Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

28 novembre 2017

Comment les oncles et les tantes peuvent contribuer à l’éducation financière des enfants

La famille étendue, notamment les oncles et les tantes, est parfaite pour garder et divertir les enfants, mais elle peut également donner des leçons financières amusantes.

Principalement parce que j’ai Netflix, que je n’ai pas vraiment de règle régissant l’heure du coucher et que je n’ai rien contre les beignes au chocolat pour le déjeuner du dimanche, ma nièce la plus âgée aime dormir chez moi. Et, bien qu’elle soit encore d’âge à me trouver cool, je m’efforce d’être le meilleur modèle possible pour elle, y compris pour les questions d’argent.

L’éducation financière des enfants reste fondamentalement une affaire de famille. C’est vrai même si la valeur de l’enseignement de saines habitudes d’épargne et de dépense est désormais généralement reconnue dans notre société (plusieurs provinces, dont l’Ontario, ont lancé ou lanceront bientôt des cours de littératie financière dans les écoles primaires et secondaires). Bien sûr, les parents jouent le rôle principal en cette matière. Cependant, parce que les enfants absorbent tout ce qui les entoure dans ces années décisives de leur enfance, les oncles, tantes, grands-parents, parrains et marraines peuvent avoir beaucoup d’influence sur les habitudes financières des adultes que deviendront ces enfants chers à leur cœur. 

Parler d’argent aux enfants

Lorsque nous passons la fin de semaine ensemble, j’emmène souvent ma nièce à une librairie pour enfants de mon quartier. Sur place, je lui dis qu’elle peut dépenser 25 $. Nous nous promenons dans les rayons et lisons le verso des livres, puis nous calculons ensemble combien de livres elle peut acheter, en prenant en compte la taxe. Cela nous donne l’occasion d’avoir une conversation financière adaptée à son âge. Votre style de vie et votre manière d’aborder les finances pourraient différer de ceux des parents. C’est bien comme ça. La diversité des expériences et des perspectives en matière d’argent amène de manière concrète et constructive une compréhension plus étendue et plus profonde du fonctionnement des finances dans la vraie vie.

Ne pas les gâter sans réfléchir

Il est difficile de ne pas gâter les jeunes enfants et de ne pas dépenser trop pour eux : par exemple, je me retrouve parfois en train de chercher des chaussures qui brillent pour ma nièce de 3 ans parce qu’elle aime se déguiser ou de vouloir acheter pour ma nièce plus âgée un nouveau livre que je viens de voir.

Ne prenez pas l’habitude d’apporter des cadeaux à vos neveux et nièces chaque fois que vous leur rendez visite. Ils doivent être heureux de vous voir, sans vous considérer comme un livreur de cadeaux. Gardez plutôt ceux-ci pour les anniversaires et les fêtes.

Si vous souhaitez faire des cadeaux aux enfants qui font partie de votre vie, songez à quelque chose qui n’est pas matériel, comme une visite au zoo ou une «exploration» en transport en commun.

Aventure et indépendance?

Alors ça, c’est un cadeau.

Travailler ensemble pour réaliser un objectif financier

Vos neveux et nièces participent-ils à une activité scolaire ou communautaire de collecte de fonds? Avez-vous une cause ou une œuvre de bienfaisance qui vous tient à cœur? Si tel est le cas, unissez vos efforts et transformez une occasion de redonner en occasion d’apprentissage. Aidez-les à constater d’eux-mêmes le pouvoir de l’argent ou le bien qu’ils peuvent faire pour les autres lorsqu’ils gèrent efficacement leurs propres ressources, ou encore comment les stratégies marketing (p. ex. une chanson ou un slogan) peuvent susciter l’enthousiasme des gens pour une cause et faire augmenter les dons.

Cotiser avec eux à un compte d’épargne

Les enfants aiment mettre de l’argent dans leur tirelire. Alors pourquoi ne pas ouvrir un compte d’épargne avec eux? Ils pourront y déposer une partie de l’argent qu’ils reçoivent de vous en cadeau et vous pourrez surveiller ensemble l’accumulation des fonds jusqu’à ce qu’il y ait suffisamment d’argent pour une récompense ou un article spécial. 

Un compte d’épargne enregistré est une autre possibilité. Hélas, les moins de 18 ans ne peuvent ouvrir un compte d'épargne libre d'impôt (CELI). En outre, bien que vos nièces et neveux puissent ouvrir un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) avant d’avoir leur majorité, ils doivent pour ce faire gagner de l’argent et produire des déclarations fiscales. (Gardez donc cette idée en tête pour quand ils seront au secondaire et auront un emploi à temps partiel.) Vous pouvez toutefois ouvrir un régime enregistré d'épargne-études (REEE) pour votre nièce ou neveu, peu importe son âge. Assurez-vous simplement de vous coordonner avec les parents au cas où ils auraient déjà ouvert un REEE, pour pouvoir maximiser la subvention que verse le gouvernement sans dépasser le plafond de cotisation. Vous pourriez aussi tout simplement prendre des arrangements pour cotiser à ce régime existant.

Il faut bien entendu adapter tout cela à l’enfant concerné. Par exemple, lorsque j’ai demandé à ma nièce ce qu’elle ferait si je lui donnais de l’argent, elle a répondu : «Je ne sais pas… je pourrais le mettre dans ma tirelire?» Mon neveu, lui, a réfléchi un moment puis a répondu : T’acheter quelque chose?» avant de changer d’idée rapidement et de dire : « Acheter des skis!»

Il est vrai qu’il n’a que 5 ans. Nous allons préparer le terrain pour l’investissement à long terme… Pour le moment, nous continuerons d’aller à la librairie.

Articles Connexes