Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

11 avril 2018

Comment les femmes peuvent améliorer leur confiance sur le plan financier

Avez-vous les connaissances financières nécessaires pour établir un plan de retraite? Votre réponse varie peut-être selon votre sexe, alors voici les mesures à prendre.

Doutez-vous de votre capacité à planifier et à épargner en vue de la retraite? C'est le cas de nombreuses femmes. Selon le Baromètre Financière Sun Life 2018, seulement 46 % des femmes (contre 60 % des hommes) affirment qu'elles possèdent les connaissances financières nécessaires à l'établissement d'un plan de retraite.

Zack Faubert-Tétreault1, conseiller Financière Sun Life, n'est pas surpris de ces résultats. Selon lui, ils s'expliquent par les besoins précis des femmes en matière de planification financière.

«Les résultats du Baromètre concordent avec mon expérience, dit-il. Toutefois, ils ne reflètent pas certains aspects positifs : les femmes épargnent souvent de façon plus rigoureuse que les hommes et sont davantage ouvertes à acquérir des connaissances financières. Ainsi, elles sont en mesure de faire des choix judicieux en cette matière une fois qu'elles sont bien informées.»

Les femmes sont confrontées à un défi particulier en ce qui touche l'épargne-retraite. Elles peuvent s'attendre à vivre une plus longue retraite que les hommes, mais le revenu qu'elles toucheront au cours de leur vie active sera inférieur.

Voici 5 conseils pour aider les femmes à tirer parti de leur rigueur innée et de leur soif d'apprentissage afin de surmonter les défis liés à l'épargne-retraite.

1. Commencez à épargner dès maintenant

Plus vous commencez à épargner tôt, plus vos placements pourront fructifier à long terme. Vous pourrez ainsi accumuler un revenu de retraite substantiel. Afin d'obtenir des recommandations personnalisées sur la façon dont vous pouvez atteindre vos objectifs en matière de santé, d'épargne et de retraite, utilisez l'outil Brillant départ. «Commencer à épargner tôt est la clé du succès d'un plan financier», indique M. Faubert-Tétreault.

2. Adhérez à un régime d'épargne avec prélèvements automatiques

Mettez en place un programme de prélèvements automatiques ou de retenues salariales afin de cotiser à un régime de retraite offert par votre employeur ou à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER). N'attendez pas la date limite annuelle pour cotiser à votre REER afin de donner plus de temps à vos placements pour croître. Les fonds versés dans votre REER fructifieront à l'abri de l'impôt jusqu'à leur retrait, possiblement à votre retraite, au moment où votre revenu imposable (et votre taux d'imposition) sera inférieur à celui de votre vie active.

3. Maximisez les cotisations à votre REER

Votre plafond de cotisation figure sur l'avis de cotisation que vous recevez de l'Agence du revenu du Canada chaque année après avoir présenté votre déclaration de revenus. Vos droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés chaque année. Ainsi, si vous n'avez pas maximisé vos cotisations par le passé, il n'est pas trop tard pour le faire. Afin d'évaluer l'impact de vos cotisations REER sur votre épargne-retraite, utilisez le calculateur REER. Vous pouvez aussi envisager de demander un prêt pour vous aider à maximiser vos cotisations à votre REER. Il est préférable de vous assurer que vous pourrez rembourser le prêt à court terme (p. ex. en utilisant votre remboursement d'impôt).

4. Établissez un plan

Un conseiller peut vous aider à fixer des objectifs en matière d'épargne-retraite, à établir un plan financier afin de les atteindre et à choisir des placements selon votre niveau de tolérance au risque.

5. Faites affaire avec un conseiller qui vous comprend vous, et pas seulement votre conjoint

Il est important de trouver un conseiller qui vous convient, que vous soyez célibataire ou mariée. «Généralement, l'un des conjoints choisit le planificateur financier et l'autre n'est pas nécessairement à l'aise avec cette personne», note M. Faubert-Tétreault. Au moment de choisir un conseiller, dressez une liste de ce que vous recherchez au chapitre de la planification financière et de sa personnalité. De plus, si vous n'êtes pas à l'aise avec votre conseiller, il faut le dire. «Pour ce qui est de votre avenir financier, je ne crois pas qu'il soit approprié de faire affaire avec un conseiller qui ne vous convient pas», conseille M. Faubert-Tétreault.

6. Épargnez pour les événements importants de la vie (comme l'arrivée d'un bébé)

Le gouvernement du Québec offre des prestations de maternité et des prestations parentales en vertu du Régime québécois d’assurance parentale. Toutefois, très peu d'employés pourront combler l'écart entre ces prestations et leur salaire habituel. Puisque les versements sont limités à 55 % ou à 70 % de votre salaire, il y aura un manque à gagner important. Vous devrez compléter les prestations d'assurance-emploi au moyen de votre propre épargne, d'où l'importance de commencer à épargner tôt. M. Faubert-Tétreault recommande de cotiser à un compte d'épargne libre d'impôt (CELI). Vous pouvez aussi effectuer un retrait d'un CELI si vous devez vous absenter du travail pour prendre soin d'un proche malade ou si vous voulez prendre un congé sabbatique. Mettre de l'argent de côté pour couvrir les frais liés à ces événements prévus ou imprévus réduira le besoin de puiser dans votre épargne-retraite.

Aujourd'hui, les femmes vivent plus longtemps et sont en meilleure santé que jamais. Disposer d'un plan de retraite solide et d'argent pour les moments importants de votre vie vous permettra de vivre longtemps et en bonne santé, en toute tranquillité d'esprit.

À propos du sondage

Le Baromètre Financière Sun Life est fondé sur les résultats d'un sondage mené par Ipsos Reid entre le 13 et le 19 octobre 2017 auprès de 2 900 Canadiens âgés de 20 à 80 ans. Cette étude a été réalisée au moyen du panel en ligne «Je-dis» d'Ipsos. Les données recueillies auprès des Canadiens ont été pondérées pour que l'échantillon soit représentatif de la population canadienne réelle sur les plans de la répartition selon la région, l'âge et le sexe.

La précision des sondages en ligne Ipsos est mesurée à l'aide d'un intervalle de crédibilité. Dans ce cas-ci, si tous les Canadiens d'âge adulte avaient répondu au sondage, on évalue que sa précision oscillerait entre +/- 2,1 % à un niveau de confiance de 95 %. D'autres sources d'erreur peuvent toucher les enquêtes par sondage, notamment les changements de méthodologie, les erreurs de couverture et les erreurs de mesure.

1. Zack Faubert-Tétreault, B.A.,* conseiller Financière Sun Life

* Fonds communs de placement offerts par Placements Financière Sun Life (Canada) inc.

La Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes