Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

Simplement brillant
10 février 2017

5 autres façons d’être plus heureux

Souffrez-vous de dépression hivernale? Êtes-vous plus triste ces temps-ci? Lisez le deuxième article de cette série en deux volets pour vous aider à trouver plus de joie au quotidien.

Vous n’avez pas le moral ces temps-ci? Vous n’êtes probablement pas le seul. Les journées plus courtes, le manque de lumière, le temps froid, les factures des Fêtes à payer et une baisse de motivation contribuent à la dépression hivernale. Si vous êtes mélancolique, prenez le temps de réfléchir à votre état d’esprit et de trouver des solutions pour garder le moral.

Pourquoi est-il si important d’être heureux?

Selon les recherches, les gens heureux ont tendance à avoir une meilleure qualité de vie et à vivre plus longtemps que celles qui le sont moins. Le bonheur a des bienfaits réels sur la santé : il réduit les risques de maladie cardiaque, diminue la pression sanguine et aide à garder un poids santé. Il peut aussi permettre de mieux réussir sur le plan professionnel et personnel, d'augmenter la confiance en soi et d’avoir le sentiment de maîtriser sa vie. Il est donc bénéfique de s’efforcer d’être plus heureux.

Où est-on le plus heureux? Que ce soit grâce à sa beauté naturelle, à l'accueil de ses habitants, à ses systèmes de soutien social ou à la fièvre du hockey, le Canada arrive au 6e rang des pays les plus heureux du monde, d’après le rapport sur les pays les plus heureux dans le monde en 2016, parrainé par l'Organisation des Nations unies.

La quête du bonheur est probablement l’un des moteurs les plus importants de notre société. «On entend souvent ‟Je serais heureux si je gagnais à la loterie”, ‟Je serais heureuse si j’avais le parfait petit ami”, ‟Le bonheur, c’est d’être assis sur une plage aux Bahamas”», déclare Colleen Carruthers, psychothérapeute autorisée de T-R Group Inc. On a tendance à chercher le bonheur dans les biens matériels et dans les expériences extérieures, mais ce qui compte, c’est le bonheur qui vient de soi et qui a une véritable signification.»

Dans le premier article de cette série, nous vous avons présenté cinq gestes concrets qui peuvent ajouter un peu de joie à votre quotidien. En voici cinq autres :

1. Faites-vous plaisir

Il est important de prendre du temps chaque jour pour se faire plaisir. Que ce soit en s’achetant un café «de luxe», en relaxant dans son bain ou en passant un peu plus de temps sur son apparence, on se met inconsciemment de meilleure humeur. «Accordez-vous un peu de temps ou faites-vous plaisir – quelque chose pour vous remonter le moral», indique Mme Carruthers. «Je ne dis pas que les gens devraient acheter leur bonheur, mais de temps en temps il faut se faire plaisir.»

2. Faites une cure détox des médias sociaux

«Les médias sociaux nous donnent une fausse impression du bonheur, explique Mme Carruthers. Les gens sont tellement occupés à prendre en photo leur repas au restaurant sous le meilleur angle possible qu'ils en oublient le moment présent.» Lorsque vous ne vous sentez pas à votre meilleur, voir la vie des autres mise en scène sur les médias sociaux peut faire chuter votre moral, et c’est même le cas pour une personne heureuse. Si vous êtes déprimé, évitez-les et regardez plutôt une bonne comédie.

3. Respirez à fond

«La respiration est une des activités à faire pour rester dans le moment présent, mais peu de gens la pratiquent», affirme Mme Carruthers. C’est prouvé, la respiration superficielle fait partie des stress de la vie moderne. «Les gens ont tendance à couper leur respiration parce qu’ils sont pressés et qu’ils se dépêchent. Si vous respirez vraiment à partir du diaphragme, vous ne pouvez pas vous concentrer sur vos soucis», affirme-t-elle.

Changer sa façon de respirer permet de se détendre, de mieux se concentrer, de modifier son état émotionnel et de réduire les effets du stress.

4. Écrivez-le

Mme Carruthers explique qu’écrire trois choses positives sur la journée avant d’aller se coucher peut avoir des bienfaits. «Si le soleil brillait lorsque vous vous êtes levé, c’est une expérience positive. Pas besoin de gagner un million de dollars; ce sont les petites choses qui contribuent à l’ensemble du tableau.»

Coucher ses pensées négatives sur papier permet d’évacuer les frustrations et les émotions négatives accumulées.  Votre esprit sera alors plus organisé et vous pourrez vous concentrer sur les points positifs. Cependant, ne passez pas trop de temps à réfléchir à ces pensées négatives avant de les noter.

5. Faites plus d’exercice

L’activité physique suscite la bonne humeur et peut éviter les dépressions. Même un niveau modéré d’activité physique – comme marcher 20 à 30 minutes par jour – peut réduire les risques de dépression chez les gens de tous âges.

Si vous êtes constamment triste, anxieux ou irritable malgré tous vos efforts et que ces sentiments se prolongent, parlez-en à votre médecin ou à un professionnel de la santé.Pour obtenir de l’aide supplémentaire, vous pouvez aussi vous tourner vers les ressources de votre province, telles que la Fondation des maladies mentales ou l'Association canadienne pour la santé mentale. Et si le régime d’assurance collective de votre employeur comprend un programme d’aide aux employés, n’hésitez pas à y faire appel. C’est confidentiel et gratuit.

Articles Connexes