Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

04 avril 2017

Le REEE peut-il servir à financer une formation d'apprenti?

Vous pensez qu'un REEE peut seulement servir à financer des études collégiales ou universitaires à temps plein? Songez-y bien, ce puissant outil d'épargne offre bien d'autres possibilités.

Contrairement à la croyance populaire, un régime enregistré d'épargne-études (REEE) n'est pas seulement avantageux pour les jeunes gens qui étudient à temps plein au collège ou à l'université.

La liste des programmes admissibles comprend aussi des formations permettant d'exercer un métier spécialisé tel qu'électricien, soudeur et plombier – des emplois très recherchés en raison du départ à la retraite de la génération actuelle de travailleurs spécialisés.

Les établissements d'enseignement ne s'intéressent habituellement pas à la façon dont leurs étudiants financent leur formation. Toutefois, Matthew Coverdale du bureau du registraire du Southern Alberta Institute of Technology a remarqué un intérêt grandissant des étudiants pour le REEE.

« Je dirais que davantage d'apprentis que d'habitude nous ont demandé de remplir des formulaires de REEE », dit-il. « Il y a 1 ou 2 ans, nous avons commencé à en signer de plus en plus. »

Selon l'Agence du revenu du Canada, pour avoir droit de retirer des fonds d'un REEE, un étudiant doit être inscrit à un programme d'une durée minimale de 3 semaines consécutives et consacrer au moins 10 heures par semaine à ses cours ou à ses travaux pendant cette période.  

Même si l'établissement d'enseignement que vous envisagez de fréquenter n'est pas inscrit sur la liste d'établissements d'enseignement agréés du gouvernement fédéral, cela vaut la peine de communiquer avec le bureau d'aide financière aux étudiants de votre province pour en obtenir la confirmation.

Une initiation au REEE

Précisément, qu'est-ce qu'un REEE?

Il s'agit d'un régime d'épargne que vous pouvez mettre en place pour un futur étudiant au sein de votre famille ou un groupe plus large d'êtres chers, habituellement vos enfants ou vos petits-enfants. Une fois inscrit à un programme admissible, l'étudiant – ou le bénéficiaire – reçoit un montant que vous avez préalablement déterminé.

Les amis et les membres de la famille peuvent cotiser au régime en tout temps. Aucun plafond de cotisation annuel ne s'applique; par contre, la limite à vie est de 50 000 $ par bénéficiaire.

Au moment de remplir votre déclaration de revenus, vous ne pourrez pas déduire ces cotisations comme c'est le cas avec un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), mais votre argent fructifiera à l'abri de l'impôt. L'étudiant inscrit à un programme d'études postsecondaires pourra retirer des fonds de son REEE; le montant du retrait sera ajouté à sa déclaration de revenus et non à la vôtre. En présumant que l'étudiant se trouve dans une tranche d'imposition inférieure à la vôtre, il payera moins d'impôt.

Le REEE se démarque cependant réellement grâce aux subventions gouvernementales qui s'ajoutent à l'argent investi pour le faire croître encore plus vite.

Ainsi, le gouvernement accorde aux bénéficiaires une Subvention canadienne pour l'épargne-études équivalant à 20 % des cotisations versées au cours de l'année, pour un maximum de 500 $ par année et de 7 200 $ à vie. De plus, le Bon d'études canadien, conçu pour aider les étudiants provenant de familles à faible revenu, permet d'ajouter un montant supplémentaire de 2 000 $ au régime d'épargne. 

REEE : un outil parmi d'autres dans le coffre de l'apprenti

Un des incroyables avantages pour les apprentis est qu'ils sont payés pour le travail qu'ils effectuent pendant leur formation. Même si leur salaire est inférieur à celui des travailleurs plus expérimentés, ils développent des compétences recherchées et peuvent s'attendre à être payés bien davantage une fois leur formation terminée.

Les fonds provenant d'un REEE peuvent également s'ajouter à d'autres options de financement, comme le prêt canadien aux apprentis qui leur offre la possibilité d'obtenir, par période de formation, un prêt maximal de 4 000 $ exempt d'intérêts. Il s'agit d'une option avantageuse puisque l'intérêt ne commence à s'accumuler qu'à la fin du programme de formation.

Une option d'épargne souple

Enfin, il est bon de savoir qu'un REEE peut rester ouvert jusqu'à 36 ans suivant la date de sa création. Il ne faut donc pas s'en faire si le bénéficiaire ne sait toujours pas ce qu'il fera dans la vie à la sortie de l'école secondaire. 

S'il choisit de ne pas faire d'études postsecondaires, d'autres options s'offrent à vous. Vous pouvez fermer le REEE et transférer les fonds qui ont fructifié à l'abri de l'impôt dans votre REER. N'oubliez pas que vous devrez avoir les droits de cotisation au REER nécessaires. De plus, le REEE devra être en place depuis au moins 10 ans ET tous ses bénéficiaires devront avoir atteint l'âge de 21 ans. Il est aussi possible de transférer les fonds du REEE dans un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI). Le montant sera pris en compte dans le plafond de cotisation viager de 200 000 $ du REEI, mais ne vous permettra pas de profiter d'une Subvention canadienne pour l'épargne-invalidité. Dans les deux cas, il vous faudra retourner au gouvernement toutes les sommes reçues de la Subvention canadienne pour l'épargne-études et du Bon d'études canadien. Vos cotisations initiales au REEE seront transférées libres d'impôt puisque vous n'avez bénéficié d'aucune déduction d'impôt. Le REEE peut, en outre, être attribué à un autre bénéficiaire; toutefois, les fonds du Bon d'études canadien ne sont pas transférables.

La vie est pleine de surprises et rien n'est garanti. Le REEE est cependant un outil puissant qui offre aux jeunes apprenants la souplesse nécessaire pour suivre leur propre parcours menant au succès, que ce soit en faisant carrière comme col blanc ou comme travailleur spécialisé.

Articles Connexes