Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

13 septembre 2011

Les vaccins ne sont pas que pour les enfants

Voici les différents vaccins susceptibles de protéger contre de graves maladies ou des maladies mortelles.

L'immunisation présente des avantages. Les vaccins protègent les adultes et les enfants de diverses maladies graves ou même mortelles. Autrefois, les maladies infectieuses faisaient des ravages chez les jeunes et les vieux, alors qu'actuellement, au Canada, moins de 5 % de la totalité des décès sont dus à ces maladies.

Les vaccins que nous utilisons au Canada sont sans danger et leur efficacité est contrôlée continuellement. Cependant, l'immunisation, comme d'ailleurs tout acte médical, présente certains risques et il se peut que vous soyez au nombre des rares personnes qui réagissent à un vaccin particulier. Donc, avant de vous faire vacciner, discutez des risques et des avantages de la vaccination avec votre médecin de famille ou faites des recherches à ce sujet sur des sites Internet sérieux, tels l'Agence de la santé publique du Canada ou la Mayo Clinic.

Voici les vaccins que les agences de la santé du Canada et des États-Unis recommandent pour les adultes.

Vaccin contre la grippe saisonnière – Le vaccin contre la grippe est revu chaque année et vous devriez vous faire vacciner chaque année, particulièrement si vous avez plus de 50 ans, si vous souffrez d'une maladie chronique, si votre système immunitaire est affaibli ou si vous vivez dans un établissement de soins de longue durée. La vaccination n'est pas recommandée aux personnes allergiques aux oeufs, qui ont déjà eu une réaction allergique au vaccin contre la grippe ou qui sont actuellement souffrantes. Par ailleurs, consultez votre médecin si vous souffrez du syndrome de Guillain-Barré.

La pneumonie est une inflammation pulmonaire due à une infection; elle peut être bénigne, mais parfois mortelle. Elle est souvent déclenché par une grippe. Les personnes jeunes et en bonne santé peuvent attraper une pneumonie, mais c'est surtout pour les personnes de plus de 65 ans, souffrant d'une maladie chronique ou dont le système immunitaire est affaibli, qu'elle présente un réel danger.

Il existe deux vaccins contre la pneumonie au Canada : un de longue date, le vaccin polysaccharide contre le pneumocoque, et un autre, plus récent, le vaccin conjugué contre le pneumocoque. Il vous faudra payer pour ce dernier vaccin car il ne fait pas encore partie du programme d'immunisation systématique au Canada. Un seule dose de vaccin contre le pneumocoque suffit dans la plupart des cas et la vaccination peut se faire n'import quand. Une seconde dose est parfois nécessaire. Parlez-en à votre médecin traitant.

Le zona (herpès zoster) est une maladie marquée par des douleurs de type neurologique qui peuvent se montrer invalidantes et persistantes. Il se déclare lors de la réactivation du virus de la varicelle, à l'état dormant depuis des dizaines d'années. Si, comme 90 % des Canadiens, vous avez déjà eu la varicelle, vous risquez d'attraper un zona et ce risque augmente avec l'âge. Vous pouvez même l'attraper si vous avez été vacciné contre la varicelle, car le vaccin contre la varicelle ne protège pas du virus du zona.³

Si vous avez plus de 60 ans et si vous avez déjà eu la varicelle, voyez avec votre médecin si vous devriez vous faire vacciner. Comme ce vaccin est relativement récent au Canada, il n'est pas couvert par la majorité des régimes d'assurance-santé provinciaux mais il risque de l'être par certains régimes privés d'assurance-santé. Malheureusement, il est assez coûteux.

Rappels – Si vous avez au moins 65 ans et que votre dernier vaccin contre le tétanos remonte à plus de 10 ans, vous avez peut-être besoin d'un rappel pour le tétanos, la diphtérie et la coqueluche. Consultez votre médecin et mentionnez-lui les maladies et les allergies dont vous souffrez actuellement et indiquez-lui si vous été atteint du syndrome de Guillain-Barré.

Il serait bon de parler avec lui d'autres vaccins dont vous pourriez avoir besoin pour voyager, pour travailler ou si vous risquez d'être exposé à certaines maladies. Notamment les vaccins contre l'hépatite A et B, contre la varicelle si vous ne l'avez jamais eue, et contre la méningite, spécialement dans le cas d'une ablation de la vésicule biliaire. Discutez aussi des vaccins contre la polio et les maladies tropicales, si vous prévoyez voyager dans des pays où ces maladies existent.

Comme les médecins sont débordés et que le temps qu'ils consacrent à chaque visite est limité, tenez vous-même un registre des dates de chacune de vos vaccinations.

Demandez à votre médecin quels sont les vaccins qu'il vous conseille. Mieux vaut prévenir que guérir.

Sources : ¹ Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination, ² Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination, Mayo Clinic, ³ Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination

Articles Connexes