Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Votre santé

02 août 2018

Semer la gratitude pour cultiver la joie

Reconnaître et accepter ce qu’il y a de bon dans notre vie n’est pas toujours facile! Mais ça rend plus joyeux, énergique, optimiste, attentif, et ça nous pousse à mieux prendre soin des autres. Voici des pistes pour exprimer sa gratitude.

Le Mouvement Santé mentale Québec Le Mouvement Santé mentale Québec est le seul regroupement d’organismes communautaires œuvrant en matière de promotion et de prévention en santé mentale au Québec. Les quatorze groupes membres, à travers la province, allient leur force en vue de créer, développer et renforcer la santé mentale. Ils visent à ce que les personnes et les collectivités aient les capacités et les ressources nécessaires pour maintenir et améliorer leur santé mentale.

Notre cerveau est d’abord programmé pour assurer notre survie. Il est littéralement construit de façon à s'intéresser davantage à ce qui ne va pas plutôt qu'à ce qui va bien. Il faut donc fournir de plus grands efforts au quotidien pour s’attarder au beau et au bon.

Les bienfaits de la gratitude sont clairement établis et documentés. Ressentir et exprimer de la gratitude augmente le bien-être et va jusqu'à changer la structure de notre cerveau! En pratiquant la gratitude, on active les régions du cerveau qui sécrètent la dopamine et la sérotonine, stimulant ainsi la joie et la motivation. Penser à des choses qui inspirent un sentiment de reconnaissance nous aide à nous concentrer sur les belles choses de la vie et à être heureux1.

Pour Robert Emmons, éminent chercheur en psychologie à l’Université de Californie, ceux qui tiennent un «journal de gratitude» dans lequel ils inscrivent des raisons de se réjouir «se sentent mieux dans leur peau, sont plus actifs et offrent une meilleure résistance au stress2». Surtout, ce qui compte n'est pas tant les choses elles-mêmes pour lesquelles nous sommes reconnaissants, mais la recherche des petits moments de bonheur. On souhaite faire grandir notre bien-être au quotidien? Cultiver sa gratitude est une façon d'y travailler.

Merci pour... quoi?

La reconnaissance se cultive dans les tout petits moments et occasions du quotidien, comme un sourire, un bonjour, un acte de bienveillance. Au boulot, on peut souligner les bons résultats, les efforts consentis et les pratiques qui contribuent au mieux-être. On peut apprécier notre horaire de travail, notre environnement, les possibilités de conciliation travail-vie personnelle, le style de gestion de nos supérieurs et le régime d’assurance collective offert.

Et pas besoin d'attendre de grandes occasions ou des moments grandioses : un rayon de lune, une mélodie, un dessin d’enfant, une œuvre d’art, une partie de hockey, la chaleur de l’été, le froid pinçant de l’hiver, un repas entre amis... sont tout autant d'occasions de se réjouir et d'en prendre note.

Un refuge dans une mer de pessimisme

Il suffit d'écouter les bulletins de nouvelles pour croire que plus rien ne va. L’environnement se dégrade, la lutte à la pauvreté ne rime à rien alors que les plus riches de ce monde s’enrichissent. Un peu partout, des milliers de personnes doivent fuir leur pays sans trouver de terres d'accueil, alors qu'ici, des centaines de femmes autochtones sont disparues.

Oui, tout cela se passe au quotidien. Mais ces nouvelles anxiogènes ne doivent pas nous faire oublier les millions de belles histoires qui se déroulent chaque jour. Pourquoi ne pas profiter de la tendance naturelle de partager de bonnes nouvelles sur les médias sociaux pour y mettre nous aussi notre grain de sel et venir placer un peu de beauté dans le monde?

Autour de nous, des milliers d’initiatives inspirantes se multiplient. Partout sur la planète, des personnes dévouées initient des projets novateurs pour améliorer les conditions de vie, développer de la coopération et faire grandir l’économie de partage, rapprocher des gens par des projets comme Voisins solidaires, dénoncer les abus dans la foulée de la vague #moiaussi et mettre en place des politiques d'entreprises qui tiennent compte du bien-être de leurs employés. On gagne à se rappeler que notre société a du sens et que nul n'est trop petit pour agir et participer à améliorer le monde.

1 APPRENDRE À ÉDUQUER. «Les 4 piliers du bonheur selon les neurosciences», [en ligne], [http://apprendreaeduquer.fr/bonheur-neurosciences/] (Consulté le 12 février 2018).
2PSYCHOLOGIES.COM. «Adoptez la gratitude attitude», [en ligne], [http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/Adoptez-la-gratitude-attitude] (Consulté le 12 février 2018)

Articles Connexes