Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail et retraite

24 avril 2012

Huit conseils astucieux pour les retraités qui voyagent

Les voyages internationaux peuvent être agréables et stimulants — ou misérables et épuisants. Voici quelques conseils pour pleinement les apprécier.

Je vis présentement une nouvelle étape de ma vie et ce n’est pas par hasard si mon blogue parle de retraite! En tant que nouveau retraité, une de mes passions est de parcourir des contrées lointaines le plus souvent possible.

Pendant la première année de ma retraite, j'ai eu la chance de voyager partout en Europe. Toutefois, les voyages internationaux ne sont pas toujours une sinécure. Alors que j'ai passé certains des plus agréables moments de ma vie à explorer les rues pavées de villes étrangères, j'ai aussi vu des voyageurs qui marchaient péniblement dans ces mêmes rues, épuisés, inconfortables et perdus. Pourquoi cette différence?

1. Voyagez le plus tôt possible.

J'ai vu trop de gens voyager alors que leur âge et leur état de santé limitaient ce qu'ils pouvaient voir, ce dont ils pouvaient profiter et les expériences qu'ils pouvaient vivre. Soyez réalistes : croyez-vous être un jour en meilleure santé et en meilleure forme que maintenant? Lorsqu'on voyage, on passe beaucoup plus de temps debout et à marcher que d’habitude, sans oublier que les rues et les chemins dans de nombreux endroits à l'étranger sont de moins en moins praticables à mesure que l'on vieillit.

2. Ne soyez pas timide.

Si vous voyagez par plaisir ou par soif d’aventure…alors soyez aventureux! Dégustez des mets auxquels vous n'êtes pas habitué, par exemple. Un de mes neveux a fait un jour un voyage à Rome, une des villes où on mange le mieux dans le monde. Et qu'a-t-il mangé? Du beurre d'arachides qu'il avait apporté avec lui, tartiné sur le pain qu'il pouvait trouver! Vous pouvez certainement faire mieux que cela. Toutes les fois que vous le pouvez, prenez un repas dans un restaurant local pour vivre une expérience plus authentique. Et n'hésitez pas à parler avec les habitants locaux. Ils savent à quel moment passe l'autobus, ce qu'il y a à faire et à voir, où manger, etc. Il suffit de demander!

3. Ménagez vos forces.

Ma douce moitié y excelle. Nous marchons beaucoup lorsque nous voyageons. Mais avant que l'un de nous deux se fatigue, elle suggère que nous nous arrêtions pour une tasse de café ou que nous trouvions un endroit pour nous asseoir pendant quelques minutes. Puis, nous repartons, revigorés. Faites cela plusieurs fois par jour et vous aurez l'énergie nécessaire pour continuer alors que d'autres seront épuisés.

4. Voyagez hors-saison.

Si vous êtes à la retraite, pourquoi ne pas voyager pendant la basse saison et éviter ainsi les foules ou les températures de 40 degrés? Mon épouse et moi avons vécu au Portugal en octobre une expérience très différente de celle de mon fils et de ma belle-fille en juillet. Nous n'avions pas besoin de faire des réservations dans les restaurants et nous pouvions nous asseoir à l'extérieur sans mourir de chaleur.

5. Logez dans un hôtel situé près du centre-ville.

Nous ne dépensons pas une fortune pour nos hôtels. Nous choisissons habituellement des établissements trois étoiles. Nous préférons payer moins cher et rester plus longtemps. Toutefois, nous choisissons prioritairement des hôtels qui sont situés près des sites touristiques, des restaurants ou des bars. Ce n'est pas grave si l'hôtel n'est pas luxueux, car s'il est bien situé, vous y passerez certainement très peu de temps.

6. Mangez un seul repas copieux par jour.

Le petit-déjeuner est compris dans le prix des chambres de plusieurs hôtels. Nous prenons toujours notre petit-déjeuner. Puis, nous mangeons habituellement un seul repas copieux pendant la journée, plus une collation ou deux. Cela nous permet de nous faire plaisir et d'essayer différents mets locaux. Nous avons constaté que lorsque nous prenions deux repas copieux par jour, nous nous sentions lourds et nous avions moins d'énergie.

7. Apprenez quelques phrases dans la langue du pays que vous visitez et renseignez-vous sur sa cuisine et ses coutumes.

Pendant que j'écris cet article, mon épouse fait du tapis roulant au sous-sol et je peux l'entendre pratiquer des phrases en espagnol, qu'elle apprend grâce à une application sur son iPod. Nous partons pour l'Amérique du Sud en octobre et elle espère posséder les éléments de base de la langue d'ici à ce que nous arrivions là-bas.

8. Ne vous perdez pas à moins que vous le fassiez sciemment.

La technologie nous donne aujourd'hui les moyens d'éviter de nous perdre, que nous marchions, que nous prenions les transports en commun ou que nous conduisions. Les applications mobiles, les cartes routières en ligne et les systèmes de localisation GPS peuvent contribuer à réduire votre stress pendant vos déplacements. Comme je dis souvent, les vrais hommes ne demandent pas leur chemin, mais ils ont le droit d'avoir recours à la technologie :-).

Bon voyage!

Articles Connexes