Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

11 juin 2012

Cinq leçons que je retiens de mon père

S'il est vrai qu'on apprend plus en observant nos parents qu'en les écoutant, alors j'ai été un enfant très choyé.

En tant que parent, on apprécie davantage ce que nos parents ont fait pour nous. En ce qui me concerne, c'est certainement le cas avec mon père. Nous avons toujours entretenu de bonnes relations, même si nous n'écoutons pas toujours ce que l'autre dit. Du moins, pas lorsqu'on écoute le golf! (Je blague, évidemment.)

Mais, dans bien des cas, il importe peu si on écoute ou non. J'ai grandement appris en observant mes parents, beaucoup plus qu'en les écoutant en fait. Ce n'est pas qu'ils ne m’ont pas donné de bons conseils. Ce qui m'a le plus marqué — ce qui a déteint sur moi, pour ainsi dire — c'est ce que j’ai retenu en les observant alors qu'ils s'occupaient de la famille, jour après jour. Le comportement qu'ils affichaient a eu une plus grande influence sur moi que le comportement dont ils me parlaient.

Cela est particulièrement vrai quand il s'agit des finances. Ma famille avait beaucoup de respect pour le travail et l'argent. Les leçons que j'ai apprises en observant mes parents lorsqu'ils nous élevaient, mon frère et moi, ont une valeur inestimable. Il y a les leçons évidentes — travailler fort, épargner et investir. En regardant en arrière par contre, je ne peux m'empêcher de penser aux leçons moins traditionnelles. Ce sont celles qui font de mes parents, à mes yeux du moins, des parents exceptionnels.

Pour célébrer la fête des Pères, voici quelques-unes de mes leçons préférées de John Press :

  • Si tu peux occuper plus d'un emploi, fais-le. Lorsque j'avais environ six ans, mon père semblait travailler sans arrêt. Ses journées au bureau étaient très longues comparativement à mon horaire de la maternelle. Lorsqu'il arrivait finalement à la maison, c'était avec un porte-document rempli de travail qu'il faisait sur la table de la cuisine. Plus tard j'ai appris qu'en plus de son travail à temps plein, il étudiait pour devenir comptable agréé et offrait des services de tenue de livres à plusieurs entreprises locales. Mais, il parvenait à trouver du temps pour s'occuper de moi et pour me lire mes livres préférés, dont ceux du Dr Seuss.
  • Apprends tout ce que tu peux au sujet de l'argent. Mon père est devenu comptable agréé et il a réussi dans ce domaine. Il est devenu un dirigeant influent dans l'industrie des maisons de retraite et il a par la suite exploité sa propre entreprise d'expert-conseil. Il excelle à conclure des marchés, c’estun des hommes d'affaires les plus brillants que j'aie rencontré.
  • Sois généreux. C'est bien plus qu'une simple question d'argent. Mon père est la personne la plus généreuse que je connaisse. Il investit dans les gens, il donne sans contrainte son temps et son énergie. Et il est remboursé au centuple.
  • Sois bon envers toi. Mon père est un avide golfeur et il vit donc près d'un parcours de golf. Rien de trop huppé, mais ça le rend heureux. C'est ce qu'il a toujours voulu et il en a fait une priorité. Aussi évident que cela puisse paraître, c'est n'est pas toujours chose facile lorsque vous avez l'habitude de placer les besoins des autres avant vos propres besoins.
  • Faites ce que vous aimez tant et aussi longtemps que vous aimez le faire. Il y a tellement de Canadiens qui ont adopté cette philosophie que c'est devenu un cliché. Mais ça vaut quand même la peine d'être mentionné. Lorsque mon père ne joue pas au golf, il travaille dans son bureau à domicile. Les deux le rendent heureux (et son travail lui permet de payer ses dépenses de golf). Quoi de mieux?

Je demande conseil à mon père de plus en plus souvent ces jours-ci. Peu importe le sujet, il y a une sagesse qui découle de ses conseils et c'est ce que j'apprécie et j'admire chez lui. Ça m'aide toujours.

Je vous parie que vous pouvez ajouter des conseils à cette liste. Que vous a enseigné votre père au sujet de l'argent?

Articles Connexes