Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

22 avril 2015

Budget fédéral : allègement fiscal pour les familles canadiennes

Le nouveau budget propose d'apporter des modifications aux CELI et aux FERR et de mettre en place d'autres mesures d'allégement fiscal destinées aux familles canadiennes. Voici cinq façons dont vous pourriez en bénéficier.

Le budget fédéral que Joe Oliver, ministre des Finances, a présenté mardi prévoit un excédent de 1,4 milliard de dollars pour l'année, soit le premier excédent depuis huit ans.

«Si l'on exclut le fait que le gouvernement a utilisé son fonds de réserve pour dégager un excédent, la fin du déficit est une bonne nouvelle, affirme Sadiq Adatia, premier directeur des placements à Placements mondiaux Sun Life. Elle s'est fait attendre et, de notre point de vue, cela envoie un message positif au sujet de la politique budgétaire depuis la récession.»

Le budget comporte également de bonnes nouvelles pour les contribuables canadiens. Voici cinq points saillants :

1. Hausse du plafond de cotisation annuel au CELI

Le plafond de cotisation annuel applicable aux comptes d'épargne libre d'impôt (CELI) passe de 5 500 $ à 10 000 $ dès cette année. Cette hausse rend le CELI plus utile à la fois pour l'épargne à long terme et l'épargne à court terme. Si vous avez versé la cotisation maximale à votre REER, le CELI représente un autre excellent moyen de mettre une partie de vos revenus de placement à l'abri de l'impôt sur le revenu. De plus, comme les retraits du CELI ne sont pas imposables, ils sont aussi une bonne option pour les objectifs à plus court terme, comme faire le premier versement pour l'achat d'une maison, se payer des vacances ou se constituer un fonds d'urgence.

2. Réduction des retraits minimums du FERR

Le budget propose de réduire les taux de retraits minimums obligatoires pour les fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) qui s'appliquent aux personnes ayant entre 71 ans et 94 ans afin de mieux tenir compte des récents taux de rendement à long terme et de l'inflation prévue. Par exemple, le taux de retrait minimum actuel de 7,38 % pour une personne ayant 71 ans passerait à 5,28 %.

Cindy Crean, directrice générale de la gestion privée à Placements mondiaux Sun Life, affirme qu'«avec l'augmentation de l'espérance de vie, la réduction des retraits minimums des FERR donnera aux retraités la possibilité de laisser leurs fonds plus longtemps dans leur FERR, ce qui leur permettra de bénéficier plus longtemps de la croissance avec report d'impôt. Ils ne seront pas obligés de retirer de leur FERR des sommes dont ils n'ont pas besoin pour maintenir leur style de vie et de payer de l'impôt. Il est possible que les règles actuelles aient forcé des retraités à retirer des sommes telles de leur FERR qu'ils ont été touchés par la récupération de la Sécurité de la vieillesse. Les nouvelles règles leur donneront plus de souplesse et leur permettront d'utiliser des sommes provenant d'autres sources, comme l'épargne non enregistrée ou les comptes d'épargne libre d'impôt, qui n'auront pas d'incidence sur leur revenu imposable.»

3. Crédit d'impôt pour l'accessibilité domiciliaire

Le budget propose d'instaurer un nouveau crédit d'impôt pour l'accessibilité domiciliaire qui aidera les aînés et les personnes handicapées à faire des rénovations visant à améliorer la sécurité, l'accessibilité et la fonctionnalité de leur domicile en leur accordant un allègement fiscal de 15 % sur un montant maximum de 10 000 $ de dépenses admissibles par année. Les dépenses admissibles comprennent les coûts liés à l'achat et à l'installation de rampes d'accès pour fauteuil roulant, de baignoires avec porte, de douches accessibles aux fauteuils roulants et de barres d'appui.

4. Soutien à l'éducation postsecondaire

Les modifications proposées touchant le programme canadien de prêts aux étudiants aideront les étudiants postsecondaires et leurs parents puisqu'elles réduiront la contribution parentale présumée requise pour avoir droit aux prêts aux étudiants. De plus, elles élimineront la pénalité qui s'applique aux étudiants qui travaillent puisque l'assistance financière ne sera plus basée sur le revenu qu'ils touchent.

5. Prolongation de la durée des prestations de compassion

Actuellement, les prestations de compassion de l'assurance-emploi permettent de s'absenter de son travail pour une durée de six semaines pour s'occuper d'un membre de la famille en fin de vie. Le budget propose de faire passer cette période à six mois à compter de janvier 2016.

Pour consulter la version intégrale du budget fédéral, consultez le Plan d'action économique du Gouvernement du Canada pour 2015.

Articles Connexes