Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

12 juin 2017

4 erreurs de planification financière à éviter

Si vous désirez atteindre vos objectifs financiers, ce que vous faites n'est qu'une partie de l'équation. Ce que vous ne faites pas est tout aussi important.

Vous désirez atteindre vos objectifs en matière de planification financière* sans trop de problèmes? Pour augmenter vos chances d'atteindre la sécurité financière, voici 4 erreurs à éviter :

1. Attendre trop longtemps avant de commencer à épargner

Entre le remboursement du prêt hypothécaire, les études postsecondaires des enfants et, bien sûr, la vie courante, vous n'avez pas pensé à épargner pour atteindre vos objectifs à long terme. Je m'y mettrai plus tard, vous disiez-vous. Mais «plus tard», c'est aujourd'hui, et vous vous retrouvez à la mi-cinquantaine, fatigué de travailler et désireux de prendre votre retraite.

«Plus vous attendez pour épargner, plus il vous sera difficile de prendre une retraite confortable et en toute confiance, affirme Bam Sidhu1, directeur d’un centre financier de la Financière Sun Life. De nombreux clients que nous rencontrons aujourd'hui s'inquiètent de savoir s'ils pourront prendre une retraite aisée qui leur permettra de conserver le style de vie auquel ils sont habitués.»

2. Donner à vos enfants adultes un héritage anticipé

Une des clientes âgées de M. Sidhu a perdu son mari récemment. Elle s'inquiétait de manquer d'argent pour sa retraite. Or, il s'est avéré qu'elle soutenait financièrement sa fille, qui est dans la trentaine et vit de l'assurance-emploi depuis 5 ans. Ce soutien financier représente tout de même la jolie somme de 60 000 $.

«Vous pouvez imaginer ce que ça donne au fur et à mesure qu'elle vieillit. C'est énorme», s'exclame M. Sidhu. N'oubliez pas que vous devez épargner en vue de la retraite si jamais vous envisagez de donner de l'argent à vos enfants adultes.

3. Ne pas avoir de plan financier écrit

Vous avez peut-être épargné un peu d'argent, mais, comme vous n'avez pas de plan, vous ne savez pas du tout si ce montant est suffisant pour prendre votre retraite.

Nombreux sont ceux qui croient qu'un plan financier ne consiste qu'à parler de ses objectifs, ou se résume à un relevé de placement trimestriel. C'est loin d'être le cas, fait remarquer Sara Zollo2, conseillère de la Financière Sun Life.

«Il est important d'avoir un document auquel vous reporter, dit-elle. Un plan financier écrit est de loin préférable à un plan élaboré dans votre tête seulement. Il vous aide à déterminer où vous voulez être dans 5 ans, combien épargner et comment investir votre argent pour en tirer le meilleur parti possible.»

D'autres gens croient à tort que leur situation est trop simple pour justifier la rédaction d'un plan ou pour chercher à obtenir des conseils professionnels. «C'est une erreur puisqu'un conseiller peut vous aider à comprendre comment vous rendre du point A au point B», affirme Mme Zollo.

4. Penser que les stratégies de placement qui fonctionnaient par le passé fonctionneront encore aujourd'hui

Votre situation est unique, différente de celle des personnes que vous connaissez. Supposons que vos parents étaient des épargnants assidus dans les années 1980. Il est fort possible qu'ils aient investi dans des certificats de placement garanti (CPG) et dans des obligations d'épargne du Canada, et que cette stratégie leur ait procuré des rendements élevés. Cependant, dans le contexte économique actuel, vous auriez probablement besoin de placements plus risqués que les CPG et les obligations d'épargne pour obtenir un rendement similaire.

Il est bon de s'informer sur les nouveaux instruments financiers offerts sur le marché, comme le compte d'épargne libre d'impôt (CELI). «Un de mes clients avait consciencieusement épargné, mais payait quelque 8 000 $ de plus que nécessaire en impôts», explique Chris Das3, conseiller de la Financière Sun Life.

Si vous constatez que vous avez malheureusement commis l'une ou l'autre de ces erreurs, ne désespérez pas. Il n'est jamais trop tard pour commencer à travailler à votre sécurité financière. Peu importe l'étape de la vie où vous en êtes, il est bon de rencontrer un conseiller qui analysera votre situation et établira un plan pour l'avenir.

* Seuls les conseillers qui détiennent le titre de planificateur financier au Québec (Pl. Fin.) ou, en dehors du Québec, de planificateur financier (CFP)  ou un titre équivalent sont habilités à porter le titre de planificateur financier.

1 Bam Sidhu†, CFP®, BA, centre financier Fraser Valley, conseiller de la Financière Sun Life.

2 Sara Zollo†, centre financier Richmond Hill, conseillère de la Financière Sun Life.

3 Chris Das†, Chris Das Insurance and Financial Services Inc., conseiller de la Financière Sun Life.

† Les fonds communs de placement sont offerts par Placements Financière Sun Life (Canada) inc.

La Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes