Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

17 mai 2018

5 conseils futés pour vous préparer à l'arrivée de votre nouveau-né

L'arrivée d’un bébé, fille ou garçon, sonne le début d'une nouvelle ère en ce qui concerne la sécurité financière de votre famille. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Ce qu'il en coûte en moyenne pour élever un enfant est l'objet de bien des débats, mais selon les calculs de MoneySense.ca, cela s'élèverait à la coquette somme de 253 954 $. Et le calcul s'arrête avant l'entrée de Junior à l'université.

Ainsi, que vous soyez sur le point d'accueillir votre première merveille ou d'élargir la fratrie, voici 5 gestes financiers à envisager :

1. Faire un testament

Au cours de cette joyeuse période où le sommeil se fait plus rare, faire votre testament sera probablement la dernière chose que vous aurez en tête. Et pourtant... qui prendrait soin de votre enfant s'il advenait – grands dieux, non! – que vous et votre conjoint décédiez? Un testament rédigé en bonne et due forme vous permet de désigner un tuteur qui veillera sur vos enfants d'ici à ce qu'ils atteignent l'âge adulte et de nommer un tuteur aux biens ou un fiduciaire pour gérer l'argent en leur nom. Et si vous n'avez pas de testament? En cas de décès des parents, toutes les décisions importantes concernant l'héritage et les soins aux enfants pourraient être prises par le tribunal. Trouvez un notaire qui vous guidera dans le processus et assurez-vous ainsi que vos volontés seront respectées.

2. Ouvrir un régime enregistré d'épargne-études

Un régime enregistré d'épargne-études (REEE) est un compte de placement conçu spécifiquement pour vous aider à épargner en prévision des études postsecondaires de vos enfants. Non seulement l'épargne y croît à l'abri de l'impôt, mais les premiers 36 000 $ de cotisations sont admissibles à la Subvention canadienne pour l'épargne-études, qui peut atteindre 7 200 $ par enfant. Quand commencer? Il n'y a pas de meilleur moment que maintenant. Ne vous inquiétez pas si vous ne parvenez pas à cotiser le maximum de 2 500 $ par année. Y mettre 50 $ par mois – ou ce que vous pouvez – est un bon début. Rien ne dit que vous ne pourrez pas cotiser davantage plus tard.

3. Souscrire une assurance-vie

Pour un parent, l'assurance-vie est quasiment aussi nécessaire que la patience lorsque bébé pleure. Après tout, s'il vous arrivait un malheur, à vous ou à votre conjoint, vous voudriez savoir que vos enfants ne manqueront de rien. Si vous souscrivez déjà une assurance-vie, sachez que la venue d'un enfant (ou celle d'un enfant supplémentaire) signifie peut-être qu'une augmentation du montant d'assurance s'impose. Si vous n'avez pas d'assurance-vie, quel type devriez-vous choisir? L'assurance-vie temporaire couvre les personnes à votre charge si vous décédez pendant une période déterminée. L'assurance-vie permanente (ou assurance vie entière) offre une protection garantie pour toute la vie.

4. Souscrire une assurance maladies graves et une assurance-invalidité

Si vous souhaitez offrir une protection aux membres de votre famille, l'assurance maladies graves et l'assurance-invalidité sont sans doute aussi importantes que l'assurance-vie. Laquelle vous convient le mieux? Toutes deux versent de l'argent en cas de maladie ou d'invalidité, mais elles fonctionnent différemment. L'assurance-invalidité remplace une partie de votre revenu si vous vous retrouvez incapable de travailler en raison d'une blessure grave ou d'une maladie. L'assurance maladies graves vous verse une somme non imposable s'il est établi par un diagnostic que vous souffrez d'une maladie couverte par votre contrat et que vous êtes toujours en vie à la fin de la période de survie prévue. Pour vous aider à évaluer le montant d'assurance dont vous avez besoin, examinez les dépenses de la famille avec réalisme.

5. Demander l'Allocation canadienne pour enfants

De toute évidence, votre enfant ne contribuera pas aux revenus de la famille pour les 18 prochaines années ou à peu près. Le gouvernement fédéral allège le fardeau financier des parents au moyen de l'Allocation canadienne pour enfants, une prestation mensuelle pensée pour aider les familles admissibles à assumer les coûts des dépenses liées aux enfants. Vérifiez également si vous êtes admissible au crédit pour la TPS/TVH.

Série de courriels gratuits Assurance-vie 101

Inscrivez-vous pour recevoir notre série de courriels gratuits, sur 4 jours, Assurance-vie 101. Nous vous aiderons à déterminer le type d'assurance-vie qui vous convient le mieux et le montant dont vous pourriez avoir besoin.

Inscrivez-vous maintenant

Articles Connexes