Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

13 janvier 2017

Quelques conseils pour voyager en santé

Vous préparez vos vacances d'hiver? Voici quelques mesures simples qui vous aideront à voyager en santé et vous épargneront bien des problèmes.

Maria Sklodowski aime visiter les régions reculées du monde. Elle a fait de la randonnée au Népal, au Pérou et en Chine, et part chaque fois plusieurs semaines. Jusqu’à présent, elle n’a vécu aucune mauvaise expérience, ce qu’elle met sur le compte d’une planification rigoureuse.

«Quand je suis allée en Afrique, je me suis fait vacciner contre la typhoïde, la fièvre jaune et l’hépatite A et B quatre mois avant mon départ», dit cette résidente de Toronto de 77 ans, qui avait également prévu une moustiquaire. «Et quand je vais dans le Sud, j’emporte mes médicaments et mon certificat international de vaccination, et je souscris une assurance-santé.»

«L’important, c’est de bien se préparer.»

«Vu le nombre de choses qui bougent et de facteurs qui entrent en ligne de compte, pour ce qui est de la santé et du bien-être notamment, une bonne planification est essentielle», dit Lewis Smith, coordinateur des médias et des communications au Conseil canadien de la sécurité. Selon lui, les questions de santé doivent être prioritaires, surtout si vous vous rendez dans une région sujette aux maladies transmises par les insectes comme la malaria, la dengue ou le virus Zika.

«Nous recommandons de consulter un médecin au sujet des vaccins nécessaires, au moins six semaines avant de partir», indique M. Smith en précisant que, dans le cas de certains vaccins, un délai de plusieurs semaines ou de plusieurs mois doit être observé entre deux doses.

Tenir compte de ses besoins en matière de santé

Outre se faire vacciner avant de partir, voici quelques précautions à prendre :

  • Emportez vos médicaments d’ordonnance en quantité suffisante. Selon M. Smith, votre trousse de médicaments devrait également contenir des produits en vente libre comme des médicaments antidiarrhéiques, des crèmes antibiotiques pour les coupures et les égratignures, des solutions pour lentilles de contact et des médicaments contre la nausée et le mal des transports. «Certains pays ont des lois particulièrement strictes entourant les médicaments, souligne-t-il. Communiquez avec le consulat le plus proche; vous aurez peut-être besoin d’une ordonnance écrite d’un médecin pour éviter les problèmes à la frontière.»
  • Prévoyez une trousse de premiers soins. La dernière chose que vous voulez chercher dans un pays étranger, ce sont des articles de premiers soins. C’est pourquoi l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) recommande d’emporter une trousse contenant des bandages adhésifs et non adhésifs, du désinfectant pour les mains, une crème antiseptique, une pince à épiler et des ciseaux.
  • N'oubliez pas le répulsif à insectes. Si vous vous rendez dans une région connue pour abriter des moustiques ou des tiques, un insectifuge en aérosol ou en crème est indispensable. Vous pouvez aussi emporter une moustiquaire. «Gratter ses piqûres d’insectes et regretter de ne pas avoir pris les mesures de prévention nécessaires n’est pas la façon la plus amusante de passer ses vacances», commente M. Smith.
  • Emportez de quoi vous protéger du soleil, que ce soit un chapeau, des vêtements amples ou un écran solaire. Demandez également à votre pharmacien si vos médicaments interagissent avec le soleil ou vous rendent plus vulnérables aux insolations, conseille l’ASPC. N’oubliez pas non plus un gel ou une crème pour traiter les coups de soleil.
  • Achetez des solutions de réhydratation orale. Si vous visitez une région où les infections gastro-intestinales sont courantes, l’ASPC vous recommande d’emporter des sachets de poudre de réhydratation orale, que vous pouvez mélanger à de l’eau distillée, ou une solution prête à l’emploi. Vous trouverez les deux produits en pharmacie.
  • Souscrivez une assurance soins médicaux en voyage. L’ASPC vous conseille de vérifier si votre assurance vous couvre pendant toute la durée de votre voyage.
  • Vérifiez les avertissements diffusés pour votre pays de destination. «Consultez toujours ces avertissements quand vous faites vos réservations et juste avant de partir, dit M. Smith. Non seulement ces renseignements peuvent vous être utiles et vous aider à vous protéger, mais ils peuvent aussi avoir une incidence sur la protection offerte par votre assurance soins médicaux en voyage et votre assurance annulation de voyage.»

Questions particulières touchant les aînés

La planification est encore plus importante dans le cas d’aînés qui éprouvent des problèmes de mobilité ou qui ont des besoins de santé particuliers. M. Smith recommande de faire les démarches nécessaires pour disposer par exemple d’un fauteuil roulant, d’un déambulateur ou d’un chien-guide, et d’appeler à l’avance les compagnies aériennes, les voyagistes et les hôtels pour s’assurer qu’ils peuvent répondre à vos exigences alimentaires.

Vous devez aussi emporter une liste de vos médicaments pour aider les médecins en cas d’urgence médicale à l’étranger. De plus, tous les dispositifs médicaux – glucomètres pour diabétiques, bas de compression, débitmètres de pointe, etc. – doivent être bien emballés.

Enfin, une assurance soins médicaux est indispensable. Même les personnes jeunes et en bonne santé ont intérêt à souscrire une assurance voyage en cas d’accident, mais une protection contre les coûts imprévus liés aux soins de santé est encore plus vitale dans le cas d’une personne âgée. «Assurez-vous que votre assurance voyage est en vigueur et à jour avant votre départ et conservez les coordonnées des membres de votre famille ou de vos aidants sur vous en tout temps», recommande M. Smith.

Articles Connexes