Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

16 août 2018

Comment faire durer votre épargne pendant la retraite?

Tom Ivaskiv s’est assuré que l’argent ne lui ferait pas défaut à la retraite. Voici comment faire vous aussi.

Tom Ivaskiv n’est pas inquiet. Cet ancien cadre de l’industrie du logiciel établi à Montréal a pris sa retraite à 60 ans et partage aujourd’hui sa vie entre un condo à Mont-Tremblant au Québec et une maison à Longboat Key en Floride. 

«Nous sommes à l’aise», dit cet homme qui a constitué son épargne-retraite au moyen de comptes enregistrés et non enregistrés et a exercé des options d’achat d’actions d’employé. «La retraite est formidable.» 

Pour arriver là, toutefois, il lui a fallu travailler dur et bien planifier ses finances. M. Ivaskiv fait valoir qu’en matière d’épargne, il a adopté une approche à plusieurs volets et qu’il continue de suivre ses placements, notamment un portefeuille d’actions qui comprend des titres bancaires et technologiques.

«J’essaie très fort de diversifier», précise-t-il.

Auparavant, il était possible de constituer un revenu de retraite à l’aide d’actions et d’obligations — surtout grâce aux produits de placement à revenu fixe qui ont généré par le passé des rendements avoisinant les 10 %. De nombreuses personnes bénéficiaient alors aussi d’un régime de retraite à prestations déterminées au travail qui leur garantissait un revenu jusqu’à la fin de leur vie.

De nos jours, cependant, la constitution d’un revenu qui pourra durer pendant des décennies (selon Statistique Canada, les gens vivent plus longtemps que jamais) exige une planification minutieuse. M. Ivaskiv participe activement à la gestion de son épargne-retraite. En se fiant aux connaissances d’expert de son conseiller avec lequel il a des contacts réguliers, il surveille attentivement ses actions, rééquilibre son portefeuille périodiquement, investit dans l’immobilier et retire avec précaution les fonds de son régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

«Si on ne planifie pas avant la retraite, on s’expose à manquer d’argent», affirme Mark Arruda, vice-président adjoint au développement stratégique des affaires et actuaire au marketing à la Financière Sun Life à Toronto.

Un revenu jusqu’à votre décès

L’espérance de vie qui augmente et l’instabilité des marchés sont deux des principaux obstacles à la durabilité de l’épargne-retraite. Avant, les conseillers établissaient des plans pour une période qui s’étirait jusqu’à 80 ans. Aujourd’hui, cette période peut se prolonger jusqu’à 90 ans.

De plus, les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi faibles, et il devient plus difficile pour les épargnants d’obtenir des rendements suffisants pour atteindre leurs objectifs en matière de revenu de retraite. Les retraités prennent donc davantage de risques pour obtenir de meilleurs rendements.

Certains produits peuvent toutefois être utiles pour faire face à ces obstacles. «Les rentes, par exemple, peuvent garantir un revenu aux retraités durant toute leur vie. En contrepartie d’une somme forfaitaire, la compagnie d’assurance versera des paiements réguliers, prévisibles, peu importe combien de temps vivra le rentier», indique M. Arruda.

«Les Fonds de placement garanti (FPG) Financière Sun Life sont une autre option», souligne-t-il. Ceux-ci permettent de placer de l’argent dans des instruments semblables à des fonds communs de placement, mais, contrairement à ces derniers, les FPG sont des contrats d’assurance qui comportent des garanties. «Ces garanties peuvent protéger la valeur de vos placements à l’échéance ou au décès et vous procurer un revenu garanti à vie», signale M. Arruda. Ils offrent aussi la possibilité de bénéficier d’une protection contre les créanciers et, au décès, de contourner le processus de règlement de la succession, notamment l’homologation. La transition vers les bénéficiaires se fait ainsi facilement, de manière rapide et efficace.

«Grâce à ces produits, vous pourriez avoir l’esprit tranquille, sachant que vous disposerez d’un revenu garanti durant toute votre vie et que vos bénéficiaires recevront leur argent rapidement d’une manière avantageuse sur le plan fiscal», fait ressortir M. Arruda.

Commencez à planifier dès maintenant

En ce qui a trait à la planification de la retraite, M. Arruda indique que les discussions doivent commencer le plus tôt possible — pas juste quelques années avant le départ à la retraite.

«Pour évaluer le revenu dont vous aurez besoin à la retraite, explique-t-il, vous devez commencer par faire la somme de vos dépenses de base, comme la nourriture, le logement et l’impôt, puis calculer vos revenus provenant de sources garanties (Régime de rentes du Québec, Régime de pensions du Canada, Sécurité de la vieillesse, régimes de retraite à prestations déterminées, etc.).»

  • Voyez quel sera votre revenu du RRQ/RPC et quels facteurs peuvent avoir une incidence sur celui-ci.

«Si le revenu que vous procurent vos sources garanties est moins élevé que vos dépenses de base, vous pouvez envisager de combler ce qui manque à l’aide d’un produit à revenu garanti», dit-il.

«L’une des mesures les plus importantes à prendre pour s’assurer un revenu durable pour la retraite consiste à planifier soigneusement le passage entre l’étape de la constitution des fonds en vue de la retraite et l’étape du retrait des fonds dont on a besoin pour vivre», souligne Daryl Diamond, président de Diamond Retirement Planning Ltd, à Winnipeg. «Les éléments, les stratégies et les processus à prendre en considération sont radicalement différents de ceux dont on a tenu compte pendant la constitution du capital.»

Par exemple, un couple peut avoir six ou sept sources de revenu, comme le Régime de rentes du Québec, le Régime de pensions du Canada, la Sécurité de la vieillesse, un fonds enregistré de revenu de retraite, des rentes et des régimes de retraite d’employeur — et avoir besoin de conseils pour savoir de quelle source puiser son argent.

«Il s’agit de composer le revenu de retraite des gens de la manière la plus avantageuse sur le plan fiscal, en tenant compte de leurs différentes sources de revenu», explique-t-il.

Pour que la phase du revenu de retraite se passe en douceur, il est essentiel de rencontrer régulièrement son conseiller pour voir si le plan tient la route, par exemple, pour examiner si des problèmes de santé viennent changer la donne.

«C’est un processus qui se fait une année à la fois», indique M. Diamond.

Pour ce qui est de Tom Ivaskiv, c’est grâce à une planification sérieuse et à ses rencontres annuelles avec son conseiller dans les années précédant sa retraite qu’il peut maintenant se détendre et profiter de la vie.

Série de courriels gratuits Épargner pour la retraite

Inscrivez-vous pour recevoir notre série de courriels gratuits, sur 4 jours, Épargner pour la retraite. Au cours des 4 prochains jours, nous vous aiderons à déterminer combien vous devrez épargner, comment y arriver – et quoi faire avec votre argent une fois que vous l'aurez épargnée.

Commencer maintenant

Articles Connexes