Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Santé mentale

27 septembre 2017

5 conseils d’experts pour mieux concilier travail et vie personnelle

Pour bon nombre d’entre nous, le travail est devenu une préoccupation de tous les instants. Voici 5 méthodes judicieuses pour améliorer votre rendement professionnel sans sacrifier le temps passé avec votre famille et vos amis.

Sentez-vous que vous vous éreintez au travail?

Vous n’êtes pas seul(e). Selon une étude récente de Monster Canada, 58 % des travailleurs canadiens disent être surmenés au travail. Un Canadien sur quatre a quitté son emploi à cause du stress.

Puisque nos carrières ne sont pas près de devenir moins exigeantes, voici quelques mesures que vous pouvez prendre dès maintenant pour maximiser vos journées de travail afin de pouvoir passer moins de soirées au bureau et plus de temps de qualité avec votre famille et vos amis.

S’il vous semble attirant de réduire ainsi la pression professionnelle, jetez un œil sur les 5 stratégies simples mais efficaces ci-dessous, proposées par deux pros de la gestion du temps. Cela vous aidera à mettre réellement en équilibre votre vie professionnelle et votre vie personnelle.

1. Mettre son plan par écrit

Nul n’ignore que le fait de mettre sur papier nos priorités avant d’entreprendre notre journée fait merveille pour nous garder en phase avec nos objectifs professionnels. Or, votre horaire n’est pas le seul aspect de votre vie qui bénéficiera de cette habitude facile à adopter.

En réalité, de l’avis d’Eileen Chadnick, dirigeante de Big Cheese Coaching et auteure de Ease: Manage Overwhelm in Times of "Crazy Busy", les personnes qui dressent des listes en retirent d’autres bénéfices : leur humeur est meilleure, ainsi que leurs aptitudes décisionnelles.

«Lorsque vous ne structurez pas assez votre journée, votre cerveau devient vite confus et passe en mode « lutte ou fuite », explique Mme Chadnick. Cette réaction ferme la partie du cerveau qui permet de prendre de meilleures décisions.»

En prenant simplement quelques minutes pour noter les choses que vous devez accomplir pendant la journée, toutefois, vous coupez court à cette réaction – et vous vous dynamisez. «Du point de vue neuroscientifique, votre cerveau adore que vous ayez un plan, indique Mme Chadnick. [En dressant une liste,] vous éprouvez tout de suite un sentiment d’apaisement parce que votre cerveau sent qu’il y a de l’ordre.»

Un conseil additionnel : Mme Chadnick suggère de rédiger votre liste le soir. Vous pourriez mieux dormir, sachant que vous avez un plan d’attaque pour le lendemain.

2. Ne pas se laisser interrompre par le téléphone intelligent

Une bonne manière d’améliorer votre productivité au bureau consiste à prendre conscience des interruptions qui surviennent chaque jour, notamment le son qui accompagne l’arrivée des textos.

«Coupez le volume sur votre téléphone. Ainsi, vous utiliserez votre appareil quand vous le voudrez au lieu d’être interrompu chaque fois qu’un appel, un courriel ou un texto entre», conseille Catherine Thorburn, accompagnatrice en développement personnel, en gestion et en gestion de carrières. 

Les économies de temps réalisées en mettant fin à ces interruptions pourraient être énormes : selon les études menées par des scientifiques de l’Université de Californie à Irvine et de l’Université Humboldt de Berlin, en Allemagne, le travailleur moyen prend plus de 23 minutes à retrouver sa concentration après une interruption.

3. Garder la maîtrise de sa boîte de réception

Le cabinet Radicati Group, spécialisé dans les études de marché du domaine technologique, a établi que le travailleur moyen reçoit 122 courriels chaque jour. Votre boîte de réception représente donc un autre obstacle évident à votre équilibre.

Mme Thorburn recommande d’adopter une approche structurée au lieu de réagir instinctivement à chaque courriel qui arrive – et il y a d’autres bonnes raisons à cela que le simple fait de pouvoir vous concentrer sur la tâche que vous être en train d’accomplir.

«Si vous ne vérifiez votre boîte de réception qu’à des moments précis de la journée, il y a de bonnes chances  que certaines choses «urgentes» disparaissent, explique-t-elle. Les gens décideront qu’elles ne sont pas si urgentes ou s’adresseront à quelqu’un d’autre.»

La fréquence à laquelle vous choisissez de consulter votre boîte de réception hyperactive dépend, bien entendu, des réalités et des responsabilités particulières de votre poste. Mme Thorburn s’applique à vérifier ses courriels en arrivant au travail, puis juste avant le dîner et enfin plus tard vers la fin de la journée. «De cette façon, il ne s’écoule pas trop d’heures avant que je réponde», précise-t-elle.

4. Entraîner son cerveau

Il ne fait aucun doute que nous sommes plus productifs lorsque nous sommes dans l’instant présent et que nous ne pensons pas sans cesse à ce qui arrivera dans l’avenir ou ce que nous aurions dû faire ou dire différemment dans le passé.

Si vous avez du mal à trouver l’état de pleine conscience, la méditation pourrait être une solution utile à envisager.

Mme Thorburn livre un autre truc simple : «Lorsque vous vous rendez au travail, entraînez-vous chaque fois à remarquer quelque chose de nouveau, suggère-t-elle. Notre cerveau cherche instinctivement des modèles, des repères familiers. Par conséquent, si vous vous efforcez délibérément de trouver quelque chose de nouveau au cours de votre trajet ou dans votre bureau – même de petits détails –, votre cerveau travaille un peu plus fort. Cela vous rend plus conscient et davantage dans l’instant présent. Au fil du temps, cet exercice rend plus concentré et plus productif.»

5. Célébrer ses réalisations

Bien que cela puisse paraître contraire à l’intuition, vous pouvez – en modifiant légèrement votre manière de penser – éprouver de la fierté à l’égard de vos réalisations même si tout n’a pas été coché sur votre liste à la fin de la journée.

«J’encourage les gens à se concentrer sur ce qui est fait, souligne Mme  Chadnick. Cela donne de l’énergie et un sentiment d’accomplissement pour entreprendre la prochaine journée. C’est ce que j’appelle la liste de célébration!»

Articles Connexes