Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

28 février 2018

Le budget fédéral prévoit une nouvelle prestation parentale et lance la discussion sur l'assurance-médicaments nationale

Dans le budget de 2018, Ottawa amorce le débat sur l'assurance-médicaments nationale et augmente le congé parental. Mais qu'en est-il du commerce et des impôts? Il faudra attendre.

Le budget fédéral adopte encore une fois l'approche prudente et attentiste d'Ottawa à l'égard de deux enjeux internationaux de taille : la menace qui pèse sur l'existence même de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et la mise en place aux États-Unis d'un nouveau régime d'imposition des sociétés plus concurrentiel. Mais le gouvernement propose d'apporter certains changements qui, s'ils sont introduits, accentueront les profondes différences entre le Canada et les États-Unis.

Premiers pas vers une assurance-médicaments nationale

Dans son budget 2018-2019, déposé le 27 février, le gouvernement propose de créer un conseil consultatif sur la mise en œuvre d'un régime d'assurance-médicaments national, lequel sera dirigé par Eric Hoskins, l'ancien ministre de la Santé de l'Ontario. M. Hoskins est à l'origine de l'Assurance-santé Plus : Assurance-médicaments pour les enfants et les jeunes, un régime introduit en Ontario au début de l'année. Le conseil aura pour mandat de recommander des options pour un régime d'assurance-médicaments national qui sera annoncé vers la fin de l'année.

Avant la présentation de ces recommandations, il est difficile de prévoir les répercussions qu'un régime national aurait sur les Canadiens qui ont une couverture pour les médicaments sur ordonnance au titre du régime de garanties de leur employeur. En tant que principal fournisseur d'assurance-santé collective au Canada, la Financière Sun Life suivra le travail du conseil de près. «La Financière Sun Life espère pouvoir travailler avec le gouvernement sur ce projet pour veiller à ce que tout régime d'assurance-médicaments national éventuel permette à l'ensemble des Canadiens, y compris nos clients, d'atteindre un mode de vie sain», déclare Dave Jones, vice-président principal, garanties collectives à la Financière Sun Life. «La Financière Sun Life est d'avis que les médicaments sur ordonnance devraient être abordables et que tous les Canadiens devraient y avoir accès. En travaillant ensemble pour tirer parti des atouts des systèmes privé et public, les assureurs et le gouvernement pourront offrir à tous les Canadiens une couverture pour médicaments sur ordonnance abordable, innovatrice et accessible.»

Améliorations au congé parental

Dans le cadre de son objectif visant à éliminer les obstacles à la pleine participation des femmes à l'économie, le gouvernement propose dans son budget une nouvelle prestation parentale partagée d'assurance-emploi : 5 semaines supplémentaires de congé lorsque les deux parents acceptent de partager un congé parental, pour un total de 40 semaines. Cette mesure a pour but d'offrir davantage de souplesse aux familles et de permettre aux femmes de retourner plus rapidement au travail, si elles le souhaitent. Elle vise aussi à mieux équilibrer le congé entre les hommes et les femmes et les répercussions sur leur carrière.

Qu'en est-il de l'économie?

«Avec les changements récents que les États-Unis ont mis en œuvre en matière d'imposition, le pays est devenu plus attrayant pour les entreprises qui souhaitent y faire des affaires, explique Sadiq S. Adatia, premier directeur des placements de Placements mondiaux Sun Life. Nous espérons qu'Ottawa établira une politique visant à maintenir un environnement concurrentiel, mais nous savons que l'établissement d'un plan efficace exige du temps. D'ici à ce que des mesures soient prises, les entreprises et les investisseurs devront vivre temporairement dans l'incertitude.»

Autres faits saillants du budget

  • Déficit prévu de 19,4 milliards de dollars pour l'exercice financier 2017-2018; il devrait passer graduellement à 12,3 milliards de dollars d'ici 2022-2023.
  • 3,2 milliards de dollars pour les sciences et la technologie, y compris des mesures pour aider les femmes à progresser dans ces domaines.
  • Augmentation de l'Allocation canadienne pour enfants pour suivre le coût de la vie, à compter de juillet 2018.
  • Consultations sur la façon de protéger le revenu de retraite d'employés dont l'entreprise entame un processus de faillite avec d'importantes obligations non capitalisées d'un régime de pension.
  • Amélioration des services offerts par l'Agence du revenu du Canada en investissant dans la formation, les services numériques et l'embauche d'agents de service à la clientèle.
  • Davantage d'investissements dans la cybersécurité.
  • Engagement à éliminer les avis concernant la qualité de l'eau potable dans les réserves d'ici mars 2021, et investissements additionnels considérables dans les communautés autochtones, notamment dans les domaines du logement, des soins de santé, des services sociaux et de l'éducation.

M. Adatia prévoit que deux principales tendances se maintiendront au moins jusqu'à la fin de l'année : un marché boursier plus volatil comparativement aux dernières années, et le rendement supérieur des marchés étrangers par rapport au marché canadien.

«Depuis plusieurs années déjà, nous exprimons notre pessimisme relatif, entrecoupé de brèves périodes d'optimisme, à l'égard des actions canadiennes, explique M. Adatia. Nous croyons que la surchauffe du marché immobilier et le haut niveau d'endettement des consommateurs présentent un risque pour le marché boursier et l'économie du Canada.»

Les taux d'intérêt élevés et l'inflation sont aussi des dossiers chauds par les temps qui courent, mais M. Adatia reste généralement imperturbable. «Ce que nous voyons actuellement dans le marché des obligations, c'est ce que nous attendions depuis longtemps. Nous savions tous que le jour viendrait où les taux d'intérêt remonteraient, après des années à un creux historique. Nous n'y sommes pas encore, mais le processus est en cours.»

Le présent document contient des renseignements sommaires publiés à titre indicatif par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. L'information est fournie à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d'ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni en matière d'assurance et de placement. Les opinions exprimées concernant une société donnée, la sécurité, l'industrie ou des secteurs du marché ne doivent pas être considérées comme une indication d'intention de réaliser des opérations visant un fonds de placement géré ou sous-conseillé par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Ils ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d'achat ou de vente.

L'information contenue dans le présent document provient de sources considérées comme fiables, mais aucune garantie, explicite ou implicite, n'est donnée quant à son exactitude et à sa pertinence. Le document peut contenir des déclarations prospectives sur l'économie et les marchés, leur rendement futur, leurs stratégies ou perspectives. Les énoncés prospectifs contenus dans ce rapport ne garantissent pas les rendements futurs. Ils sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers. Veuillez vous adresser à des conseillers professionnels comme votre conseiller financier ou votre conseiller fiscal, et consulter le document du budget publié par le gouvernement du Canada pour obtenir des précisions avant d'agir sur la foi de ces renseignements.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2018.
La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes