Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

07 février 2016

Cinq conseils pour échapper à la fraude sur Internet

En ligne, tout comme dans la vraie vie, il est important d’être vigilant. Voici cinq bons conseils pour échapper à certaines des principales arnaques sur Internet.

Les communications en ligne étant de plus en plus courantes, le nombre d’arnaqueurs a augmenté en conséquence. C’est pourquoi même l’utilisateur d’Internet le plus futé doit constamment se méfier des menaces potentielles. Cet avertissement peut paraître quelque peu inquiétant, mais il faut se le rappeler : on doit être vigilant, en ligne comme dans la vraie vie.

Voici cinq bons conseils pour échapper à certaines des principales arnaques sur Internet :

1. Hameçonnage par courriel : Ne mordez pas à l’appât

 Le truc : Vous avez reçu un courriel, soi-disant de votre banque, dans lequel on vous demande votre nom d’utilisateur et votre mot de passe, sans quoi votre compte sera fermé. Ça semble urgent, non? Non. C’est une arnaque connue sous le nom d’«hameçonnage». Aucune banque ou autre organisation présente en ligne et de bonne réputation ne vous demanderait des renseignements sur votre compte ou vos nom d’utilisateur et mot de passe. La même chose s’applique au mot de passe de votre courrier électronique, au code NIP de votre carte bancaire ou à quoi que ce soit d’autre que vous ne confieriez normalement même pas à vos enfants. Les bons hameçonneurs créeront même de faux sites incroyablement bien faits : ne vous laissez donc pas avoir.

La solution : Supprimez ou ignorez ces courriels, quel que soit le nombre de points d’exclamation qu’ils contiennent.

2. Faux organismes de bienfaisance : Dites tout simplement non

Le truc : Dans une nouvelle tendance particulièrement odieuse, de faux organismes de bienfaisance profitent du battage médiatique autour des calamités qui s’abattent un peu partout dans le monde et de leur capacité à canaliser des dons. Après le tsunami de 2011 au Japon, un tas de faux organismes de bienfaisance sont soudainement apparus, profitant du désir des gens à aider les survivants. L’omniprésence d’Internet et la facilité avec laquelle on peut faire des paiements en ligne rendent les dons plus simples que jamais, mais il est malheureusement beaucoup plus difficile de savoir où va votre argent et même de vérifier le statut de certains organismes.

La solution : Vérifiez toute demande d’argent, surtout si elle est faite par courriel, comme vous le feriez pour un don sollicité dans la rue. Vous demanderiez en effet qu’on vous prouve que votre argent ira bien à un organisme de bienfaisance. Faites vos devoirs : renseignez-vous sur cet organisme et sur sa mission et communiquez directement avec lui avant de verser un don. Vérifiez aussi son statut fiscal ainsi que ses dépenses.

3. Cadeaux «gratuits» : On n’a jamais rien pour rien

Le truc : Vous recevez un courriel ou cliquez sur une fenêtre publicitaire, et on vous dit que vous avez gagné quelque chose de vraiment chouette. Vous n’avez qu’à entrer vos renseignements personnels (et peut-être votre numéro de carte de crédit, pour couvrir les frais d’expédition, bien sûr) et vous recevrez un nouveau machin électronique, une télévision ou même un bon vous donnant droit à des vacances gratuites! C’est fort improbable : au mieux, vous donneriez vos renseignements personnels à un polluposteur qui vous bombardera de pourriels pendant des années sans que vous receviez quoi que ce soit en retour. Au pire, un hameçonneur pourrait piller votre carte de crédit en ligne.

La solution : Comme on dit, on n’a jamais rien pour rien. Si vous ne vous êtes jamais inscrit à un concours, comment pourriez-vous soudainement gagner quelque chose? Les cadeaux gratuits ne sont jamais gratuits et, de toute façon, ils ne sont la plupart du temps que des objets sans grande valeur. Ignorez-les. Je répète : ignorez-les!

4. Magasiner des contrefaçons : Trop beau pour être vrai

Le truc : Vous découvrez en ligne une offre irrésistible portant sur un article de designer, comme un sac à main Gucci. Il est incroyablement bon marché et les frais d’expédition sont raisonnables : pourquoi alors ne pas profiter de cette excellente offre? Parce que si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas. Les produits contrefaits abondent, et bien que vous pourriez facilement déceler une contrefaçon en personne, les offres en ligne sont tout autre chose parce que, habituellement, vous ne voyez qu’une photo.

La solution : Méfiez-vous des articles de luxe à prix cassé qui semblent être en bon état. Cherchez quel est le prix en ligne moyen et faites preuve de bon sens. Communiquez avec le vendeur pour vérifier si l’article existe bel et bien et pourquoi il est à si bas prix. Si le vendeur utilise un site d’enchères de bonne réputation, comme eBay, lisez les commentaires des clients et prenez une décision éclairée.

5. Organismes de bienfaisance : Vérifiez avant de donner

Assurez-vous qu’une demande de don est légitime en consultant des sites comme ceux-ci :

Articles Connexes