Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

31 janvier 2018

Faire tomber les barrières, ou comment parler de santé mentale

Parler de santé mentale peut vous aider dans votre propre parcours santé — et inciter les autres à prendre la parole à leur tour. Voici quelques conseils pour lancer la conversation.

Il y a fort à parier que vous connaissez quelqu'un aux prises avec un problème de santé mentale. Peut-être éprouvez-vous vous-même ce genre de problème? Selon un rapport du Centre de santé mentale et de toxicomanie, chaque année, 1 Canadien sur 5 connaît un problème de santé mentale ou de dépendance.

Pourtant, même si les maladies mentales sont très répandues et que le sujet est de plus en plus abordé dans la population, nombreux sont ceux qui continuent de souffrir en silence de peur d'être jugés ou rejetés. Si vous êtes aux prises avec un problème de santé mentale, la meilleure chose à faire est d'en parler à une personne en qui vous avez confiance. Si cela vous semble difficile, sachez que le simple fait de parler de vos problèmes peut non seulement vous aider à atteindre un mieux-être mental, mais aussi inciter d'autres personnes à prendre la parole à leur tour. Voici quelques pistes de lecture sur le sujet pour vous aider à lancer la conversation, que le problème vous concerne ou concerne une personne de votre entourage.

Comment rester calme et garder la tête hors de l'eau

Les troubles anxieux et de l'humeur figurent parmi les maladies mentales les plus courantes au pays, comme en témoigne un rapport du gouvernement du Canada de 2013. Pour les personnes atteintes de troubles anxieux, toutes les activités courantes peuvent poser un défi, qu'il s'agisse de respecter une échéance au travail ou de passer un moment en famille ou entre amis. Les troubles anxieux ne devraient pas miner l'existence des gens qui en souffrent. Si c'est votre cas, sachez que de l'aide existe. Vous trouverez ici quelques stratégies pour vous aider à surmonter une crise de panique :

Votre adolescent montre-t-il des signes de dépression?

La maladie mentale touche les gens de tous âges. Bien que les nombreuses conversations traitant de santé mentale concernent surtout les adultes, de 10 à 20 % de nos jeunes sont aux prises avec une maladie mentale. La bonne nouvelle, c'est que la prise en charge rapide du problème aide les adolescents à mieux combattre la maladie. Et c'est là que les parents peuvent intervenir, que ce soit en remarquant des changements dans les habitudes de sommeil de leur ado ou en s'intéressant à ses activités scolaires. Voici d'autres conseils pour reconnaître ces signes importants :

Comment parler de santé mentale au travail

Personne ne souhaite devoir aborder ses problèmes de santé mentale ou ceux de quelqu'un d'autre au travail, mais c'est parfois nécessaire. En effet, la maladie mentale a une incidence mesurable et majeure sur le milieu de travail; cela peut se traduire par une baisse de la productivité et de l'engagement des employés ou, encore, par une hausse du taux d'absentéisme. En ce sens, les gestionnaires ont un rôle important à jouer, mais chacun peut contribuer à encourager le mieux-être mental au travail. Besoin de conseils pour lancer un échange sur la santé mentale dans votre milieu de travail? En voici quelques-uns :

Articles Connexes