Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

08 novembre 2017

Voulez-vous des vacances reposantes? Essayez de décrocher

Essayer de garder le contact avec le travail pendant vos vacances peut se révéler plus stressant que de ne pas partir. Voici comment décrocher et prendre le repos qu'il vous faut.

Nous sommes nombreux à nous tourner vers notre téléphone dès les premiers instants de notre journée, d'abord pour éteindre le réveil, puis pour vérifier les messages que nous avons reçus pendant notre sommeil. Notre téléphone est un outil puissant que nous avons intégré à notre vie personnelle et professionnelle. Toutefois, à mesure que disparaît la frontière entre la maison et le bureau, beaucoup d'entre nous ne réussissent plus à décrocher entièrement et à profiter du moment présent quoi qu'ils fassent.

Vous avez peut-être appelé un collègue pendant vos vacances pour prendre connaissance d'un rapport. Il y a de bonnes chances aussi que vous ayez envoyé des courriels après les heures de travail ou que vous ayez répondu à vos messages. Bien qu'il arrive que des questions urgentes se posent parfois, les experts affirment qu'en ne nous déconnectant pas entièrement, nous compromettons les bénéfices que pourraient nous procurer nos vacances et nous nuisons ainsi à notre productivité au travail.

«Les études n'arrêtent pas de révéler l'inefficacité du multitâche», indique Marie-Hélène Pelletier, vice-présidente adjointe, santé mentale au travail à la Financière Sun Life. «Vous ne pouvez vous détendre complètement ni vous concentrer totalement sur votre travail, si vous tentez de faire les deux à la fois.»

Des chercheurs allemands ont étudié les avantages de se détacher mentalement du travail (c.-à-d. de «déconnecter») et constaté que les employés qui arrivent le mieux à décrocher en dehors des heures de travail sont plus satisfaits de leur vie et déclarent moins de symptômes de stress psychologique. Malgré le fait qu'ils se déconnectent plus longtemps, ils se montrent aussi engagés dans leur travail que les employés qui le font moins.

Prendre des vacances est la manière par excellence de se détendre et de rompre avec le stress lié au travail; toutefois, à l'ère numérique, les vacances ne sont plus ce qu'elles étaient. En dépit des avantages reconnus du fait de se déconnecter, il peut être difficile de ne pas vérifier sa boîte de réception. Si vous planifiez bien, toutefois, et êtes déterminé à décrocher, un congé vous permettra de vous redynamiser. Voici des conseils qui vous seront utiles pour mieux gérer votre détachement du travail la prochaine fois que vous partirez en vacances :

Faire un plan pour se déconnecter

Déterminez quelles sont vos limites et dressez un plan. Dans le cas où vous vérifierez vos courriels pendant vos vacances, indiquez à vos collègues la fréquence à laquelle vous le ferez. Si vous les avisez que vous regarderez votre boîte de réception une fois le matin, leurs attentes seront différentes que si vous leur dites que vous serez disponible toute la journée.

Préparer un message de réponse automatique

Lorsque vous partirez en vacances, assurez-vous que votre message de réponse automatique indique qui il faut contacter lorsqu'il est impossible de communiquer avec vous pour des questions urgentes. Si vous le souhaitez, vous pouvez également préciser à quelle fréquence vous regarderez vos courriels. «Un employé a indiqué dans son message d'absence que tout courriel entrant serait redirigé automatiquement vers la corbeille, raconte Mme Pelletier. De plus, ce message invitait les gens à transmettre un suivi par courriel sur les questions urgentes à son retour. Bien que ce plan ne convienne pas à tous ou puisse paraître extrême, il montre l'importance de faire connaître ses disponibilités à l'avance à ses collègues.»

Discuter d'un protocole de vacances avec son supérieur

Nous hésitons souvent à nous déconnecter totalement ou même à prendre des vacances, parce que nous nous sentons coupables de prendre congé et d'obliger les collègues à prendre le relais ou parce que nous nous inquiétons du travail qui se sera accumulé au retour. Il arrive même que nous appréhendions la manière dont notre supérieur réagira à notre demande de vacances.

Il ne faut pas hésiter à traiter directement de cette question avec votre supérieur et à lui demander quelles sont ses attentes à l'égard des vacances. Ayez une conversation franche avec lui, et dites-lui par exemple : «J'aimerais avoir votre opinion sur la manière dont nous devons aborder les vacances dans notre équipe», indique Mme Pelletier. Cela vous permettra de connaître les attentes de votre supérieur et d'exprimer toute inquiétude que vous pourriez avoir. Idéalement, votre supérieur vous encouragera à profiter de toutes vos vacances (peut-être pas exactement quand vous le souhaitez, cependant). «Un plus grand nombre d'organisations font la promotion de la santé et du mieux-être, précise Mme Pelletier. Bien soutenir ses employés pour qu'ils puissent prendre leurs vacances s'inscrit dans cette optique.»

Une fois que vous avez parlé à votre supérieur, informez vos compagnons de voyage/votre famille que vous pourriez avoir du travail à faire pendant vos vacances. «Indiquez-leur que vous pourriez devoir vérifier vos courriels régulièrement ou certains jours précis, mais dites-leur également que vous allez décrocher, ajoute Mme Pelletier. De cette manière, vous vous engagez encore davantage à vous en tenir à votre plan.»

Lorsque vous êtes en vacances, assurez-vous de faire de l'exercice et de prendre soin de vous. Les voyages peuvent être remplis d'activités, mais il faut absolument prendre du recul  – et même si vous deviez les planifier, assurez-vous de prendre des pauses.

«En vacances, faites en sorte de vous accorder des moments pour faire du yoga ou aller marcher, conseille Mme Pelletier. Faites en sorte aussi d'appliquer ces meilleures pratiques pendant le week-end.»

3 conseils pour rendre les congés moins stressants

  • Lorsque vous prévoyez un voyage, faites un effort délibéré pour commencer à travailler deux ou trois semaines d'avance sur tout projet à réaliser avant votre départ, parce qu'il est fort possible que surgissent des demandes de dernière minute. «N'attendez pas la dernière semaine avant vos vacances», indique Mme Pelletier.
  • Si vous quittez la ville, essayez de prévoir une journée au retour pour décompresser avant de retourner au travail ou encore pour faire le lavage ou toute autre tâche que vous devez faire en prévision de votre semaine de travail.
  • Continuez à prendre soin de vous en appliquant les pratiques que vous aurez instaurées en vacances, pour être en mesure de vous réengager dans votre travail avec l'esprit tranquille. «Parfois, nous envisageons nos vacances comme si nous étions dans une bulle, mais la manière dont nous planifions nos vacances peut également s'appliquer à notre vie de tous les jours», rappelle Mme Pelletier. La vie peut se révéler très exigeante par moment. Profitez au mieux des heures que vous passez en dehors du travail pour établir des limites, décrocher et prendre soin de vous.

Articles Connexes