Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

28 mars 2019

Comment vous entendre avec votre conjoint sur les questions d’argent

Se disputer avec son conjoint au sujet de l’argent, c’est comme la mort et les impôts : inévitable et désagréable. Voici 5 façons de mieux vous entendre au sujet de l’argent.

Nous espérons tous être en harmonie avec notre conjoint sur les questions financières : les objectifs d’épargne, les vacances et les choix de placement, par exemple. Pourtant, en réalité, nous finissons presque tous, un jour ou l’autre, par nous disputer au sujet de l’argent. Et, même s’il est difficile d’être toujours d’accord, certaines stratégies peuvent vous aider à vous entendre. En voici quelques-unes:

1. Parlez de vos différences au lieu de vous disputer

Il existe plusieurs mauvaises façons de gagner une confrontation sur l’argent, comme de dire : «Je vais décider parce que c’est ma responsabilité» ou «J’en connais plus sur les questions d’argent que toi». De tels arguments ne sont que des versions adultes de : «Je vais retenir ma respiration jusqu’à devenir bleu». Vous ne cherchez pas à convaincre l’autre, vous voulez lui imposer votre point de vue.

Pour trouver une entente, vous devez avoir une vraie conversation avec l’autre. Il faut miser sur la persuasion plutôt que de chercher la confrontation. Concentrez-vous sur vos objectifs communs pour l’avenir plutôt que sur les erreurs du passé. Autrement dit, une conversation qui débute par «Je pense que nous devrions discuter de la façon dont nous voulons dépenser notre argent» aura plus de chance de porter fruit que si cela commençait par : «Si tu n’avais pas acheté ce stupide bateau, nous pourrions nous payer des vacances cet hiver».

«Mon conjoint Jonathan et moi avions déjà des responsabilités financières quand nous nous sommes rencontrés. Il était impératif de nous entendre dès le départ sur la manière de partager les dépenses conjointes. Nous avons donc dressé un budget de ce qui était commun, en gardant nos finances personnelles séparées pour pouvoir assumer ce que nous devions. Ainsi, nous avons pu établir un équilibre tout en respectant les avoirs de chacun», explique la youtubeuse et blogueuse Florence-Élyse Ouellette.

«Au fur et à mesure que notre relation avance, nous discutons de certains projets importants pour nous. Par exemple, même si nous devons respecter nos obligations financières vis-à-vis de nos enfants issus de relations précédentes et rembourser nos dettes, nous tenons aussi à épargner pour réaliser des projets tels qu’acheter une maison ou partir en voyage», ajoute Florence-Élyse Ouellette.

2. Parlez la même langue que votre conjoint

Nos attitudes et nos priorités en ce qui a trait à l’argent sont toutes différentes, de même que nos façons de prendre des décisions. Par conséquent, si vous souhaitez que votre conjoint change sa façon de penser à ce sujet, examinez comment il prend ses décisions. S’il raisonne de façon logique et méthodique, utilisez la logique et les chiffres pour lui parler. S’il est plus émotionnel, exprimez votre point de vue en lui indiquant ce que vous ressentez.

«Lorsque toutes les cartes sont sur la table, il est plus facile d’y voir clair dans nos objectifs et projets. Cela évite aussi de nous questionner et d’avoir peur de parler de nos finances avec notre conjoint, surtout au début d’une relation», indique Florence-Élyse Ouellette.

3. Échangez vos rôles sur le plan financier

On a vu au cinéma, dans «Un vendredi dingue, dingue, dingue», une mère et sa fille échanger leurs corps et comprendre ainsi les problèmes de l’autre. Essayez l’équivalent sur le plan financier. Jenna, mère de deux jeunes enfants, ne comprenait pas où allait l’argent du ménage. Son mari payait les factures mensuelles en ligne et trouvait qu’elle dépensait trop pour l’épicerie. Ils ont décidé de prendre chacun la place de l’autre pendant un mois. «J’en ai appris beaucoup sur nos finances et j’ai vu où allait notre argent, de sorte que nous avons pu apporter ensemble des changements à notre budget, a indiqué Jenna. Et faire l’épicerie lui a permis de comprendre ce qu’il en coûte pour nourrir notre famille.»

4. Parlez de vos finances à un conseiller

Quand le messager n’arrive pas à transmettre son message, le point de vue d’un tiers peut permettre d’y voir plus clair. Si vous faites affaire avec un conseiller, voyez s’il est possible de lui parler de votre problème pour vous aider à le résoudre.

5. Établissez un budget mensuel

Vous voulez acheter une voiture et votre conjoint aimerait mieux en louer une? En discuter ne servira pas à grand-chose. Pour trouver une réponse, il faut faire des calculs. Établir un budget mensuel qui vous convient est une excellente façon pour un couple de se mettre d’accord sur les dépenses prioritaires du ménage.

Hillary, 48 ans, a compris dès la vingtaine l’importance de rembourser rapidement un prêt hypothécaire. Pour les aider à faire les bons choix, son mari avait acheté un livre contenant des tables d’amortissement : «Les taux étaient plus élevés à ce moment-là et on utiliserait aujourd’hui un calculateur en ligne, mais ce que j’ai vu dans ce livre m’a complètement renversée, dit-elle. J’étais d’accord au départ avec une période d’amortissement de 25 ans, puis j’ai découvert qu’après 25 ans, nous aurions payé presque trois fois le prix d’achat de la maison.»

 «Le remboursement du prêt est devenu ma priorité. Nous avons effectué des versements supplémentaires et raccourci la période d’amortissement chaque fois que nous le pouvions. Nous avons remboursé notre prêt en 11 ans et c’est la décision financière la plus judicieuse que nous ayons jamais prise. Je ne l’aurais jamais fait si mon mari ne m’avait pas montré ce livre.»

Articles connexes