Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

27 février 2018

Les propriétaires d’animaux de compagnie vivent-ils plus longtemps?

De nombreuses études révèlent que les retraités qui sont propriétaires d’un animal domestique vivent plus longtemps. Il faut cependant prendre en considération différents éléments avant d’adopter un animal.

Selon de nombreuses études, les propriétaires d’animaux de compagnie vivent en général plus longtemps. Il existe beaucoup de théories qui tentent d’expliquer pourquoi, mais selon Nancy Cressman, directrice de la formation à la Kitchener-Waterloo Humane Society, il ne fait aucun doute que la présence d’un animal est bénéfique pour les personnes âgées.

Les animaux domestiques procurent bien des avantages. Ils tiennent notamment compagnie et aident à garder la forme. Il y a toutefois certains éléments importants à prendre en considération avant d’envisager de ramener un compagnon à quatre pattes à la maison.

Avantages

1. Santé. Les avantages des animaux de compagnie pour la santé ont été largement étudiés et sont reconnus. D’après l’organisme Centers for Disease Control and Prevention (en anglais seulement), la présence d’un animal de compagnie peut contribuer à réduire la tension artérielle, les taux de cholestérol et de triglycérides ainsi que le sentiment de solitude. En outre, il augmente les occasions de faire de l’exercice et des activités de plein air et de socialiser.

Selon le Human-Animal Bond Research Institute, plateforme de recherche de l’université Purdue, il a été démontré que l’interaction positive entre un être humain et un animal influe sur la tension artérielle, le rythme cardiaque et les hormones du bien-être comme le cortisol et l’ocytocine.

Tous ces éléments peuvent contribuer à la longévité. Une étude suédoise publiée en 2017 a permis d’établir que la présence d’un chien de compagnie peut réduire le risque de crise cardiaque et même de décès en favorisant le soutien social et la motivation à faire de l’activité physique. 

Mme Cressman explique que la réduction du stress et la facilitation du deuil et de la perte font aussi partie des avantages sur le plan de la santé que les personnes âgées tirent de leur animal de compagnie.

2. Compagnie et interaction sociale. On sait bien que les chats et les chiens donnent de l’affection et de l’amour inconditionnel. Cela peut vous être bénéfique si vous vous sentez seul ou isolé. De plus, les chiens en particulier obligent leur propriétaire à sortir et à se retrouver dans la collectivité, ce qui favorise les interactions avec les voisins. Mme Cressman souligne toutefois que, peu importe l’animal de compagnie (chien, chat, hamster ou oiseau), il sera toujours plus avantageux d’en avoir un que de ne pas en avoir.

3. Sécurité personnelle. La présence d’un animal domestique (surtout un chien) à la maison peut aussi accroître votre sentiment de sécurité personnelle, puisque celui-ci peut vous avertir de dangers ou de menaces dans votre voisinage.

4. Disponibilité. Si vous ne travaillez plus, vous avez peut-être davantage de temps à consacrer au dressage d’un chiot et vous n’aurez pas à le laisser seul pour aller au travail. L’apprentissage de la propreté et la socialisation devraient être ainsi plus faciles à gérer.

Aspects à considérer

1. Coût. En plus du coût initial de l’adoption, l’animal peut entraîner beaucoup de frais en nourriture, accessoires, soins et visites périodiques chez le vétérinaire. Selon l’Ontario Veterinary Medical Association, un chiot coûte en moyenne 3 000 $ à son propriétaire la première année et un chat, près de 2 000 $. On peut s’attendre à ce que les frais diminuent quelque peu à partir de la deuxième année, une fois payées la stérilisation et les dépenses initiales pour le matériel comme la cage et le lit, mais vous aurez toujours des frais de nourriture, de gâteries, de litière, de soins de santé courants, de toilettage, de gardiennage ou de pension et de remplacement de matériel usé ou endommagé. Avant d’adopter un animal, il importe donc de vous demander si vous avez les moyens de faire face à ces dépenses courantes ainsi qu’à des frais imprévus comme les frais de soins vétérinaires d’urgence.

2. Temps. Réfléchissez au temps qu’il faut pour faire le ménage qu’exige un chat ou un chien par exemple (aspirateur, nettoyage de la litière, etc.), ou aux heures qu’il faut consacrer à l’animal lui-même (exercice, brossage, bain, magasinage des aliments, visites chez le vétérinaire, dressage, etc.). «Pensez au type de relation que vous souhaitez entretenir avec votre animal», indique Mme Cressman. Cherchez-vous un animal qui a besoin de beaucoup d’attention ou un animal assez indépendant avec lequel les possibilités d’interaction sont minimes?

3. Style de vie. «Il importe de trouver un animal qui correspond à votre style de vie et qui réagira bien en présence des autres, notamment vos petits-enfants que vous voyez fréquemment», rappelle Mme Cressman. Renseignez-vous sur les différentes races d’animaux, leur caractère particulier et les soins qu’elles exigent pour vous assurer que votre niveau d’activité est suffisant, de même que l’espace dont vous disposez dans votre maison.

4. Réseau de soutien. Mme Cressman insiste sur la nécessité d’évaluer son réseau de soutien avant de choisir un animal de compagnie. Qui s’occupera de votre animal lorsque vous serez en voyage (surtout si vous avez l’habitude de vous absenter de la maison pendant longtemps) ou si vous tombez malade?

5. Âge de l’animal. Les chiens et les chatons sont mignons, mais vous pouvez adopter un animal qui a dépassé la petite enfance. En général, les animaux plus vieux sont plus calmes. «Et vous n’avez pas de surprise en ce qui touche la taille et le comportement, précise Mme Cressman. Il est donc plus facile de voir si l’animal correspond à votre style de vie.»

6. Votre âge. Réfléchissez de manière réaliste à votre âge et à votre santé, par rapport à la durée de vie moyenne de l’animal que vous pensez adopter, et à ce qui arrivera si vous décédez avant lui.

Il y a certes de nombreux avantages à avoir dans sa vie un animal de compagnie, mais vous-même ainsi que votre chien ou votre chat serez plus heureux si vous prenez une décision mûrement réfléchie et bien planifiée.

Articles Connexes