Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail et retraite

08 décembre 2014

Célibataires à la retraite – Sept astuces pour rendre votre vie agréable

Être célibataires et profiter avec bonheur de la retraite, c’est tout à fait possible. Voici des exemples motivants qui le démontrent.

Selon Statistique Canada, 43 % des Canadiens de 65 ans et plus sont célibataires. À l’ère du « divorce aux cheveux gris », il faut donc repenser un peu la retraite. Si vous faites partie de ces statistiques – ou que vous en ferez partie dans quelques années –, voici quelques astuces éprouvées pour rendre votre vie (encore) plus agréable.

1. Se préparer financièrement

Les célibataires ne peuvent compter sur deux revenus pour boucler leurs fins de mois, ils doivent donc être doublement prévoyants. Lorraine Fortin, qui a aujourd'hui 64 ans, a travaillé 25 ans comme avocate à la Fédération des infirmières du Québec. « Je cotisais déjà au REER collectif, dit-elle. Puis en 1999, la Fédération a adhéré au Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP). On m’a offert de racheter 15 ans de rentes, et je n’ai pas hésité : ça donnait droit à une somme plus élevée. Résultat : j’ai beaucoup de liberté, même celle de ne pas me soucier de questions d’argent! »

2. Miser sur la santé

À l’heure de la retraite, la santé, c’est le bien le plus précieux, et encore plus si l’on vit seuls. À 74 ans, Michel Savaria est en pleine forme; il joue au tennis chaque semaine, fait de la planche à neige en hiver et de la motocyclette en été! Il remercie ses parents pour les gènes dont il a hérité, mais il ne compte pas que là-dessus. « Mon bagage génétique, j’en prends soin, assure ce retraité de l’enseignement qui habite dans la région de l’Estrie. J’ai une saine alimentation – je fais très attention au sel, au sucre et au gras, et je ne bois pas d’alcool tous les jours –, et, beau temps, mauvais temps, je fais de l’exercice! »

3. Apprivoiser la solitude…

Vivre en solo, quand la retraite a sonné, ça demande un certain apprentissage. Célibataire « depuis toujours », Manon Lamoureux est retraitée de Bell Canada depuis l’âge de 50 ans. « J’aime être entourée de gens; j’ai un agenda toujours bien rempli et je le consulte tous les jours. Mais j’ai aussi appris à aimer être seule. Je lis ou j’écoute la télé. Et j’adore cuisiner : je me fais souvent de bons soupers. Et, si je me sens seule, j’allume des chandelles et j’écoute de la musique! »

4. …Et apprécier les avantages de la vie en solo

« Bien sûr, ça demande une certaine adaptation de se retrouver seuls au quotidien, dit Michel Savaria : il faut être autonomes, physiquement, et être prêts à découvrir, à apprendre. Mais les avantages sont nombreux. Je mange quand je veux, je me couche quand je veux, je voyage quand je veux et où je veux. Dans toute ma vie, je ne crois pas avoir été aussi bien qu’aujourd’hui. » « Être seule et à la retraite, je vois ça comme un avantage, côté liberté, dit pour sa part Lorraine. Contrairement à mes amies qui sont en couple, moi, je n’ai de comptes à rendre à personne. Je suis complètement libre! »

5. Compter sur les amis et la famille

Ce n’est pas parce qu’on est à la retraite et célibataires qu’on arrête de fêter! « Je célèbre Noël dans ma famille, chez ma sœur, dit Lorraine Fortin. Mais le 31 décembre, c’est sacré : c’est avec mes amis que je fête. C’est une tradition qui dure depuis très longtemps! » Manon Lamoureux, pour sa part, passe le réveillon du 24 décembre chez son frère. « Et le 25, parfois, j’invite des gens seuls, ajoute-t-elle. Ou bien je prépare un beau repas pour deux dames âgées et je vais le leur porter. »

6. Faire ce qu’on aime

« Ce n’était pas dans mes plans d’être célibataire, confie Lorraine. C’est la vie qui a fait ça. Alors j’ai développé des passions… autres que l'amour. Moi qui n’avais pas le temps de lire, aujourd’hui je dévore des romans! J’adore aussi danser, alors, le soir, si j’en ai envie, je branche mon iPod et je danse pendant deux heures, en pyjama et en bas de laine, la musique à tue-tête! Mais ma plus grande passion, c'est la photo; pour moi, c’est la plus belle des activités, parce que c'est une façon de chercher la beauté. »

7. Et le point de vue d’une psy

« La première chose que je conseille aux retraités célibataires, c’est d’essayer de s’entourer de gens qu'ils aiment et qui les aiment, suggère Hélène Désilet, psychologue. Faire partie de groupes qui pratiquent des activités qui les intéressent et les passionnent peut aussi être très aidant. La retraite, c’est le moment de faire ce qu’on a toujours rêvé de faire! Apprendre à jouer au bridge, aller à l’université du 3e âge, assister aux conférences de l’Université de Montréal… C’est intéressant, et, en plus, ça donne un sentiment d’accomplissement de soi et ça permet de socialiser, de créer de nouvelles amitiés et de s'amuser. Ça brise l’isolement et ça nous nourrit comme êtres humains. Quand on a passé la journée à rencontrer des gens, à s’amuser et à apprendre, on ressent beaucoup moins la solitude. Quand on rentre à la maison, on est heureux de pouvoir lire ou écouter la télévision tranquille! »

Articles Connexes