Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Auto et maison

31 mai 2018

Comment préserver votre budget (et votre couple) lorsque vous faites des rénovations

En planifiant vos rénovations, vous pouvez alléger les tensions sur vos finances — et sur votre relation de couple.

Peu de choses peuvent mettre votre couple et votre compte bancaire sous tension autant que des rénovations domiciliaires. Heureusement, il y a moyen de limiter ces tensions au strict minimum.

David Halliwell travaille dans le marketing numérique à Toronto. Récemment, lui et son épouse Joline ont rénové le rez-de-chaussée de leur maison des années 1930. Les travaux ont été réalisés selon les délais et le budget prévus, mais cela a exigé beaucoup d'efforts. Comme le dit David, «nous avons respecté notre budget parce que nous avons pris le temps de calculer tous les prix sans oublier aucun détail». Le couple a évité les disputes et les retards en convenant dès le départ que Joline serait l'interlocutrice de l'entrepreneur. «Nous nous sommes fixé comme règle que je ne m'opposerais qu'à ce que je détestais vraiment», précise David.

Même le couple le plus harmonieux peut vivre de légères tensions lorsqu'il transforme l'endroit qui est censé être son havre de paix. Vous devez vous entendre sur l'étendue des rénovations : allez-vous entièrement refaire la cuisine ou simplement changer le revêtement des armoires et remplacer le comptoir? Vous devrez surmonter des divergences d'opinions sur des détails aussi essentiels que le choix d'une peinture blanc-gris ou gris-blanc pour les murs. Cependant, le stress montera vraiment en présence d'imprévus désagréables, comme les suivants :

  • Le prix du seul carrelage sur lequel vous avez pu vous mettre d'accord a soudainement triplé.
  • Votre plombier devait partir deux semaines au Portugal, mais il a décidé d'y rester tout l'été.
  • Vous découvrez que votre nouveau solarium est un mètre trop près de la ligne de propriété.

Que faire pour éviter — ou du moins atténuer — ces désagréments?

Assurez-vous d'avoir assez d'argent

Avant de signer quelque contrat que ce soit, vous devez déterminer comment vous financerez vos rénovations.

  • Votre compte d'épargne libre d'impôt (CELI) est une excellente source de fonds. Vous ne payez pas d'impôt sur l'argent que vous retirez et vous pouvez redéposer le même montant l'année suivante, de sorte que vous ne retarderez pas longtemps la réalisation de vos objectifs à plus long terme (comme l'épargne en vue de la retraite). Les Halliwell ont payé la plus grande partie de leurs rénovations avec l'argent qu'ils avaient économisé dans leurs CELI pendant trois ans.
  • Vous pourriez être admissibles à une marge de crédit sur valeur domiciliaire. Vous pouvez détenir une marge de crédit presque indéfiniment en ne payant que les intérêts mensuels, mais il est plus judicieux de la considérer comme un prêt. Calculez combien vous devrez payer chaque mois pour rembourser le capital et les intérêts en l'espace d'un ou deux ans et respectez ce calendrier de remboursement. Les marges de crédit étant vulnérables à la hausse des taux d'intérêt, vous voudrez liquider la vôtre le plus rapidement possible.
  • Si vos rénovations incluent des éléments écologiquement durables, comme des fenêtres à haut rendement ou même une borne de recharge pour votre voiture électrique, vous pourriez obtenir une aide financière de l'État. Ainsi, les Halliwell se sont fait rembourser la moitié du coût de l'isolation. Si vous avez 65 ans ou plus, le gouvernement met aussi des fonds à votre disposition pour aider à couvrir les dépenses visant à rendre votre logement accessible en installant des dispositifs comme une rampe d'accès ou une douche accessible en fauteuil roulant. (Voir Crédit d'impôt pour l'accessibilité domiciliaire; SCHL Maison écolo; Crédit d’impôt Rénovert; Fonds pour un Ontario vert.)
  • Durant les rénovations, vous aurez peut-être l'impression de toujours avoir la carte de crédit à la main. Ne portez pas à votre carte plus que ce que vous pouvez rembourser chaque mois et faites le suivi de toutes vos dépenses par rapport à votre budget. Un solde de carte impayé est un moyen sûr de faire exploser votre budget de rénovation.
  • Intégrez du temps supplémentaire — David recommande d'ajouter une semaine pour chaque mois de travaux prévu — et ajoutez jusqu'à 25 % à votre budget pour les coûts imprévus. Et ne considérez pas ce coussin comme une caisse dans laquelle vous pouvez piger à volonté — réservez cet argent aux frais réellement imprévus et inévitables.
  • Si le prix des maisons continue de monter, vous pourriez récupérer une partie ou la totalité du coût de votre projet au moment de vendre, selon la nature des rénovations. (D'après les experts, la modernisation d'une cuisine ou d'une salle de bain a tendance à constituer un bon investissement.) Mais ne comptez pas là-dessus : le prix des maisons peut stagner ou même chuter, ou votre maison risque de trancher sur le voisinage au point où le prix de vente ne sera pas à la hauteur de vos dépenses. Il est préférable de rénover pour profiter davantage de votre maison que dans l'unique but d'en augmenter la valeur.

Comment économiser sur les travaux

Une fois que vous avez l'argent en poche, voici comment en tirer le meilleur parti :

  • Profitez des conseils gratuits de spécialistes. Les Halliwell ont consulté un agent immobilier qui leur a recommandé des éléments populaires et utiles à inclure dans leurs rénovations.
  • Fixez-vous des priorités. Décidez où vous êtes prêts à faire des économies et où vous avez besoin de ce qui se fait de mieux (ou du moins, de meilleur). Par exemple, vous voudrez sans doute les meilleures fenêtres que vous avez les moyens d'acheter, mais vous pourriez vous passer de poignées de tiroir sur mesure.Brian Tell, de Mississauga (Ontario), entrepreneur général et charpentier de finition depuis près de 30 ans, donne le conseil suivant : « Ne faites pas de fausses économies. Si vous voulez quelque chose de durable, ne lésinez pas sur la dépense. Mais n'insistez pas pour acheter du haut de gamme si un produit moins cher fait tout aussi bien l'affaire. Faites la distinction entre ce dont vous avez besoin et ce dont vous avez envie.»
  • Résistez à Pinterest. Une fois les travaux commencés, tenez-vous-en le plus possible à votre plan puisque les modifications peuvent coûter cher. Pinterest est très utile pour trouver des idées, mais dès que vous avez arrêté vos choix, n'y allez plus, sans quoi vous passerez des mois à être submergés d'images qui vous feront douter de vos décisions et apporter des changements coûteux à vos plans. Brian Tell constate que certains de ses clients dépassent leur budget parce qu'ils changent d'avis à mi-parcours, l'obligeant à démolir des aménagements déjà entamés pour les refaire autrement.
  • Redonnez et économisez. Songez à acheter des matériaux de construction neufs ou légèrement usagés (p. ex., portes intérieures) dans un magasin ReStore d'Habitat pour l'humanité. Si vous refaites votre cuisine, ReStore pourrait même se charger de démonter et emporter votre ancienne cuisine, gratuitement.

Protégez votre investissement

Pour des rénovations domiciliaires réussies, vous devez absolument être prudents avec votre argent — et prendre en compte toutes les questions juridiques et tous les enjeux de sécurité :

  • Retenez les services de professionnels renommés et agréés. Vous devriez confier les travaux d'électricité et de plomberie à des spécialistes. Si vous avez des talents de bricoleur et assez d'énergie, vous pourriez vous charger de la peinture, du carrelage ou du papier peint, mais des professionnels le feront mieux et plus vite que vous — et il sera facile de leur signaler les manquements à corriger, sans déclencher une crise dans votre couple. «Ayez un contrat écrit qui définit clairement les travaux à effectuer pour le prix convenu, avertit Brian Tell. Demandez à l'entrepreneur de mettre par écrit les modalités de toutes les garanties offertes, puis lisez attentivement le contrat que vous et l'entrepreneur devrez signer.» David Halliwell conseille aussi de ne jamais confier les travaux à des amis ou des parents.
  • Obtenez les autorisations. Assurez-vous que l'entrepreneur a obtenu les permis nécessaires avant de commencer les travaux et que ceux-ci passent le test des inspections municipales.
  • Veillez à être assurés. Les sites de construction sont particulièrement vulnérables aux incendies. Assurez-vous que l'entrepreneur et ses sous-traitants sont adéquatement assurés sur le plan de la responsabilité civile et de l'indemnisation des travailleurs et qu'ils laissent le chantier propre et en ordre tous les soirs. Consultez votre assureur domiciliaire pour savoir si vous avez besoin d'un surcroît de protection durant les travaux ou une fois les rénovations terminées.

Renseignements supplémentaires sur les rénovations domiciliaires :

Articles Connexes