Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

25 septembre 2014

Parents : ce qu’il faut savoir sur l’intimidation et la cyberintimidation

Les conséquences de l’intimidation ou de la cyberintimidation peuvent être importantes chez les jeunes qui en sont victimes. Voici quelques signes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille pour savoir si votre enfant en subit.

LigneParentsLigneParents existe depuis 30 ans pour accompagner les parents afin qu’ils ne se sentent jamais seuls.


L'intimidation, qu'est-ce que c'est?

L’intimidation, c’est un comportement qui cause de la détresse chez le jeune qui en est victime. Il s’agit d’un comportement qui peut être intentionnel ou non et qui a pour effet de blesser, d'isoler, de menacer, de contrôler ou de punir l’autre, ou de lui nuire. De façon générale, il s’agit d’un comportement où il y a présence d’abus de pouvoir de la part d’un ou de plusieurs jeunes envers un autre jeune et ce comportement peut se produire une seule fois ou se répéter au fil du temps. L’intimidation peut être directe (ex. : frapper, insulter) ou indirecte (ex. : parler dans le dos, rejeter du groupe).

Les manifestations de l’intimidation

Les conséquences liées à l’intimidation peuvent être importantes chez les jeunes qui en sont victimes. Comme parent, il peut nous arriver de nous demander si notre enfant en est victime. Sachez qu’il y a certains signes qui peuvent nous mettre la puce à l’oreille. Par exemple, notre enfant pourrait :

  • éviter sans raison apparente certains endroits ou certaines activités qu’il avait l’habitude de faire;
  • refuser d’aller à l’école ou s’y rendre plus tôt ou en revenir plus tard;
  • avoir peur ou devenir craintif devant certaines personnes, certains endroits ou activités (par exemple : peur de prendre l’autobus, d’aller à son casier ou au cours d’éducation physique);
  • avoir de la difficulté à se concentrer à l’école, allant jusqu’à voir ses notes scolaires diminuer;
  • se désintéresser de l’école ou penser à décrocher;
  • s’isoler des autres, perdre plusieurs amis dans un court laps de temps, avoir peu ou pas d’amis;
  • être souvent mêlé à des conflits ou des batailles avec d’autres jeunes;
  • manifester des symptômes liés au stress tels que : maux de ventre, mal à la tête, nausées, difficulté à s’endormir, perte d’appétit ou encore irritabilité ou agressivité.

Tous ces signes ne sont pas forcément liés à une situation d’intimidation, mais ils méritent que l’on s’y attarde.

Quoi faire en tant que parent?

On peut ouvrir la discussion avec notre enfant en nommant les signes qui nous inquiètent. Par exemple : «J’ai remarqué que ton ami Mathieu ne t’appelle plus depuis quelque temps. Est-ce qu’il s’est passé quelque chose entre vous?» ou encore «Je te sens déprimé ces temps-ci et tu ne sembles plus vouloir aller t’entraîner au soccer. Pourquoi donc?» On énonce clairement que nous sommes présents pour l’écouter, pour suivre son rythme et pour le soutenir : «Si tu souhaites me dire quelque chose, je serai là pour t’écouter quand tu te sentiras prêt.» « Et si tu ne veux pas m’en parler, avec qui te sentirais-tu à l’aise d’en parler? » On peut également lui demander l’aide qu’il souhaite qu’on lui apporte dans la situation ou le rôle qu’il désire qu’on joue. Enfin, comme parent, on peut aussi demander de l’aide si l’on se sent désemparé ou que la situation de notre jeune nous remémore de sombres souvenirs qui nous empêchent de lui apporter le soutien dont il a besoin.

La cyberintimidation, qu'est-ce que c'est?

La cyberintimidation est un phénomène assez récent qui prend de plus en plus d’ampleur chez les jeunes. Lorsque l’on parle de cyberintimidation, on fait référence à des gestes d’intimidation que l’on observe sur Internet, mais plus spécifiquement sur différentes plateformes telles que les courriels, les textos, les blogues, les sites de réseautage, les réseaux sociaux, les sites de clavardage, les forums de discussion, les sites internet, les jeux vidéo en ligne, etc. Ces gestes de cyberintimidation peuvent prendre diverses formes : courriels menaçants, piratage d’un compte, vol d’identité, envoi de messages haineux ou de menaces, affichage de contenus photo ou vidéo compromettants ou ayant été modifiés, création de site internet pour nuire à la réputation d’une personne, etc.

Les manifestations de la cyberintimidation

Un enfant qui est victime de cyberintimidation ne se confiera peut-être pas spontanément à ses parents. C’est pourquoi il est important de questionner son enfant régulièrement à ce sujet et d’observer s’il ne montre pas quelques signes qui pourraient vous indiquer qu’il vit une situation de cyberintimidation. Par exemple, votre enfant pourrait :

  • refuser d’utiliser l’ordinateur,
  • montrer des signes de nervosité apparents lorsqu’il l’utilise,
  • refuser d’aller à l’école ou s’absenter régulièrement de ses cours
  • s’isoler ou avoir très peu d’amis

Or, il est bon de savoir que ces signes pourraient également être le symptôme d’un tout autre malaise (peine d’amour, conflit entre amis, problème de consommation, etc.) qui pourrait lui aussi mériter votre attention.

En tant que parent, on fait quoi?

Dans le cas où notre enfant nous avoue être victime de cyberintimidation, il est préférable de demeurer calme et de prendre le temps de le remercier de la confiance qu’il nous témoigne. Il est déconseillé de réagir trop fortement à cette nouvelle en le culpabilisant parce qu'il ne nous en a pas parlé plus tôt ou même en lui coupant l’accès à Internet. Bien que le jeune se fasse intimider sur Internet, il a tout de même besoin de rester connecté au monde virtuel, puisque celui-ci représente pour lui une partie de sa vie sociale. Lui couper l’accès à Internet pourrait avoir comme effet pervers de l’isoler davantage. En revanche, adopter une attitude d’ouverture pourrait s’avérer rassurant pour le jeune, qui craint bien souvent une intervention démesurée de la part de ses parents. Par exemple, le parent pourrait écouter son jeune lui raconter son histoire et lui demander : «Comment te sens-tu? Comment souhaites-tu que je t’aide? Que crois-tu que tu devrais faire dans ta situation?» L’enfant sentira ainsi que son parent le soutien, le responsabilise, l’écoute, sans le juger et surtout sans agir à sa place.


La Financière Sun Life est fière de soutenir LigneParents — le Tel-jeunes des parents! — dans sa mission d’accompagnement des parents à toutes les étapes de leur vie. Jour et nuit, anonyme, confidentiel et gratuit : 1-800-361-5085.

Articles Connexes