Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Auto et maison

08 mai 2017

3 erreurs à éviter par les nouveaux mariés à l’achat d’une maison

Aujourd’hui, le mariage et l’achat d’une maison semblent aller de pair. Mais si vous désirez que votre bonheur dure, évitez 3 erreurs classiques.

Vous êtes à la recherche de votre première maison, avec votre nouveau conjoint ou nouvelle conjointe? Voici 3 erreurs commises par les nouveaux mariés lors de l’achat d’une maison et ce qu’il faut faire pour les éviter:

1. Prêter trop d’attention au taux d’intérêt

Qui peut résister à une publicité promettant que vous ne paierez que 2,49 % d’intérêt sur 5 ans pour un prêt hypothécaire à taux fixe? Très peu de gens, semble-t-il. «Un taux d’intérêt très faible ne signifie pas nécessairement que tel ou tel prêt hypothécaire vous conviendrait», affirme Angela Calla, conseillère hypothécaire accréditée à Dominion Lending Centres, à Vancouver. Elle dit qu’un tel prêt est probablement assorti de restrictions et de pénalités. Les jeunes couples pourraient avoir plutôt besoin d’un prêt plus souple, soit un prêt qui leur permet de payer plus quand ils ont plus d'argent et de payer moins quand, par exemple, un des conjoints est en congé de maternité ou de paternité ou perd son emploi.

Les paiements associés à un gros prêt hypothécaire sont moins élevés qu’il y a 15 ans, bien sûr, mais Mme Calla estime que toute stratégie devrait viser le remboursement le plus rapide possible de cette dette, ce qui signifie verser plus d’argent au titre du remboursement du prêt qu’il n’est exigé. Cette stratégie sera très payante quand les taux d’intérêt retourneront à des niveaux plus normaux. «Les taux d’intérêt actuels sont un cadeau, et les jeunes couples ont une occasion en or de rembourser une grande partie de leur hypothèque», ajoute-t-elle.

Le font-ils? En gros, la réponse est non. Un grand nombre de nouveaux mariés n’ont pas de plan global de remboursement de leur prêt hypothécaire, remarque David Field, conseiller financier de WSC Insurance Group à Oakville, en Ontario.

2. Ne pas parler de ses finances

Imaginez-vous ceci : un jeune couple fait une promenade en voiture un dimanche et aperçoit un nouvel ensemble résidentiel dans un secteur à la mode. Ils voient une affiche de visite libre et décident, puisqu’ils sont sur place, de jeter un coup d’œil. Voilà! Ils ont trouvé leur première maison de rêve. Mme Calla entend une version de cette histoire plus souvent qu’elle ne le désirerait. Le problème, c’est que les couples n’ont pas encore fait leur devoir en ce qui concerne leurs finances. «Souvent, ils ne prennent pas le temps d’obtenir une préautorisation de prêt hypothécaire avant de partir à la recherche d’une maison. Ils ne connaissent même rien de la cote de crédit l'un de l'autre», dit-elle. «La situation financière d’un des deux pourrait même ne pas lui permettre d’acheter une maison, ce qui peut compromettre leurs plans d’avenir.»

3. Ne pas tenir compte des autres dépenses

Assurément, les jeunes couples connaissent le montant de leurs paiements hypothécaires pour les 3 à 5 prochaines années. Mais quand M. Field demande à ses clients nouveaux mariés quel est le montant de leur impôt foncier, de leurs primes d’assurance habitation et de leur fonds d’urgence, il ne reçoit que de vagues réponses. Le budget de nombreux couples est plus axé sur le remboursement du prêt hypothécaire qu’il ne le devrait. Puisque l’impôt foncier et les primes d’assurance peuvent augmenter tous les ans, ces couples auront des problèmes de liquidités.

La leçon? Assurez-vous d’abord de constituer une épargne suffisante en vue des urgences et de la retraite. Prévoyez une protection selon votre budget pour vous et votre famille, notamment une assurance habitation et une assurance hypothécaire. Voyez ensuite comment le reste de l’argent disponible peut être utilisé pour payer un prêt hypothécaire, les services publics et l'impôt foncier. «Si vos liquidités sont faibles et que quelque chose arrive, comme la perte d’un emploi ou la naissance d’un bébé, vous aurez alors de graves difficultés financières», avertit M. Field. «Tout nouveau mariage connaît ses hauts et ses bas, et y ajouter des problèmes financiers peut avoir des conséquences indésirables.»

  • Vous cherchez des moyens de concrétiser vos objectifs de vie, de santé, d'épargne et de retraite? Essayez notre Outil Brillant départ.

Articles Connexes