Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

23 mars 2016

La stimulation prévue dans le budget fédéral profite aux familles et aux aînés

Tout en misant davantage sur la stimulation dans son budget 2016, le gouvernement canadien modifie en profondeur les allègements fiscaux et le soutien offerts aux familles, aux étudiants et aux aînés.

Comme les choses ont changé en un an!

Le maigre excédent budgétaire de l'an dernier n'est plus qu'un lointain souvenir puisque le plan financier du gouvernement libéral prévoit un déficit de 29,4 milliards de dollars pour l'exercice 2016-2017. Le ministre des Finances Bill Morneau reconnaît que la chute du prix des matières premières a nui à l'économie, mais il affirme également que «les circonstances sont idéales pour investir». Il considère le budget 2016 comme «une étape essentielle qui s'inscrit dans un effort soutenu et stratégique visant à rétablir la prospérité et l'optimisme».

Le manque à gagner s'explique notamment par la diminution des revenus, les allègements fiscaux et de nouvelles dépenses en infrastructures qui s'inscrivent parmi les nombreuses dépenses annoncées. Et il semble bien que l'équilibre budgétaire ne sera pas atteint de sitôt puisqu'on prévoit un déficit de 14 milliards de dollars pour l'exercice 2020-2021.

«Il y a un an, nous avions prévenu que la faiblesse des prix du pétrole, si elle perdurait, ferait peser une menace sur l'économie et pourrait avoir des répercussions, affirme Sadiq S. Adatia, premier directeur des placements de Placements mondiaux Sun Life. Ces répercussions ont été considérables, particulièrement pour certaines provinces de l'Ouest. Nous convenons que la stimulation budgétaire s'impose, déficit ou pas.»

Comme prévu, le budget est en grande partie axé sur des initiatives visant à aider la classe moyenne et à soutenir l'économie. Certaines mesures ont déjà été mises en branle, comme la diminution du taux d'imposition pour les personnes à revenu moyen et la hausse du taux d'imposition pour les personnes à revenu élevé.

La faiblesse des prix du pétrole est l'un des principaux coupables de la détérioration de la situation budgétaire du gouvernement.

«Malgré une timide reprise au cours des dernières semaines, les prix du pétrole ont continué de chuter et ils sont restés bas plus longtemps que ce que nous avions prévu, affirme M. Adatia. L'incidence sur le marché boursier canadien est une chose, mais ce qui est plus inquiétant, ce sont les conséquences économiques à plus long terme. Les pertes d'emplois, la diminution des investissements des entreprises, des segments de la population plus réticents à dépenser – ces effets peuvent mettre beaucoup de temps à se résorber, et l'économie devra s'adapter.»

Faits saillants du budget

Le budget de cette année contient un grand nombre de mesures dont les Canadiens doivent prendre connaissance. En voici quelques-unes :

  • Allocation canadienne pour enfants. Le budget propose une nouvelle allocation : l'Allocation canadienne pour enfants (ACE). Les familles dont le revenu combiné est inférieur à 30 000 $ recevront 6 400 $ par enfant de moins de 6 ans et 5 400 $ par enfant de 6 à 17 ans. L'ACE sera supprimée progressivement au fur et à mesure que le revenu familial augmentera. L'ACE remplacera les actuelles Prestation fiscale canadienne pour enfants et Prestation universelle pour la garde d'enfants.
  • SV et SRG. Le budget propose de ramener l'âge d'admissibilité à la Sécurité de la vieillesse (SV) et au Supplément de revenu garanti (SRG) à 65 ans (au lieu de 67 ans) et aux allocations à 60 ans (au lieu de 62 ans). L'entrée en vigueur de la hausse prévue de l'âge d'admissibilité devait s'échelonner de 2023 à 2029. De plus, le budget propose une hausse de la prestation complémentaire au SRG pouvant aller jusqu'à 947 $ par année, à compter de juillet.
  • Aide pour les étudiants et les jeunes. Le budget propose de bonifier les bourses d'études canadiennes de 50 % en faisant passer la bourse maximale de 2 000 $ à 3 000 $ par année pour les étudiants de famille à faible revenu, de 800 $ à 1 200 $ par année pour les étudiants de famille à revenu moyen et de 1 200 $ à 1 800 $ par année pour les étudiants à temps partiel. De plus, le budget propose de doubler la taille du programme Emplois d'été Canada.
  • Suppression progressive des crédits d'impôt pour la condition physique et les activités artistiques des enfants. Ils seront réduits de moitié pour l'année d'imposition 2016 et éliminés entièrement en 2017.

M. Adatia a bon espoir qu'avec le temps, la stimulation budgétaire d'Ottawa et la stimulation monétaire de la Banque du Canada aideront à maintenir l'économie sur la bonne voie. Cependant, il prévient que cela ne se fera pas sans heurt, et ce d'autant plus que les marchés boursiers ont été très volatils récemment.

C'est dans des moments comme ceux-là que les investisseurs gagnent à consulter leur conseiller financier, affirme M. Adatia. «Si votre portefeuille vous préoccupe, voyez votre conseiller, suggère-t-il. Si votre portefeuille est bien construit, il se peut qu'il n'y ait rien à faire. Aider les clients à se concentrer sur leurs objectifs à long terme, peu importe l'état des marchés, voilà l'intérêt d'un bon conseiller financier. Profitez-en.»

Le présent résumé contient des renseignements résumés pour votre commodité par la société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Bien qu'elle ait préparé ce résumé à partir de sources qu'elle tenait pour fiables, la société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. ne peut en garantir l'exactitude ni l'exhaustivité, et ne peut être tenue responsable de toutes erreurs ou omissions. Ce résumé vise à vous fournir des renseignements généraux qui ne sont en aucun cas destinés à tenir lieu de conseils particuliers d'ordre financier, fiscal, juridique ou comptable. Nota : Les énoncés prospectifs contenus dans ce document, le cas échéant, sont de nature spéculative et aucune décision ne doit être prise sur la foi de ces derniers. Rien ne garantit que les événements envisagés dans ces énoncés auront lieu, ou qu'ils se dérouleront de la manière prévue. Veuillez vous adresser à des conseillers professionnels comme votre conseiller financier ou votre conseiller fiscal, et consulter le document du budget publié par le gouvernement du Canada pour obtenir des précisions avant d'agir sur la foi de ces renseignements.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2016.
La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes