Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie financière

20 octobre 2017

10 façons de protéger vos renseignements personnels

Un peu de bon sens et quelques astuces techniques peuvent vous aider à vous protéger contre le vol d'identité et ses ravages. 

Se faire voler son portefeuille est une expérience stressante et angoissante, qui peut être vécue comme une atteinte à la vie privée. Et avec l'informatisation croissante des renseignements personnels et financiers, il est encore plus facile pour les pirates de voler nos portefeuilles virtuels – ce qui peut être aussi grave, sinon pire, que le vol d'un portefeuille physique.

En septembre 2017, l'agence d'évaluation du crédit Equifax a révélé que la sécurité des dossiers de 145,5 millions de consommateurs américains avait été compromise. Ces dossiers contenaient des renseignements personnels comme le nom, l'adresse, le numéro de sécurité sociale et dans certains cas, le numéro de permis de conduire des clients. Au Canada, selon le plus récent communiqué de presse de l'agence, ce piratage a touché environ 8 000 personnes. D'autres atteintes récentes à la protection des données, comme celle qui a touché 3 milliards d'utilisateurs de Yahoo en 2013, et le nouveau piratage dont a été victime Equifax en octobre 2017, suscitent des craintes de fraude chez de nombreux Canadiens.

La fraude est un fléau généralisé qui, selon le Bureau de la concurrence, a coûté 290 millions de dollars aux Canadiens de janvier 2014 à décembre 2016. Si, comme de nombreux Canadiens, la question du vol d'identité vous préoccupe, pas de panique. En prenant de simples précautions, vous pouvez vous protéger et prévenir les futurs incidents.

Que faire si vous croyez avoir été victime d'un vol d'identité?

Les Canadiens touchés par le piratage d'Equifax recevront une lettre contenant plus de détails sur les conséquences du piratage sur leur dossier.

Cependant, si vous pensez avoir été victime d'une usurpation d'identité quelconque, appelez vos institutions financières, puis les agences nationales d'évaluation du crédit. Au Canada, les 2 principales agences d'évaluation du crédit sont Equifax Canada et TransUnion Canada. Ces agences peuvent vous proposer de geler votre crédit, moyennant certains frais. L'intérêt de cette mesure est qu'elle empêche les fraudeurs d'ouvrir de nouveaux comptes en votre nom.

10 astuces pour protéger vos renseignements personnels

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la meilleure façon de savoir si votre identité est menacée est de surveiller vos comptes régulièrement. Il importe également de ne transmettre vos renseignements qu'à des sociétés de confiance et au moyen d'appareils fiables. Au bout du compte, il s'agit de faire très attention à qui l'on communique ses renseignements, résume Craig Peppard, directeur, gouvernance de la sécurité à la Financière Sun Life. «Chaque fois que vous communiquez des renseignements à une société, le risque augmente, car vous créez un nouveau référentiel», explique M. Peppard.

Voici une liste de mesures essentielles que vous pouvez prendre pour protéger vos renseignements personnels, basée sur les conseils de spécialistes comme M. Peppard.

  1. Inscrivez-vous à un service de surveillance du crédit. Un service de surveillance du crédit vous alerte en cas de changement important dans votre dossier de crédit. Par exemple, si un nouveau compte est créé en votre nom ou si un créancier signale qu'un de vos comptes est en souffrance, vous recevez une alerte. Credit Karma (qui utilise une méthode d'évaluation créée par TransUnion) offre maintenant ce service gratuitement à ses utilisateurs. Equifax offre elle aussi depuis peu un service gratuit de surveillance du crédit à ses clients, pour une durée limitée.
  2. Consultez votre dossier de crédit en plus de votre cote de crédit. Un dossier de crédit donne une vision plus complète des antécédents de crédit qu'une simple cote de crédit.
  3. Recevez des alertes quand votre carte de crédit est utilisée. De nombreuses institutions financières vous préviennent au moyen d'une application, par courriel ou par message texte quand votre carte de crédit est utilisée. C'est une excellente façon de surveiller vos dépenses, en plus de savoir en temps réel quand votre carte est utilisée. Avant de vous procurer une nouvelle carte de crédit, demandez au prêteur quel genre de protection du crédit et d'alertes de crédit il offre. Prêtez également attention aux alertes émises par les autres institutions financières – par exemple les compagnies d'assurance et les sociétés de gestion de placements – en cas d'activité dans votre compte.
  4. Ne gardez pas sur vous des pièces d'identité dont vous n'avez pas besoin. Le site Web de la GRC recommande de garder toutes vos cartes importantes en lieu sûr jusqu'à ce que vous en ayez besoin. Vous réduisez ainsi le risque de vol. Par exemple, mémorisez votre numéro d'assurance sociale au lieu de garder votre carte sur vous.
  5. Si vous déménagez, prévenez vos institutions financières et votre bureau de poste. De cette façon, vos renseignements personnels ne se retrouveront pas dans la boîte aux lettres d'un étranger après que vous aurez changé d'adresse.
  6. Déchiquetez les documents confidentiels avant de les jeter.
  7. Utilisez si possible un processus de vérification en 2 étapes quand vous vous connectez à vos comptes en ligne. Ce processus consiste à entrer un code de sécurité unique envoyé à votre téléphone ou à répondre à une question de sécurité avant d'accéder à votre compte. Il vous faudra peut-être quelques minutes de plus pour vous connecter, mais vous serez mieux protégé.
  8. N'en dites pas trop sur vous en ligne. Assurez-vous que les personnes qui vous suivent sur les médias sociaux ne puissent pas répondre facilement à vos questions de sécurité. «Ne divulguez pas trop de renseignements à une personne mal intentionnée qui pourrait avoir un faux profil. Ne dites rien à votre sujet sur Facebook que vous ne voudriez pas voir afficher en public sur une carte postale», conseille M. Peppard.
  9. Créez un compte assorti d'autorisations limitées sur votre ordinateur et faites vos achats et vos opérations bancaires en ligne à partir de ce compte. «Utilisez de préférence un compte assorti d'autorisations limitées. De cette façon, quand vous faites des achats en ligne par exemple, vous n'utilisez pas le code qui donne accès à tout. Cela limitera les dégâts si on tente de voler vos données», explique Mary O'Ryan, spécialiste principale, gouvernance de la sécurité informatique à la Financière Sun Life.
  10. Méfiez-vous de l'Internet des objets. Les appareils connectés à Internet comme les thermostats automatisés ou les téléviseurs et les haut-parleurs intelligents sont très populaires, mais ils comportent de nouveaux risques pour la sécurité, indique M. Peppard : «À mesure que ces appareils vieillissent, leur logiciel interne n'est plus mis à jour régulièrement, et s'ils ont été configurés avec un type de chiffrement désuet, ils ne fourniront plus une protection adéquate et seront vulnérables aux attaques.» M. Peppard recommande de ne pas fournir les informations relatives à votre carte de crédit quand vous configurez vos appareils, sauf si c'est absolument nécessaire.

Une protection préventive est la meilleure défense contre la fraude

Le 12 octobre, le site américain d'Equifax a désactivé temporairement une des pages de son service à la clientèle après que des criminels eurent présumément piraté le site afin que celui-ci envoie aux utilisateurs des logiciels malveillants dissimulés sous l'apparence d'Adobe Flash. Ce dernier incident s'ajoute aux milliers de fraudes numériques qui vous guettent sur le Web. Il n'existe pas de moyen infaillible d'empêcher la divulgation de vos données, mais ces quelques conseils peuvent vous aider à réduire les risques. Au bout du compte, la meilleure défense, c'est l'attaque.

Articles Connexes