Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

01 mai 2017

Faut-il laisser de l'argent en héritage à ses enfants?

Voici comment laisser de l'argent en héritage à ses enfants sans que cette bénédiction se transforme en malédiction.

Vous prévoyez depuis longtemps laisser un héritage à vos enfants, mais récemment vous avez commencé à douter. Et si cet argent n'était pas dépensé intelligemment? Peut-être que vos enfants sont à l'aise financièrement et qu'ils n'ont pas besoin de cet argent. Pourquoi ne pas en faire plutôt don à votre organisme de bienfaisance préféré?

Si vous hésitez à léguer de l'argent à vos enfants dans le cadre de votre succession, répondez aux questions ci-dessous. Elles vous aideront à y voir plus clair et à déterminer vos options.

Pourquoi devrais-je léguer de l'argent à mes enfants?

Il existe bien sûr des avantages à léguer de l'argent à ses enfants. Cet héritage pourrait leur éviter le genre de problèmes financiers que vous avez rencontrés en début de carrière. Il pourrait aussi servir à offrir davantage de possibilités à vos petits-enfants et aux générations futures. Vous pensez peut-être que nommer vos enfants dans votre testament est une preuve d'amour. Ou vous souhaitez peut-être simplement conserver vos actifs dans la famille.

Pourquoi ne pas léguer de l'argent à mes enfants?

Malgré les avantages mentionnés ci-dessus, vous avez des doutes au moment de prendre votre décision… Vous pensez que cet argent les privera de leur sens de l'initiative et qu'ils ne travailleront pas aussi fort? Ou, encore, vous craignez que vos enfants soient trop jeunes ou pas assez responsables pour bien gérer leurs finances. Peut-être aussi sont-ils déjà à l'aise financièrement et cet argent serait donc utilisé à meilleur escient par des organismes de bienfaisance

Même si toutes ces inquiétudes sont valables, vous auriez avantage à faire appel à un spécialiste des questions financières. Il vous renseignera sur divers mécanismes de protection qui, tout en permettant à vos enfants d'accéder aux fonds, empêcheront que cette bénédiction ne se transforme en malédiction.

Qu'arrivera-t-il à mon argent si je ne le lègue pas à mes enfants?

Sans testament, votre succession pourrait être administrée selon les lois en vigueur dans votre province de résidence. Grâce à un testament, vous pouvez léguer votre argent à aux personnes de votre choix, presque sans exception. Toutefois, selon votre province de résidence et les raisons pour lesquelles vous n'avez pas nommé vos enfants dans votre testament, ces derniers pourraient avoir des motifs de contester votre choix devant les tribunaux. C’est pourquoi il est si important d'obtenir l'avis d'un conseiller juridique.

Quelles sont mes autres options?

La décision de léguer ou non de l'argent à ses enfants peut être complexe. Heureusement, il existe d'autres façons de faire que leur verser les fonds directement.

Par exemple, si vous voulez que vos enfants profitent de leur héritage tout en protégeant votre patrimoine d'une mauvaise gestion, songez à établir une fiducie testamentaire. Celle-ci entrera en vigueur à votre décès, selon les modalités indiquées dans votre testament. Un fiduciaire administre les biens détenus dans la fiducie et distribue les fonds selon vos directives. Par exemple, vous pourriez demander que vos bénéficiaires ne reçoivent pas l'argent avant d'avoir atteint un certain âge, terminé leurs études ou respecté tout autre critère. Il s'agit d'une solution pratique si vous craignez que votre enfant ne dilapide les fonds ou si vous avez un enfant handicapé qui n'est pas en mesure de bien gérer son argent.

Vous pouvez également désigner votre enfant comme bénéficiaire de votre contrat d'assurance-vie, dont le produit sera versé à une fiducie testamentaire administrée par un professionnel.

Si vous souhaitez léguer votre patrimoine à quelqu'un d'autre que vos enfants (tel que votre organisme de bienfaisance, organisme à but non lucratif ou établissement d'enseignement préféré), il est impératif de consigner par écrit vos dernières volontés dans un document ayant force exécutoire (un testament) rédigé par un notaire et jugé valide par les tribunaux en cas de contestation.

La décision de léguer de l'argent à vos enfants peut avoir une incidence importante sur les relations familiales et les finances de la famille. N'hésitez pas à consulter un notaire, un avocat, un comptable ou un expert en planification financière et successorale au sujet de vos dernières volontés concernant votre succession. Ces professionnels peuvent vous aider à explorer diverses options et vous faire des recommandations selon votre situation, tout en vous conseillant sur la manière d'aborder ce sujet délicat avec vos enfants.

Articles Connexes