Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

18 septembre 2018

Mon enfant a-t-il besoin de broches?

Votre enfant aura-t-il vraiment besoin d’un appareil orthodontique (ah, ces bonnes vieilles broches!) et si oui, quand? Vous devriez peut-être obtenir plus d’une opinion à ce sujet avant de prendre une décision.

Allysone McGreal se demande encore si son fils Spencer avait vraiment besoin d’un appareil orthodontique. «Sa mâchoire était légèrement asymétrique – et elle l’est encore», explique cette spécialiste en communication de Toronto, qui a payé 6 000 $ pour des broches lorsque son fils avait 12 ans. «Nous avons péché par excès de prudence.»

Comme bien des parents, Allysone regrette de n’avoir pas demandé une deuxième opinion, même si elle était satisfaite de l’orthodontiste recommandée par son dentiste. «Nous l’avons rencontrée et elle nous a plu. Mais c’était très cher.»

Pour déterminer si et quand un enfant a besoin d’un appareil orthodontique, une analyse approfondie s’impose, vu le coût et le temps à prévoir pour le traitement. Il faut absolument faire des recherches, selon la Dre Virginia Luks, orthodontiste à Toronto, car l’afflux d’orthodontistes dans les grands centres a donné lieu à différentes approches de traitement.

Certains praticiens commencent à traiter les enfants dès l’âge de sept ans, précise Mme Luks. Elle n’est pas d’accord avec cette pratique. «Je trouve décourageant de voir qu’on dit à des patients qu’ils ont besoin d’un appareil orthodontique alors que, pour ma part, dans la plupart des cas, je retarderais le début du traitement jusqu’au moment où ils ont toutes leurs dents permanentes», explique-t-elle. Les dentistes généralistes offrent aussi des services orthodontiques sans avoir de diplôme en orthodontie, et leurs compétences varient grandement. Mme Luks met en garde les parents et leur conseille d’être prudents.

Une deuxième opinion sur l’orthodontie

Le meilleur moyen de déterminer si votre enfant a besoin d’un appareil orthodontique est de consulter plusieurs orthodontistes agréés. Ils seront en mesure de poser un diagnostic après avoir décelé les signes d’un problème dentaire, comme :

  • une surocclusion (les dents supérieures couvrent les dents inférieures)
  • un chevauchement des dents
  • une mâchoire supérieure ou inférieure trop petite, trop étroite ou insuffisamment développée
  • des dents mal placées qui peuvent en déplacer d'autres
  • un surplomb (dents proéminentes ou dents de lapin)

Les signes d’un problème orthodontique peuvent apparaître lorsque les dents d’adulte commencent à pousser. C’est pourquoi il est bon de consulter un orthodontiste lorsque l’enfant a environ huit ans, explique Mme Luks. «Dans certains cas, les enfants peuvent bénéficier d’un traitement orthodontique précoce. Les parents doivent par contre garder à l’esprit que s’ils commencent le traitement tôt, il faudra une deuxième phase de traitement, puisque tous les problèmes ne peuvent pas être réglés tant que les dents permanentes ne sont pas apparues.» Un plan d’action peut au moins être établi pour plus tard – habituellement vers 12 ou 13 ans.

Choisir un orthodontiste

Avant de choisir un orthodontiste, renseignez-vous sur les diplômes qu’il a obtenus, sa réputation et ses pratiques, et obtenez des références :

  1. S’agit-il d’un orthodontiste qui a reçu la formation appropriée ou d’un dentiste généraliste qui a suivi des cours, mais qui n’a pas de diplôme en orthodontie? Des plaintes ont-elles été portées contre lui? Informez-vous auprès de l’association des orthodontistes de votre province ou de l’Association canadienne des orthodontistes.
  2. Avez-vous eu des commentaires favorables de parents dont les enfants ont été traités par cet orthodontiste?
  3. Est-ce que c’est l’orthodontiste lui-même qui installera l’appareil orthodontique de votre enfant et en fera le suivi, ou fait-il faire ce travail par ses assistants?
  4. Pour quelles raisons l’orthodontiste recommande-t-il ce traitement? Le problème dentaire de votre enfant pourrait-il diminuer avec le temps ou s’aggravera-t-il? À quel âge votre enfant sera-t-il traité?

Bien entendu, le coût est toujours à considérer, car un traitement orthodontique peut coûter environ 5 000 $ et même plus. «Si vous n’avez pas d’assurance et que le coût du traitement est un souci, sachez que la plupart des orthodontistes sont disposés à vous offrir des options», explique Sandra Hanna, PDG et propriétaire du site Web de gestion de l’argent Smart Cookies. «Un programme de modalités de paiement peut vous donner une certaine souplesse, mais habituellement, vous obtiendrez un rabais de 5 % à 15 % si vous payez le montant au complet en une seule fois.»

Si votre enfant a besoin de broches, n’oubliez pas ceci : ça coûte cher, mais votre enfant pourrait y gagner une meilleure santé dentaire à long terme et une plus grande estime de lui-même. «Les enfants qui ne souriaient pas avant sont tout sourire après le traitement», affirme Mme Luks.

Si vous décidez d’y aller avec les broches :

  1. Demandez si des rabais s’appliquent aux rendez-vous à certains moments de la journée.
  2. Vérifiez si votre régime d’assurance collective couvre le coût des appareils orthodontiques – ainsi que le montant qui vous sera remboursé, le cas échéant – et si vous devez obtenir l’autorisation préalable de votre assureur.
  3. Demandez un crédit d’impôt pour le montant du traitement orthodontique qui n’est pas couvert par l’assurance.
  4. Renseignez-vous sur les programmes d’orthodontie à bas prix offerts dans les universités de votre région.

Articles Connexes