Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

13 août 2014

Des règles d’or en matière de finances? Première partie

Première partie — Les règles générales en matière de finances sont-elles utiles? Très. Sont-elles précises? Non. Ou du moins pas toutes.

Lorsque j'étais enfant, j'ai grandi sur une ferme et j'ai appris que ce n'était pas toutes les tâches qui nécessitaient une grande précision. Par exemple, mon père m'a demandé un jour d'empiler le foin à neuf mètres à l'intérieur de la grange. Je n'ai pas cherché un ruban pour mesurer la distance. Sachant qu'une de mes enjambées mesurait à peu près un mètre, j'ai plutôt fait neuf enjambées à partir de la porte de la grange et je me suis mis au travail.

Il existe plusieurs règles financières qui ont été établies pour la même raison : pour vous donner une idée générale du but que vous souhaitez atteindre, afin de commencer à travailler à la réalisation de votre objectif financier.

Ces règles financières favorisent la réflexion et nous poussent parfois à agir. Toutefois, si vous vous attendez à ce qu'une règle financière vous donne une réponse qui correspond exactement à votre situation personnelle, vous vous trompez. Aucune règle générale ne devrait être considérée comme une «règle d’or».

Parfois, une approximation suffit

Parfois, c'est très bien de se contenter d'une information qui n'est que vaguement correcte. Par exemple, si vous êtes âgé de 45 ans, une règle générale qui suggère que vous êtes sur la bonne voie de prendre votre retraite à l'âge que vous avez prévu, soit vers les 65 ans, est rassurante. Je crois aussi que c'est correct d'estimer que le revenu de retraite annuel auquel vous pouvez vous attendre dans 20 ans serait d'environ 40 000 $ ou 60 000 $.

Toutefois, si vous envisagez prendre votre retraite au cours des cinq prochaines années, vous avez besoin de solutions claires et exactes et non pas de réponses vagues. Voici comment j'ai évalué certaines de ces règles générales en matière de finances :

  1. Votre revenu de retraite doit équivaloir à 70 % de votre revenu gagné. Cette règle n'est pas digne de foi. C'est une règle pour tous qui ne convient à personne. Déterminez plutôt quelles sont les dépenses qui disparaîtront lorsque vous serez à la retraite (comme le transport pour aller au travail ou les cotisations à votre REER). Déterminez aussi si votre style de vie à la retraite sera coûteux (vous prévoyez voyager autour du monde) ou frugal (vous envisagez faire pousser vous-même vos légumes).Ma femme et moi recommandons fortement l'exercice en trois temps qui suit. Prenez en compte 1. le style de vie que vous souhaitez et ce qu'il vous en coûtera; 2. comment vos dépenses changeront; et 3. à combien doit s'élever votre revenu. Cela ne remplace pas un plan financier, mais c'est un bon départ.
  2. Prévoyez un fonds d'urgence équivalant à six mois de revenu. Cette règle est quelque peu digne de foi. Un fonds d'urgence de six mois serait utile si vous perdiez temporairement votre emploi ou si votre voiture avait besoin d'une réparation majeure. Toutefois, le fait de ne pas avoir de solde sur vos cartes de crédit et d'avoir accès à une marge de crédit pourrait aussi vous aider en cas d'urgence à court terme. Une assurance est le meilleur moyen de vous protéger contre les catastrophes (comme un décès ou une maladie grave) qu'une épargne égale à six mois de revenu ne couvrirait pas.
  3. Ne payez pas plus de 3,5 fois votre revenu annuel brut pour votre maison. Cette règle est plutôt digne de foi. Cela devrait vous donner la possibilité de réaliser d'autres objectifs, comme d'épargner pour les études de vos enfants ou pour votre retraite. Toutefois, dans certains marchés immobiliers, c'est une règle difficile à suivre. Lorsque je travaillais, nous avons fait un compromis et choisi de travailler et de vivre en grande partie à l'extérieur de la grande région de Toronto, où il est si coûteux de vivre.
  4. Ne placez pas plus de 5 % de votre épargne dans des actions ou obligations d’une même société. Digne de foi à 100 %. Mon cousin Johnny a tout misé sur un titre technologique en particulier lorsque celui-ci était le chouchou des Canadiens. (En réalité, en tant qu'agriculteur, il a tout misé sauf la ferme.) Lorsque le titre s'est effondré, c’est une bonne partie de son avoir net qui s’est envolé. J'ai aussi été échaudé lorsque j'ai investi de gros montants dans des titres attrayants qui ont fait les manchettes.
  5. Accumulez l'équivalent de 20 fois votre revenu annuel brut, puis prenez votre retraite Digne de foi, mais non réaliste. J'ai pu économiser 10 fois mon revenu annuel, mais je n'utiliserais pas cela non plus comme règle générale.
  6. Ne touchez jamais à votre épargne-retraite, sauf pour votre retraite. Parfait!
  7. À la retraite, vous pouvez vivre de façon durable avec 4 % de vos économies. C'est un sujet controversé. Compte tenu de la faiblesse des taux d'intérêt et de l'espérance de vie plus longue des Canadiens, certains experts mettent en garde qu'avec 4 %, il est possible que vous manquiez un jour d'argent.Comme j'ai pris ma retraite assez tôt, il a été particulièrement important pour moi de surveiller mon taux de revenu, parce que mes économies devront durer plus longtemps. Au cours de mes trois premières années de retraite, les pourcentages étaient de 2,95 %, de 3,32 % et de 2,97 %. (Entre nous, en plus de ces montants, j'ai aussi gagné un peu d'argent en faisant de la pige. Je ne pense pas que la plupart des gens pourraient prendre une retraite confortable avec seulement 3 % de leurs économies.)Une autre chose dont il faut tenir compte est la possibilité d'avoir à engager des frais de soins de santé imprévus et élevés. Il vous faut vraiment un plan financier pour vous guider afin de pouvoir vivre longtemps avec vos économies.

Articles Connexes