Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

31 octobre 2018

6 conseils pour magasiner en ligne comme un pro

Le nouvel Accord États-Unis—Mexique—Canada prévoit une importante diminution des droits de douane qui s’appliquera lorsqu’il sera ratifié. D’ici là, voici comment vous pouvez réaliser les meilleures affaires en ligne.

Au pays, nous aimons les aubaines – spécialement si nous les trouvons sans quitter la maison. À pareille date l’an prochain, les chasseurs d’aubaines en ligne pourraient avoir une nouvelle raison de se réjouir : le nouvel Accord États-Unis–Mexique–Canada (AEUMC), la «nouvelle version de l’ALENA», prévoit que le seuil canadien minimal sans droits de douane passera de 20 $ CA à 150 $ CA et le seuil pour la taxe de vente, de 20 $ CA à 40 $ CA pour tous les achats en ligne.

C’est une belle victoire pour les consommateurs canadiens, mais n’oubliez pas qu’il faudra plusieurs mois avant que l’accord soit ratifié et appliqué dans les trois pays. Néanmoins, même si vous ne pouvez profiter des nouveaux avantages de l’AEUMC avant l’année prochaine, plusieurs possibilités s’offrent à vous dès maintenant pour magasiner en ligne comme un pro.

1. Comparez les prix avant d’acheter

Il y a fort à parier que vous avez déjà navigué en ligne à la recherche du meilleur prix, mais avez-vous tiré avantage des moteurs de comparaison de prix comme Google Shopping pour vos achats? Ces robots magasineurs recueillent des renseignements sur les produits et les prix de nombreux détaillants et vous présentent les résultats de leur recherche sur une seule page pour vous permettre de comparer en quelques clics les prix, les options d’expédition et les particularités du service à la clientèle. 

2. Profitez des politiques du meilleur prix

Ils ne s’en vantent pas, mais certains détaillants sont prêts à égaler le prix de la concurrence, voire parfois à offrir un prix plus bas. Par exemple, Best Buy proposera un prix moindre (jusqu’à 10 %) que le prix en ligne du concurrent, pour autant qu’il ne s’agisse pas de revendeurs comme Amazon ou eBay. De son côté, Walmart dit qu'il égalera le prix de tout concurrent local pour un article identique sur présentation de la circulaire numérique affichant le prix du compétiteur. Et voici une information en prime pour ceux qui achètent des articles pour enfants : Toys “R” Us a également une politique du même prix pour les achats en ligne.

Chaque commerçant ayant ses propres règles pour l’alignement des prix, vous devrez peut-être appeler le service à la clientèle ou demander des renseignements en ligne pour connaître les détails des politiques de prix s’ils ne sont pas clairement énoncés sur le site Web. C’est une démarche de plus, mais elle pourrait être bénéfique pour votre portefeuille finalement.

3. Guettez les soldes d’avant et d’après les Fêtes

En ligne ou non, les détaillants espèrent toujours dynamiser leurs ventes entre novembre et la fin janvier. Avant le Vendredi fou (cette année, le 23 novembre), vérifiez les offres de vos détaillants en ligne préférés pour voir s’ils proposent aussi des rabais pour les jours précédents. Il en va de même pour les soldes du Cyber lundi (26 novembre) : bon nombre de détaillants en ligne annoncent des soldes et des aubaines pour toute la semaine. Vous n’avez donc pas à vous démener pour faire tout votre magasinage le même jour.

Si vous pouvez attendre, vous pourrez profiter des aubaines d’après les Fêtes. De nombreux magasins proposent des rabais en ligne pouvant atteindre jusqu’à 50 % après le 26 décembre.

4. Vérifiez les politiques de retour avant d’acheter

C’est un scénario connu : l’article que nous recevons, qui nous semblait génial en ligne, nous déçoit. Que faire? Le processus d’achat en ligne peut être rapide, efficace et commode, mais on ne peut pas toujours en dire autant des retours. Il importe donc de lire la politique de retour du détaillant en ligne avant de faire un achat. Il arrive que l’on doive payer des frais pour retourner un article à l’extérieur du Canada. Vous vous éviterez ce problème en achetant d’un détaillant qui a une politique de retour sans frais (y compris les frais d’expédition). Les magasins comme Aritzia et Old Navy, par exemple, ont une politique de ce type et fournissent des étiquettes de retour affranchies pour les achats en ligne. Dans certains magasins, comme chez Gap, vous pouvez même retourner les articles achetés en ligne à une succursale près de chez vous.

5. Utilisez une méthode de paiement sécuritaire

Vous n’êtes pas à l’aise de transmettre vos renseignements de carte de crédit en ligne? Cela se comprend, surtout s’il s’agit d’un premier achat auprès d’un détaillant particulier. Outre le fait de vous assurer d’utiliser des sites sécuritaires, dignes de confiance, vous pourriez considérer la possibilité d’avoir recours à PayPal. Pourquoi? Parce que PayPal cache vos données financières au vendeur, réduisant ainsi le risque qu’elles se retrouvent entre de mauvaises mains. De plus, vous seriez couvert par la politique de protection de PayPal si quelque chose tournait mal.

6. Soyez à l’affût des coûts d’expédition, des droits de douane et des taxes de vente

Même le consommateur le plus futé ne peut éviter les droits de douane et la taxe de vente sur les achats expédiés de l’étranger. D’ici la prise d’effet de l’AEUMC, les Canadiens doivent payer les droits de douane sur tout achat de plus de 20 $ de produits fabriqués à l’extérieur du Canada, des États-Unis ou du Mexique (même si l’article est acheté auprès d’un commerce des États-Unis). Le montant des droits dépend du type d’article. Outre ces droits, vous devez payer les frais d’expédition et de manutention ainsi que la taxe de vente provinciale. En additionnant tout, vous pourriez constater que l’aubaine est moins attrayante que vous le pensiez. Évitez les regrets en faisant des recherches préalables et en calculant le prix final de votre achat. Vous verrez ainsi s’il en vaut vraiment la peine.

De nombreux magasins suppriment les frais d’expédition au cours de la période des Fêtes, et d’autres offrent l’expédition gratuite pour les achats supérieurs à un montant déterminé (mais ne vous laissez pas aller à la dépense pour bénéficier de l’expédition gratuite). Contrairement à l’expédition, que le vendeur calcule et facture, les droits de douane et les taxes sont imposés à l’acheteur. Pour vous aider à évaluer le montant de droits de douane et de taxe que vous pourriez payer, l’Agence des services frontaliers du Canada fournit un calculateur gratuit en ligne. Si le prix total – y compris les frais d’expédition, les droits de douane et la taxe de vente – est conforme à votre budget, vous pourrez vous féliciter d’être un consommateur averti!

Articles Connexes