Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

01 octobre 2014

Cinq façons d’épargner sur le coût des médicaments d’ordonnance

Même si votre assurance-maladie couvre les médicaments d’ordonnance, elle ne couvre peut-être pas leur coût total. Voici donc quelques trucs futés pour épargner.

Si vous êtes couvert par une assurance-maladie individuelle ou collective, vous avez peut-être droit au remboursement du coût des médicaments d’ordonnance, mais peut-être pas de leur coût total. Et puisque le prix de certains médicaments miracles qu’on trouve aujourd’hui sur le marché est élevé, votre part de la facture pourrait devenir salée.

Cependant, si vous disposez d’un peu de temps et effectuez quelques recherches, vous pourriez trouver des façons de garder une partie de cet argent dans vos poches. Voici cinq suggestions :

1. Sachez quels sont les choix proposés par votre pharmacie.

Les pharmaciens facturent des frais d’exécution d’ordonnance pour couvrir le coût des tâches qu'ils accomplissent et le temps consacré à parler de votre traitement avec vous. Ils doivent toutefois afficher le montant de ces frais. Vous pourriez être surpris de constater à quel point les frais d’exécution d'ordonnance et les services offerts varient d’une pharmacie à l’autre.

2. Achetez des médicaments génériques.

Un médicament générique est cliniquement identique à un médicament d'origine, contient les mêmes ingrédients actifs, mais peut coûter beaucoup moins cher. Selon Santé Canada, près de la moitié de toutes les ordonnances exécutées par les pharmacies portent sur des médicaments génériques et certains hôpitaux prescrivent presque exclusivement des médicaments génériques. Les normes de qualité applicables aux médicaments d'origine et aux médicaments génériques sont les mêmes. Le régime de certaines entreprises remplace automatiquement le médicament d'origine par un générique lorsque le choix est offert ou ne rembourse que le coût du médicament générique équivalent.

3. Si vous souffrez d’une maladie chronique, demandez une réserve plus importante de médicaments.

Dans le cas des maladies chroniques et permanentes, le pharmacien peut délivrer une réserve plus importante de médicaments en appliquant des frais d'exécution une seule fois. Demandez donc à votre médecin s’il peut prolonger la durée de votre ordonnance.

4. Demandez des échantillons.

Si votre médecin vous propose d’essayer un nouveau médicament, demandez-lui si le fabricant lui a fourni des échantillons gratuits.

5. Faites le point régulièrement.

Dans le cadre de vos consultations périodiques, demandez à votre médecin et à votre pharmacien de réévaluer vos médicaments et de déterminer s'ils produisent tous les effets escomptés ou si vous en avez encore besoin. Toutefois, ne cessez pas de prendre un médicament d’ordonnance sans consulter votre médecin.

Même si vous n'envisagez peut-être pas l’achat de médicaments d’ordonnance de la même façon que celui d’aliments, de vêtements ou d’autres articles, c’est toujours payant de consommer intelligemment.

 

Articles Connexes