Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

10 octobre 2017

La pleine conscience : bénéfique aussi pour votre santé financière

Lorsque vous évitez les achats émotionnels ou impulsifs en vivant dans l’instant présent, l’argent ainsi économisé peut vous aider à réaliser vos rêves. 

Cette histoire pourrait vous sembler familière…

Vous dressez de grands plans en vue d’épargner pour votre retraite, de rembourser vos dettes en un an et d’emmener votre famille à Aruba. Toutefois, vous n’avez même pas rempli vos obligations financières que vous vous retrouvez à repousser au moins l’un de vos objectifs plus loin que vous en aviez l’intention.

«Souvent, les gens se disent que s’ils gagnaient juste 1 000 $ de plus par mois, tout irait mieux», indique Charmaine Huber de Money Coaches Canada. «Pourtant, ce n’est pas ce qu’on gagne qui est important, c’est ce qui reste.»

En d’autres termes, aucune hausse n’améliorera votre situation financière si vous ne modifiez pas la façon dont vous considérez votre argent et si vous ne le dépensez pas d’une façon qui concorde avec vos valeurs et vos objectifs.

«La plupart des gens roulent sur le pilote automatique quand il s’agit de leur argent, explique Mme Huber. Dès que leur situation évolue, ils commencent à en vouloir plus lorsqu’ils dépensent et cela vient les frapper directement.»

C’est là que la pratique de la pleine conscience peut changer la donne : vous pouvez mettre plus d’argent de côté pour réaliser vos rêves, si vous apprenez à utiliser des techniques qui vous aident à éviter les dépenses émotionnelles ou impulsives.

Qu’entend-on exactement par «pleine conscience»?

La pleine conscience, dont les effets sur la santé ont suscité beaucoup d’enthousiasme, est tout simplement un outil qui vous aide à orienter votre concentration. «La pleine conscience permet d’apaiser votre esprit en le concentrant sur le moment présent», souligne Karolina Pasko, psychothérapeute établie à Vancouver. «C’est quelque chose que vous gérez vous-même et qui n’exige aucune formation.»

Que vous souhaitiez savourer un délicieux repas santé tout en étant à l’écoute de vos signaux de satiété, demeurer en contact avec la nature pendant une randonnée en famille ou rester calme pendant une réunion très stressante, le simple fait de ralentir vos pensées pour vous concentrer sur le moment présent pourrait vous être bénéfique dans pratiquement tous les aspects de votre vie.

Comment utiliser la pleine conscience pour éviter les achats impulsifs?

Appliquée aux finances, la pleine conscience suppose que vous preniez le temps de vous concentrer sur les conséquences que chaque achat pourrait avoir pour vous, afin de vous permettre de prendre des décisions réfléchies et éclairées à propos de vos dépenses.

Lorsque vous avez des doutes quant à un achat, posez-vous les questions suivantes :

  • Puis-je me permettre cette dépense sans m’endetter?
  • Ai-je besoin de cela maintenant?
  • Puis-je me procurer cela à meilleur prix ailleurs?
  • Cet achat m’aidera-t-il à atteindre mes objectifs financiers ou nuira-t-il à mes efforts en ce sens?

À peine dix secondes d’introspection vous permettront de faire la distinction entre vos désirs et vos besoins et vous aideront à évaluer si vous allez regretter votre achat plus tard ou, au contraire, s’il est vraiment judicieux de le faire de suite.

Comment utiliser la pleine conscience pour vérifier si les achats sont émotionnels?

L’achat émotionnel diffère quelque peu de l’achat impulsif en ce qu’il a moins à voir avec le moment de l’achat et plus avec la motivation qui sous-tend celui-ci. La plupart des gens se laissent aller à des achats émotionnels lorsqu’ils subissent du stress ou essaient de se remonter le moral. «Comme la société nous récompense souvent pour nos achats – peu importe nos motivations – l’achat motivé par les émotions est une habitude avec laquelle il peut être difficile de composer», souligne Mme Pasko.

La bonne nouvelle? En ce qui a trait aux achats émotionnels, la pleine conscience peut vous aider à distinguer les achats dont vous jouirez réellement de ceux qui ne sont que des distractions temporaires.

Lorsque vous avez des doutes quant à un achat, posez-vous les questions suivantes :

  • Cet article ou ce service a-t-il pour moi un effet utile, nuisible ou neutre ?
  • Est-ce que je fais cet achat pour me détourner d’une autre émotion ou d’une situation douloureuse?
  • Est-ce que j’attends de cet article ou de ce service particulier qu’il me fasse me sentir d’une certaine manière ou qu’il améliore ma place dans la société?

Ne craignez rien. Le fait de vous poser ces questions ne vous coupera pas de vos aspirations profondes. Après tout, il n’y a pas de mal à jouir de votre argent de manière raisonnable. La pleine conscience peut toutefois vous donner des indices sur les habitudes de consommation que vous devez revoir. En vous sensibilisant ainsi, elle peut vous ouvrir de nouvelles perspectives pour faire face à des habitudes problématiques avant que la situation ne s’envenime.

Dans le cas, par exemple, où la pratique de la pleine conscience révèle chez vous un risque de consommation émotionnelle, cette connaissance de vous-même vous donne du pouvoir. Vous pouvez alors rechercher les services d’un thérapeute, d’un accompagnateur en gestion des finances ou d’un autre expert en santé mentale pour entreprendre la résolution du problème.

Conclusion? «La tranquillité d’esprit sur le plan financier n’est pas un rêve illusoire», affirme Mme Huber. «C’est accessible à tout le monde, peu importe le groupe social ou le revenu.»

Donnez-vous le temps de dépenser en pleine conscience et vous pourriez vous retrouver d’autant plus près de l’indépendance et de la sécurité financières qui élargiront vos possibles et ceux de votre famille. 

Articles Connexes