Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

09 juillet 2012

Devriez-vous abandonner votre voiture?

Lorsque vous songez à ce qu'il en coûte pour posséder une voiture par rapport à l'utilisation que vous en faites, vous pouvez en déduire qu'il est peut-être temps de la ranger pour de bon.

Lorsque la voiture vieille de 11 ans de Pippa et Jason Van Dam est tombée en panne l'hiver dernier, le couple craignait de se retrouver avec une facture de réparation élevée. Avec une fillette de 3 ans et un bébé à venir, il était vraisemblablement temps de remplacer le véhicule.

Ou peut-être pas. Ils ont commencé à se demander s'ils avaient vraiment besoin d'une voiture.

De nouveaux paiements mensuels et les dépenses pour l'essence, l'assurance, le stationnement et l'entretien régulier peuvent être nécessaires pour ceux qui utilisent un véhicule régulièrement, mais examinons la situation des Van Dam. Ils utilisent tous deux le transport en commun pour se rendre au travail et se rendent à pied avec leur fillette à la garderie. Ils achètent leur épicerie et d'autres petits articles sur le chemin du retour du bureau ou à des magasins à distance de marche de la maison. Ils utilisent habituellement leur voiture les fins de semaine pour faire des promenades au zoo ou pour visiter de la parenté. Pourquoi devraient-ils verser une grosse somme pour quelque chose qu'ils utilisent très peu?

Le partage de véhicules permet de réaliser des économies importantes

La solution pour les Van Dam : adhérer à un service de partage de véhicules. Leur choix a trois emplacements à moins de 10 minutes de marche de leur résidence à Toronto. Ils louent une voiture à l'heure ou à la journée lorsqu'ils en ont besoin, habituellement une fois par semaine.

Pippa, une directrice de marketing, dit qu'ils paient un peu plus de 200 $ par mois pour leur adhésion, ce qui comprend l'essence, l'assurance et l'entretien. Les sièges pour enfant sont un peu difficiles à manipuler, mais ce n'est pas impossible. L'un d'eux va chercher la voiture, l'amène à la maison et y installe le siège. En ne possédant pas de voiture, Pippa estime qu'elle et Jason épargnent 5 000 $ par année et qu'ils peuvent utiliser cet argent pour d'autres dépenses.

«Nous sommes une jeune famille, nous devons payer pour les soins des enfants, nous avons un prêt hypothécaire à rembourser et nous devons donc surveiller de quelle manière nous dépensons notre argent», explique Pippa. «C'était une façon pour nous d'épargner et le fait que nous n'ayons pas de voiture est une des choses stressantes dont nous n'avons pas à nous préoccuper.

Marcher plus souvent peut contribuer à la bonne forme physique

Natasha MacFarlane, conseillère en informatique de Toronto, a pris la même décision. Elle précise que lorsqu'elle vivait à Kitchener, Ontario, elle avait besoin d'une voiture pour se rendre au travail et à la garderie. Le transport en commun était trop étalé et il lui aurait fallu beaucoup trop de temps pour accomplir ce qu'elle devait faire. Par contre, depuis qu'elle est déménagée à Toronto, il y a deux ans, elle utilise de moins en moins sa voiture. En mars, elle a donc décidé de ne pas renouveler son bail. Natasha et ses trois enfants d'âge scolaire prennent le transport en commun et marchent plus souvent. Elle remarque qu'en quelques mois elle a perdu près de cinq livres et ça continue.

Bien entendu, lorsque vous n'avez pas de voiture, vous devez dire adieu aux excursions spontanées vers des endroits éloignés de la maison. Vous devez planifier davantage, fait remarquer Mme MacFarlane. Lorsqu'elle avait une voiture, elle l'utilisait régulièrement pour amener ses enfants à la plage, y passer une heure et revenir à la maison. Maintenant, ça prend trop de temps avec le transport en commun pour faire cela. «Nous avons changé nos loisirs. Nous découvrons plus de choses dans notre voisinage et nous exerçons des activités qui sont près de la maison».

De temps en temps, le simple plaisir de conduire manque à Mme MacFarlane, mais les économies ainsi réalisées surpassent le facteur pratique.

Si vous songez à remiser votre voiture pour de bon, Pippa Van Dam recommande de faire un essai pendant un mois avant de prendre votre décision. «Il est intéressant de voir quelles en sont les conséquences», ajoute-t-elle. «Nous nous rendons compte qu'en n'ayant pas de voiture, nous sommes plus actifs. Lorsqu'il faisait froid ou qu'il pleuvait, nous aurions conduit notre fille à la garderie. Nous ne pouvons plus faire cela... mais vous vous y habituez».

Vous songez à remiser votre voiture pour de bon?

  • Combien payez-vous pour des frais liés à l'utilisation d'un véhicule? À quelle fréquence utilisez-vous votre véhicule?
  • Vivez-vous près d'un service de transport en commun fiable?
  • Quel est le coût d'une carte mensuelle pour le transport en commun, d'une bicyclette, d'un casque protecteur?
  • Combien de temps vous faut-il pour vous rendre au travail en vélo ou en transport en commun?
  • Vivez-vous près d'une agence de location de voiture ou d'un service de partage de voitures?

Articles Connexes