Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail et retraite

07 mars 2015

Sept choses que votre patron veut que vous sachiez

Il existe deux règles en affaires. La règle numéro un : faites en sorte que votre patron paraisse bien. La règle numéro deux : n'oubliez pas la règle numéro un.

Il existe deux règles en affaires. La règle numéro un : faites en sorte que votre patron paraisse bien. La règle numéro deux : n'oubliez pas la règle numéro un.

Si vous maîtrisez ces deux règles, vous valez votre pesant d'or aux yeux des grands patrons qui sont à la tête de votre équipe, de votre service, de votre bureau ou de votre organisation.

En ma qualité de conseiller en leadership, je passe énormément de temps à travailler avec des dirigeants, des gestionnaires et des chefs d'équipe pour les aider à perfectionner leurs compétences en matière de leadership. Un thème en particulier semble toujours revenir dans nos discussions, soit leur frustration avec les employés qui ne satisfont pas aux attentes.

Alors, à quel point votre vie serait-elle plus facile si vous pouviez entrer dans la tête de votre patron pour savoir exactement ce qu'il veut? En me fondant sur des heures de conversations, d'innombrables séances d'encadrement, une bibliothèque pleine de recherches à ce sujet et une bonne dose de bon sens, je vous dévoile les sept choses que votre patron veut que vous sachiez avec, en prime, au moins un conseil pour chacune d'elles, pour vous permettre de réaliser ces objectifs.

1. Faites en sorte que le travail se fasse

Votre patron ne veut pas savoir à quel point vous êtes occupé; c'est facile d'être occupé. Ce sur quoi il compte c'est que vous atteigniez invariablement vos objectifs quotidiens, hebdomadaires ou mensuels. Ce sont les résultats qui comptent – alors assurez-vous d'en obtenir chaque jour.

Comment réaliser cet objectif : Comprenez ce que sont vos priorités et concentrez-vous sur celles-ci. Ne perdez pas votre temps sur des choses qui ne comptent pas – tenez-vous en

2. Prenez vos responsabilités

Prendre ses responsabilités, c'est simplement faire ce que vous avez dit que vous feriez. C'est tout.

Comment réaliser cet objectif : Tenez votre parole. C'est aussi simple que cela.

3. Faites plus que le nécessaire

Faites plus que ce qui est inscrit dans votre énoncé des tâches et soyez plus que le titre de votre fonction. Faire plus que le nécessaire vous fera apprécier grandement de votre patron et fera des miracles pour votre réputation.

Comment réaliser cet objectif : Trouver des moyens d'offrir une valeur ajoutée en aidant vos collègues à réussir. Cela ne demande pas beaucoup d'efforts de faire plus que ce à quoi on s'attend de vous et cela en dit plus long sur vous que si vous ne faites que le strict nécessaire.

4. Mettez votre orgueil de côté

Il n'est pas nécessaire que vous ayez toujours raison ni que les choses fonctionnent toujours comme vous le souhaiteriez. Votre réussite dépend autant du succès de votre équipe que de vous. Coopérez avec vos collègues, trouvez des solutions en équipe et jouez franc jeu.

Comment réaliser cet objectif : Choisissez vos batailles et acceptez qu'il puisse y avoir une meilleure solution que celle que vous proposez. Et, surtout, n'ayez pas peur de le reconnaître – peu de gens le font.

5. Laissez les commérages à la porte

Rien ne voyage aussi vite au travail que les commérages. Malheureusement, la majeure partie d'entre nous ne sommes pas payés pour les rumeurs, les insinuations, la politique interne, les demi-vérités ou les on-dit. Votre patron veut que vous vous concentriez sur ce pour quoi vous êtes payé.

Comment réaliser cet objectif : Refusez de participer aux commérages. Dites à vos collègues qui alimentent les rumeurs que cela ne vous intéresse pas. Votre silence et votre refus de participer en diront long. N'oubliez pas le proverbe suivant : «Quiconque vous fait des commérages à propos de quelqu'un en fera à votre sujet.»

6. Apportez des solutions

Vous avez sûrement déjà entendu la phrase suivante : «Si vous ne faites pas partie de la solution, vous faites partie du problème.» Votre patron ne veut entendre des plaintes, des problèmes et des mauvaises nouvelles que s'ils sont suivis rapidement de solutions possibles ou d'évaluations éclairées de la situation.

Comment réaliser cet objectif : Préparez-vous au moins à fournir un conseil pour résoudre un problème ou un pépin ou pour régler un contretemps. La façon dont vous l'exprimez est très importante. Utilisez, par exemple, des formulations comme «Nous pourrions envisager cela…» ou «J'ai parlé au fournisseur et il suggère que nous…». Offrir des suggestions démontrera que vous avez réfléchi à la situation et votre idée pourrait même donner lieu à une solution encore meilleure.

7. R-E-S-P-E-C-T

Les hautes instances souhaitent que les employés respectent leurs collègues, les politiques et les pratiques de la compagnie de même que l'organisation en général. Elles croient en vous – c'est pourquoi vous avez été engagé – et il n'y a pas de meilleur moyen de rappeler à votre patron qu'il a fait le bon choix en vous engageant que d'être un modèle de respect pour les autres.

Comment réaliser cet objectif : Reconnaissez que tout le monde a une opinion et qu'elle doit être entendue. Personne encore n'a accaparé le marché des bonnes idées, alors ayez-en autant que vous le pouvez avec vos pairs lorsque vous travaillez à faire progresser votre organisation. Respectez les autres et les autres vous respecteront.

Pensez-y, il ne vous coûtera pas un sou et cela ne nécessitera pas de temps supplémentaire de votre part pour réaliser l'un ou l'autre de ces sept objectifs. Savoir, c'est pouvoir et maintenant que vous savez ce que votre patron veut réellement, la suite vous appartient.

N'hésitez pas à ajouter des conseils dans notre section de commentaires et surveillez la publication d'un deuxième article au cours des prochaines semaines, qui portera sur les sept choses que votre patron doit savoir.

Articles Connexes