Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

15 juillet 2015

Écoconduite 101 : réduire votre consommation d’essence

Voici quelques conseils pour diminuer votre consommation d’essence et ainsi réduire l’impact environnemental de l'utilisation de votre voiture – tout en économisant.

En modifiant quelques-unes de vos habitudes de conduite, il est possible de réduire l’impact environnemental de ce type de transport routier. Et, en prime, vous faites baisser votre facture d’essence. Deux bonnes raisons de prendre le virage vert.

Selon Cédric Essiminy, porte-parole de CAA-Québec, les meilleurs économiseurs d’essence, ce sont les conducteurs. «La façon dont on se comporte derrière le volant, dit-il, a un impact direct sur notre consommation de carburant.» Voici donc quelques notions de base d'écoconduite.

Adoptez une conduite fluide

«Roulez à une vitesse constante. Gardez une bonne distance entre vous et le véhicule qui est devant vous, et essayez de prévoir les manœuvres des autres conducteurs, explique le porte-parole de CAA-Québec. Ça évitera les arrêts brusques. Les bonds de lapin, des accélérations rapides suivies de freinages brusques, c'est le meilleur moyen de brûler de l’essence inutilement.» En effet, les accélérations et les freinages brusques fréquents augmentent la consommation de carburant de 39 %... et ne réduisent la durée d’un trajet que de 4 %.

Roulez moins vite sur l’autoroute

«Plus vous roulez vite, plus vous consommez de l’essence», dit M. Essiminy. Passer de 120 km/heure à une vitesse de 100 km/h peut ainsi réduire de 20 % votre consommation d’essence. «Quand c’est possible, utilisez le régulateur de vitesse, ajoute-t-il. Garder une vitesse constante améliore votre consommation d’essence.»

Ne laissez pas tourner le moteur inutilement

Quand vous vous garez, ne serait-ce que pour quelques secondes, arrêtez le moteur. Un moteur qui tourne au ralenti pendant plus de 10 secondes consomme plus de carburant et produit plus de gaz à effet de serre que si on l'arrête et qu’on le redémarre.

Utilisez un chauffe-moteur

L’hiver, inutile de laisser tourner votre moteur trop longtemps, indique M. Essiminy. «Par temps froid, laissez rouler le moteur 30 secondes, puis prenez la route doucement. Un véhicule se réchauffe plus vite en mouvement qu’à l’arrêt. Et souvenez-vous que le meilleur moyen d’économiser l’essence par temps froid, c’est l’utilisation d’un chauffe-moteur.» En effet, le chauffe-moteur réchauffe le liquide qui entoure le moteur, et le démarrage est plus facile et demande moins d’essence quand ce liquide est à une bonne température. De plus, une étude de CAA-Québec, menée en collaboration avec l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec, a démontré qu’une voiture branchée émet au démarrage 15 fois moins d’hydrocarbures, 6 fois moins de monoxyde de carbone et 4 fois moins d’oxyde d’azote qu’un véhicule sans chauffe-moteur.

Limitez l’utilisation du climatiseur

«Cet accessoire est très énergivore, rappelle Cédric Essiminy. Son utilisation entraîne nécessairement une hausse de votre consommation d’essence. Mettez-le en marche seulement en cas de nécessité. Et, en milieu urbain, évitez-le et baissez plutôt vos fenêtres.»

Procédez à l’entretien régulier de votre véhicule

«Quand on ne fait pas faire les inspections saisonnières d’usage, on se retrouve avec une voiture dont les filtres sont encrassés et les niveaux d’huile insuffisants : elle consommera alors nécessairement plus d’essence», explique le porte-parole de CAA-Québec.

Vérifiez la pression des pneus

Maintenir une bonne pression dans vos pneus permet d'économiser du carburant en plus de prolonger leur durée de vie. Cédric Essiminy conseille de vérifier vos pneus au moins une fois à chaque début de saison. Faites-le aussi après un changement brusque de température, car cela peut modifier la pression. On estime que plus de 25 % des véhicules qui circulent sur les routes du Québec l’été ont des pneus qui ne sont pas suffisamment gonflés. Si tous les conducteurs entretenaient adéquatement leurs pneus, plus de 50 millions de litres de carburant pourraient être économisés chaque année.

Retirez toute charge inutile de votre véhicule

«Plus votre véhicule est lourd, plus il consomme de l’essence, dit M. Essiminy. Si vous n’avez plus besoin de vos pelles et de votre kilo de sel, sortez-les de l’auto!» Chaque surcharge de 45 kilos transportée dans un véhicule augmente de 2 % la consommation de carburant.

D’autres trucs?

  • À l’achat d’un véhicule neuf, optez pour le plus écoénergétique.
  • Planifiez vos déplacements pour éviter des trajets inutiles.
  • Pensez au covoiturage.
  • Utilisez le transport en commun, marchez ou prenez votre vélo quand c’est possible.

Pour en savoir plus…

  • Le site Écomobile du ministère des Ressources naturelles et de la faune du Québec
  • La section Écoconduite du site Web de la CAA.

Articles Connexes