Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail et retraite

03 novembre 2017

La retraite : le secret d’une transition réussie

Prendre sa retraite constitue un grand changement. Conseils pour bien aborder ce nouveau chapitre de la vie.

La retraite... On peut l’attendre avec impatience ou au contraire envisager son arrivée avec crainte. Dans un cas comme dans l’autre, comment bien gérer cette nouvelle étape de sa vie?

Tout au long de la vie, les changements génèrent nécessairement un certain stress, et la retraite en fait partie. «C’est une transition, un nouveau chapitre qui va modifier notre équilibre de vie et solliciter nos capacités d’adaptation», explique la psychologue Dominique Champoux.

Car, même si l’on a hâte de cesser de travailler, il est possible que dans les mois suivant la retraite, on éprouve de l’ennui, de la confusion, une perte de sens, voire une certaine déception. «On peut expérimenter un sentiment de vide et même de perte de compétences. C’est normal, car le travail occupait jusque-là une large place dans notre vie», ajoute la psychologue. Mais, bonne nouvelle, en se préparant à l’avance, on facilite la transition et on amoindrit les réactions négatives.

Tenir compte du changement

Dans un premier temps, il est important de regarder la réalité en face et de ne pas sous-estimer les changements que va générer la retraite. «On doit se poser des questions et essayer de réfléchir à la façon dont on va établir un nouvel équilibre dans sa vie. Il faut se demander comment on va gérer tout ce temps disponible», recommande Dominique Champoux.

Devrait-on consulter un professionnel pour aider à passer le cap? Certaines personnes en éprouveront le besoin pour faire le point, alors que d’autres réussiront seules à retrouver leurs marques, avec le soutien de leur entourage. Quoi qu’il en soit, si vous vivez beaucoup d’anxiété, n’attendez pas et demandez de l’aide!

Trouver ses champs d’intérêt

S’adonner à des activités et se découvrir une passion sont d’excellentes façons de s’occuper. «On peut suivre des cours afin d’apprendre une langue étrangère, se consacrer à une activité sportive, voyager, faire du bénévolat, jardiner : tout est possible! Il n’y a pas de recette, et cela dépend de chacun», indique la psychologue. Elle prévient toutefois qu’il est possible que les activités qu’on avait prévu de faire avant de prendre sa retraite ne nous plaisent pas tant que ça, finalement. «C’est une bonne idée de planifier, mais il faut rester flexible, se donner du temps et s’ajuster au besoin. On pourrait aussi être tenté de faire des activités identiques à celles de personnes de notre entourage, mais on ne saura pas avant de les avoir essayées si elles sont faites pour nous et si elles nous conviennent», mentionne Mme Champoux.

Renouer avec soi-même

Quand on travaille pendant 40 ans et qu’on passe l’essentiel de sa vie au boulot, il n’est pas étonnant qu’on se cherche un peu au moment de la retraite. «Si la vie professionnelle ne fait plus partie de l’équation, il faut se fixer de nouveaux objectifs et découvrir ce qu’on aime. Et pour y parvenir, il est essentiel de se retrouver, de renouer avec soi-même», recommande Dominique Champoux. Qu’est-ce qui vous anime? Qu’est-ce qui vous fait vibrer? Partez à la recherche de vos passions!

À la retraite en même temps?

Si vous êtes en couple, mais que votre conjoint ou conjointe ne prend pas sa retraite en même temps que vous, il est possible que cela crée des tensions. «Il est souhaitable d’en discuter, que chacun exprime la façon dont il vit la situation. Planifier d’autres projets, que ce soit des projets de couple ou individuels, peut aider à redéfinir un nouvel équilibre», conseille la psychologue.

Et si les deux conjoints prennent leur retraite au même moment, comment vont-ils gérer la vie commune à temps plein? Là encore, le dialogue est essentiel pour trouver des pistes de solution. Rappelez-vous : il n’est pas nécessaire de tout faire ensemble, chacun peut explorer ses propres champs d’intérêt.

Éviter l’isolement

L’être humain se nourrit de relations avec autrui. Lorsqu’on perd le contact quotidien avec ses collègues, comme cela arrive au moment de la retraite, on peut avoir l’impression d’avoir perdu une partie de son identité et de se retrouver «hors circuit». Pour éviter l’isolement, il est bon d’entretenir son réseau social et d’avoir des amis en dehors du travail. Une fois à la retraite, on aura alors tout le loisir de les fréquenter et de faire des activités avec eux.

En parler pour mieux se préparer

Vous allez bientôt quitter le marché du travail pour prendre un repos bien mérité? Commencez à en parler avec des retraités pour tirer des leçons de leur expérience. Demandez-leur comment ils s’y sont pris pour faire la transition, ce qui les a surpris ou déçus, bref, comment ils ont réussi à relever le défi. «Se renseigner sur le vécu de personnes à la retraite permet d’ouvrir ses horizons et d’élargir ses perspectives», fait valoir Dominique Champoux. Qui sait, vous y trouverez peut-être une source d’inspiration qui vous aidera à passer le cap!

En savoir plus

Articles Connexes