limiter les excès tout en se payant de petits plaisirs.

5. Respecter ses objectifs

Avec notre ado, on définit un plan de match financier et des objectifs d’épargne réalistes et conformes à ses valeurs. Voici quelques scénarios et solutions possibles.

  • Olivier veut faire durer son argent jusqu’à l’été prochain — Comme il travaillera moins durant l'année scolaire pour se concentrer sur ses études, il aura besoin d’échelonner ses revenus sur plusieurs mois. Pour l’épauler, on lui offre de l’argent de poche, à condition qu’il respecte son budget, ou de payer pour certaines de ses dépenses si elles sont raisonnables.
  • Amélie souhaite s’offrir un voyage en Asie — Son but est d'épargner pour réaliser ce projet avant d’entreprendre des études universitaires. On l’aide quand vient le moment de déterminer la somme requise et le temps qu'il faudra pour l’accumuler, puis les différentes façons d’y parvenir (heures supplémentaires, partage de son horaire entre l’école et le travail, etc.).
  • Justin veut compléter sa collection de jeux vidéo — Peu porté sur l’économie et grand amateur de gadgets, Justin aime se gâter. Dans ce cas, on freine ses élans d’acheteur en diminuant son argent de poche, par exemple, ce qui le poussera à épargner pour obtenir ce qu’il désire.
Des ressources pour les jeunes

Articles Connexes