Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Auto et maison

18 juin 2013

Cinq erreurs à éviter quand vous rénovez

Vous désirez rénover votre maison sans défoncer votre budget ni perdre la tête? Commencez par éviter certaines erreurs classiques.

Vous avez découvert votre cuisine et votre salle de bain de rêve en ligne et épargné suffisamment d’argent pour enfin réaliser vos plans de rénovation. Alors, comment vous y prendre sans perdre la tête ni réduire vos finances à zéro? Commencez par éviter ces erreurs classiques en matière de rénovation :

1re erreur: Ne pas vérifier les recommandations

Puisque votre entrepreneur vous a fourni toute une liste de recommandations, il doit être en règle, non? Pas nécessairement, réplique Vladeta Jericevic, président et chef de la direction de Modular Home Additions, à Toronto. Vous devez appeler tous ces proprios qui ont recommandé l’entrepreneur et leur poser les questions voulues, depuis le prix jusqu’à la capacité de terminer les travaux à temps, en passant par le service à la clientèle et la qualité du travail. «Vous investissez vraiment beaucoup d’argent dans des rénovations, et vous ne devriez pas prendre la chose à la légère», poursuit-il. M. Jericevic recommande aussi d'aller voir vous-même ces maisons rénovées pour que vous puissiez constater comment l’entrepreneur travaille. Le propriétaire pourrait ne pas vouloir vous laisser visiter, mais vous pouvez au moins passer devant la maison et voir l’extérieur.

Si tous les clients mentionnés sont satisfaits mais que vous vous sentez toujours mal à l’aise face à un entrepreneur, faites confiance à votre intuition, conseille M. Jericevic. Il rappelle qu’il est important que vous vous sentiez à l’aise avec l’entrepreneur, et même, que vous l’appréciiez.

2e erreur: Ne pas avoir un contrat détaillé

Votre entente avec l’entrepreneur ne devrait pas consister qu’en quelques chiffres griffonnés sur un bout de papier, souligne M. Jericevic. «Idéalement, tous les coûts devraient figurer au contrat. Vous connaîtrez ainsi le prix des travaux sur le système électrique, sur la plomberie, sur l’extérieur et ainsi de suite.» Il est aussi important de comprendre quels accessoires ou travaux ne sont pas inclus.

3e erreur: Ne pas avoir tous les permis

La plupart de gens savent qu’on doit obtenir des permis de construire pour de gros travaux de rénovation. Mais des permis sont aussi requis pour la construction d’un garage ou d’une terrasse ou pour la démolition d’un mur dans la maison. En outre, vous devriez faire arpenter votre propriété si le relevé existant n’est pas à jour, rappelle Carl Seier, courtier en valeurs mobilières à Simple Winnipeg Real Estate. Il a vu des cas où des propriétaires ont construit un garage sans permis. Quand ils ont voulu vendre leur propriété et qu’un nouvel arpentage a été effectué, ils se sont rendu compte que le garage était trop près de la limite de propriété, ce qui peut entraîner beaucoup d’animosité avec le voisin.

4e erreur: Ne pas souscrire d’assurance

Si vous agrandissez votre maison, vous devrez demander plus d’assurance pour deux raisons. Premièrement, la valeur de votre maison augmentera et, deuxièmement, si quelque chose, par exemple un incendie, survient pendant les travaux, vous voudriez être assuré, rappelle M. Seier. «Le coût de l’assurance est minime, mais vous devez informer votre assureur et faire ajouter une assurance des ouvrages en construction à votre contrat, explique-t-il. Assurez-vous aussi que les travailleurs de votre entrepreneur sont assurés en vertu de la loi provinciale sur la santé et la sécurité au travail, ajoute M. Jericevic. Autrement, vous pourriez être tenu responsable si un travailleur se blesse sur votre chantier.»

5e erreur: Ne pas prévoir les petits détails dans votre budget

Vous avez mis de l’argent de côté pour les comptoirs en granit, les appareils ménagers en acier inoxydable et les armoires sur mesure. Mais avez-vous pensé au coût des petites choses, comme la quincaillerie pour les armoires? Ces seuls accessoires coûtent probablement beaucoup plus que vous ne le croyez, parfois jusqu’à 20 $ par poignée de porte et de tiroir. «Vous pourriez acheter jusqu’à 40 de ces poignées», note Andrea Tomkins, rédactrice d’Ottawa qui blogue sur a peek inside the fishbowl. Mme Tomkins, qui écrit à propos de projets de rénovation, a fait agrandir récemment sa propre maison. «C’est facile de regarder une photo, de tomber en amour avec quelque chose et de dire "c’est ce que je veux dans ma cuisine", mais vous devez vraiment faire des recherches sur tous les coûts», dit-elle.

Articles Connexes