Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

04 juillet 2017

Trop de soleil? Comment prévenir les affections liées à la chaleur

Le soleil, c'est agréable, mais soyez prudents. Voici comment vous pouvez vous protéger ainsi que votre famille contre les dangers de l'épuisement lié à la chaleur et des coups de chaleur.

L'été est la saison idéale pour être actif à l'extérieur, que ce soit en jouant au soccer, en allant se baigner au chalet ou en faisant un tour de vélo dans son quartier. Toutefois, même s'il est agréable de passer du temps à l'extérieur, une exposition au soleil durant les jours les plus chauds de l'année nécessite quelques précautions, car la déshydratation et la chaleur intense peuvent être néfastes, voire fatales, pour votre santé.

Heureusement, le fait de connaître les premiers signes d'une affection liée à la chaleur et d'être préparé à l’affronter peut vous aider ainsi que votre famille à vous protéger. Voici ce qu’il faut savoir.

Les affections liées à la chaleur en bref

Quelle que soit la température extérieure, notre organisme s'efforce de maintenir une température corporelle d'environ 37o C; cette dernière permet au corps de fonctionner normalement. Un écart d'à peine 2 degrés peut causer du stress à l'organisme. Si la hausse est de 3 degrés, cela devient dangereux.

Quand il fait chaud, nous suons pour refroidir notre corps et cette sueur utilise la chaleur de notre peau pour s'évaporer. Toutefois, la sudation entraîne une perte de liquides corporels, d'électrolytes (composés chimiques dont notre corps a besoin, comme le calcium, le magnésium, le potassium et le sodium) et même d'une petite quantité de sucre. Si vous suez beaucoup sans faire le plein de liquides et d'électrolytes, vous risquez de perturber l'équilibre naturel des liquides corporels.

Or, un déséquilibre important peut avoir des conséquences sur la santé et provoquer une affection liée à la chaleur. C'est l'épuisement lié à la chaleur qui apparaît en premier (la forme la plus bénigne des affections liées à la chaleur). Si aucune mesure n'est prise, cet épuisement peut se transformer en coup de chaleur, qui peut être fatal.

Qui est le plus à risque?

N'importe qui peut être atteint d'une affection liée à la chaleur, mais voici les personnes les plus à risque :

  • Les enfants. Selon la Dre Dina Kulik, urgentologue pédiatrique à The Hospital for Sick Children de Toronto, les enfants sont plus à risque, car ils présentent une plus grande surface de peau par rapport à leur masse corporelle que les adultes. De plus, les bébés et les très jeunes enfants ne peuvent pas vous dire s'ils ont soif ou éprouvent un malaise, ce qui les rend plus à risque.

  • Les personnes âgées. En vieillissant, il est de plus en plus difficile pour le corps de réguler sa température. Les personnes âgées de 65 ans ou plus ne s'adaptent pas aussi facilement à une augmentation soudaine de la température.

  • Les personnes qui souffrent d'une affection chronique. Les problèmes de santé, comme les maladies cardiovasculaires, et la prise de certains médicaments peuvent vous rendre plus sensible aux affections liées à la chaleur.

  • Les gens actifs. Quand on est actif et qu'il fait chaud, on sue plus. Il faut alors prendre plus de précautions afin de prévenir les affections liées à la chaleur, particulièrement si vous faites aussi partie d'un autre groupe de personnes à risque.

Quels sont les premiers signes?

Les affections liées à la chaleur sont sournoises parce que certains des premiers signes, comme une sudation abondante et une soif excessive, ne paraissent que légèrement plus graves qu'une sudation ou une soif normales en période de temps chaud. Cependant, l'épuisement lié à la chaleur peut aussi provoquer :

  • des crampes musculaires;
  • des étourdissements, une sensation de tête légère ou de désorientation;
  • des nausées;
  • des maux de tête;
  • une sensation de chaleur élevée ou un inconfort général.

Si aucune mesure n'est prise, cet épuisement peut entraîner une déshydratation, puis l'apparition des symptômes plus graves des coups de chaleur, y compris les suivants :

  • évanouissements;
  • accélération du rythme cardiaque ou rythme cardiaque anormal;
  • crises d'épilepsie.

Dans les situations extrêmes, une affection liée à la chaleur peut même causer la mort.

Mieux vaut prévenir que guérir

La clé de la prévention, c'est d'être bien informé et bien préparé, avant même de sortir. En connaissant vos limites (et celles de votre famille), vous serez à l'écoute des premiers signes de malaise. La Dre Kulik recommande que vous ainsi que vos enfants portiez un chapeau et des lunettes de soleil, mettiez de la crème solaire et buviez beaucoup de liquides (surtout de l'eau).

Si vous êtes plus à risque de développer une affection liée à la chaleur (parce que, par exemple, vous faites partie d'un des groupes mentionnés ci-dessus, que vous suez beaucoup ou que vous pratiquez des sports extrêmes), buvez une solution de réhydratation comme Pedialyte ou des boissons énergétiques durant la journée pour remplacer les liquides, les électrolytes et le sucre perdus. (Surveillez votre consommation de boissons énergétiques, car elles contiennent plus de sucre que les besoins d'une personne normale.) Portez des vêtements en tissu respirant ou qui évacue l'humidité, et veillez à ce que vous et votre famille ayez facilement accès à un endroit ombragé ou frais au besoin.

Si vous ou votre enfant développez les premiers signes d'une affection liée à la chaleur, comme un mal de tête ou des nausées, éloignez-vous de la chaleur et prenez plusieurs gorgées d'une solution Pedialyte ou d'une boisson énergétique (ou faites-la boire à votre enfant). Enlevez vos vêtements chauds ou serrés à l'intérieur, déposez un linge frais sur votre front ou prenez un bain tiède pour vous refroidir.

Si les symptômes persistent ou s'aggravent, demandez une aide médicale d'urgence.

Articles Connexes