Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

25 janvier 2013

Qu’est-ce qui ne représente pas de risque pendant la grossesse?

Désorientée par tous les changements dans les avis relatifs à ce qui ne représente pas de risque pendant la grossesse? Voici la position actuelle des autorités en matière de santé publique.

Après trois grossesses, Carol Neshevich a tout entendu en matière de conseils. Elle a mangé des charcuteries alors qu’elle était enceinte de son premier fils. «À cette époque, elles n’étaient pas sur la liste des produits à ne pas consommer», se rappelle-t-elle, avant d’ajouter qu'au cours de sa deuxième grossesse, les craintes suscitées par la bactérie Listeria ont poussé les médecins à recommander aux femmes enceintes de ne pas manger de charcuterie.

La chose inverse s'est produite avec le café : elle n'en buvait pas du tout, ayant lu qu'il provoquait des risques de fausse couche. Toutefois, aujourd’hui, à sa troisième grossesse, elle en boit une tasse par jour et prend souvent un thé pendant l’après-midi.

«Pour être franche, je n’ai pas le temps voulu pour faire des recherches dans Google à propos de tout ce que je mange afin de savoir si un aliment ou un autre représente un danger. Ça ne veut pas dire que je ne respecte pas les principales lignes directrices — j’essaie de le faire, en règle générale — mais je n’angoisserai pas si je prends une deuxième tasse de café ou de thé de temps en temps, ou si j’oublie une fois de prendre mes vitamines, ou encore si je ne mange pas à l’occasion ma portion quotidienne de fruits ou de légumes», nous confie-t-elle.

Les conseils sur les grossesses ont changé

À peu près toutes les femmes enceintes ont vécu la même expérience que Mme Neshevich. Comme de nouvelles études sont publiées tous les jours et que les conseils donnés par les autorités en matière de santé publique changent, tout comme le contenu des rapports publiés dans les médias, il est difficile de savoir quels conseils doivent être suivis.

Les «règles» relatives à une grossesse sans risque ont changé au cours des cinq dernières années. Voici ce que vous devriez savoir sur ce qui est considéré aujourd’hui comme étant sans danger, et sur ce qui est déconseillé.

Qu’est-ce qui est vu aujourd’hui comme ne représentant pas de risque pendant une grossesse?

  • Les boissons contenant de la caféine, consommées avec modération, ne posent pas de risque. Une ou deux petites tasses (ou 200 mg) de café ou de thé par jour peuvent donner aux femmes enceintes l’énergie dont elles ont besoin. Mais n’abusez pas : la consommation de plus de six tasses par jour a été liée à une augmentation des risques de fausse couche.
  • Les fromages à pâte molle sont sans risque… s’ils sont pasteurisés. Cependant, manger des fromages importés non pasteurisés comme un brie, un camembert ou un époisses peut provoquer une listériose, maladie grave qui peut entraîner une fausse couche, la mort de l’enfant à la naissance, une maladie chez la mère ou une maladie grave chez le nouveau-né. Lisez l’étiquette des fromages pour savoir s’ils sont pasteurisés ou non.
  • L’exercice fait du bien. On déconseillait autrefois aux femmes enceintes de faire de l’exercice, mais des exercices modérés sont aujourd’hui vus comme bénéfiques. Vous pouvez continuer à vous entraîner, si vous le faisiez avant de devenir enceinte. Si vous ne vous entraîniez pas, attendez jusqu’au deuxième trimestre, consultez votre médecin et allez-y modérément, conseille la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada (SOGC). Si vous courez, êtes mordue de l’aérobie ou aimez lever des poids, continuez pourvu que vous vous sentiez bien et que votre grossesse soit sans complication. Si vous sentez des douleurs dans la région pubienne ou si vous ne pouvez pas parler pendant que vous vous exercez, adopter un rythme plus lent.
  • Les relations sexuelles sont bonnes. Allez-y, pourvu que vous n’ayez pas d’infection, ne saigniez pas ou n’ayez pas de pertes de liquide amniotique, ou encore que le sac amniotique ne s’est pas rompu.
  • Certains médicaments d’ordonnance. Bien que la plupart des médicaments ne soient pas recommandés pendant une grossesse, quelques-uns, comme certains antibiotiques, ne représentent aucun danger. Consultez votre médecin pour savoir quels médicaments vous pouvez prendre.
  • Dormir sur le dos. Cette posture, qui était déconseillée par crainte de couper l’apport d’oxygène au fœtus, ne l’est plus aujourd'hui, selon la SOGC.

Ce qui doit être évité pendant une grossesse

  • Le poisson cru. Oubliez les sushis si vous êtes enceinte, dit Natalie Wright, directrice des communications de la SOGC. Ils peuvent contenir la bactérie Listeria ou des parasites qui pourraient nuire au fœtus.
  • Viande rouge, volaille ou fruits de mer insuffisamment cuits. Les aliments insuffisamment cuits, et les aliments non cuits comme les pâtés, les saucissons ou le saumon fumé, peuvent contenir la Listeria.
  • Alcool. Selon l’Agence de la santé publique du Canada, il n’existe pas de limite sécuritaire de consommation d’alcool pendant la grossesse. Bien que quelques gorgées de champagne soient probablement sans danger, attendez d’avoir accouché et d’avoir cessé d’allaiter avant de prendre un verre.
  • Fumer. Chaque fois que vous fumez, vous réduisez la quantité d’oxygène reçue par le fœtus. Consultez votre médecin pour savoir comment cesser de fumer.

Enfin, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre sage-femme si vous avez des questions à poser ou si vous rencontrez des problèmes.

Articles Connexes