Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

15 décembre 2017

6 manières d’éviter de trop dépenser pendant les Fêtes

C’est la période de magasinage la plus critique de l’année, et votre portefeuille risque d’en pâtir. Voici des options simples pour économiser temps et argent.

À mesure que décembre avance et que les hordes de clients envahissent les centres commerciaux, il est facile de se laisser gagner par l’excitation ambiante et de dépasser son budget de magasinage pour les Fêtes. Selon un sondage RBC, 51 % des répondants ont dépassé leur budget des Fêtes en 2016 (contre 41 % en 2015).

La bonne nouvelle? Il existe des moyens d’économiser de l’argent – et du temps – pendant le temps des Fêtes. Scott Hannah, président de l’organisme sans but lucratif Credit Counselling Society (en anglais seulement) nous livre 6 conseils à cet effet.

1. Établir un budget pour les Fêtes et faire le suivi des dépenses

De plus en plus, les Canadiens dépensent plus que prévu. On peut donc penser qu’un budget pour les cadeaux comme celui de l’outil My Money Coach de la Credit Counselling Society (en anglais seulement) pourrait faire partie de la planification des Fêtes. Plus simple est le budget, mieux ce sera, et une simple liste sur une feuille de papier indiquant combien vous dépenserez pour chaque personne fera l’affaire. Le plus important, ensuite, est de faire comme prévu et de garder le cap sur l’équilibre budgétaire.

«Si vous prévoyez dépenser 40 $ par personne, mais en dépensez 50 $ pour quelqu’un, il faudra que vous en dépensiez 30 $ pour quelqu’un d’autre, indique M. Hannah. Les gens qui font le suivi de leurs dépenses respectent en général leur budget.»

2. Cartes de crédit : penser «court terme»

En suivant votre budget, vous éviterez mieux le piège classique des Fêtes : dépenser à crédit et ne payer qu’en janvier ou, pire encore, pendant toute l’année 2018.

«Si vous adoptez cette approche, vous dépenserez trop, souligne M. Hannah. En optant pour le crédit, réfléchissez à ce que vous pouvez vous permettre de rembourser dans les 2 ou 3 mois suivant les Fêtes. Si vous ne réglez que le minimum mensuel, les intérêts à payer en plus de vos achats pourraient représenter le tiers voire la moitié du prix d’achat.»

3. Rechercher les aubaines, pas les points

C’est bien connu : les Canadiens aiment les programmes de fidélisation. En fait, selon un rapport de la firme de marketing Bond Brand Loyalty (en anglais seulement), nous détenons collectivement environ 16 milliards de dollars en points accumulés non échangés.

Si nous nous concentrons seulement sur les points, cependant, nous pourrions nous écarter de notre plan de dépenses.

«Les gens s’inquiètent parfois davantage de leurs points que de ce qu’ils dépensent, signale M. Hannah. Citons le cas typique du détaillant qui multiplie vos points par trois si vous dépensez 100 $ à une date donnée, alors que vous aviez prévu dépenser seulement 50 $.»

Le bon côté de ces programmes? Si vous avez accumulé des points, c’est le moment de les échanger contre des cadeaux.

4. Ne pas magasiner lorsqu’on a faim

Vous savez que vous risquez plus de dépenser trop si vous faites l’épicerie l’estomac vide. C’est un peu la même chose pour le magasinage des Fêtes.

«Si vous n’avez pas de plan de match, vous vous promènerez davantage dans le centre commercial, indique M. Hannah. Cela pourrait vous amener à dépenser inutilement votre argent pour un café ou un repas dans l’aire de restauration.» La solution? M. Hannah conseille de prendre un bon repas avant d’aller magasiner et d’apporter un café et une bouteille d'eau.

5. Économiser sur le coût des divertissements

Selon les Perspectives d'achat de la saison des Fêtes 2017 au Canada publiées par PWC, les divertissements sont au troisième rang des dépenses des Fêtes les plus importantes de la plupart des Canadiens. Il existe aussi des options pour économiser sur ce plan, comme recevoir à la maison ou organiser des repas-partage (potluck) avec les amis et la famille.

M. Hannah recommande d’acheter autant que possible des produits génériques lorsqu’il faudra regarnir le placard à provisions. «Quand quelque chose est cuit, on ne sait pas s’il s’agit d’une marque connue, et les économies peuvent être importantes, dit-il. Ma femme, par exemple, prépare une salade de légumineuses que j’adore. Or, on peut payer 2,79 $ pour des haricots noirs de marque dans un supermarché, mais juste 0,89 $ pour un produit sans nom dans un magasin à prix réduit. Les économies de ce type s’additionnent vite.»

6. Réfléchir à l’année prochaine

Une fois l’arbre démonté et les lumières rangées, examinez vos dépenses et décidez ce que vous ferez différemment l’an prochain… puis ayez recours à votre meilleur allié : le temps.

«Si vous prévoyez dépenser 1 000 $ en tout l’an prochain, mettez de côté 100 $ par mois. Ainsi, en octobre, vous disposerez de tout l’argent qu’il vous faut pour les Fêtes, indique M. Hannah. Et pour mettre de côté encore plus d’argent, songez à apporter plus souvent votre repas au travail ou à préparer vous-même votre café.»

En prenant quelques mesures comme celles-ci, vous pourrez passer des Fêtes beaucoup plus calmes cette année, ainsi que les années à venir.

Articles Connexes