Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

06 août 2015

Faites-vous de l’hypertension sans le savoir?

L’hypertension est qualifiée de «tueur silencieux». Cette affection potentiellement mortelle peut toutefois être gérée.

Vous avez peut-être déjà eu l’idée de vérifier votre pression artérielle en passant devant le tensiomètre de votre pharmacie; ou bien, vous êtes un peu inquiet au sujet de ces étourdissements ou saignements de nez que vous avez occasionnellement.

Compte tenu du fait que six millions d’adultes canadiens font de l’hypertension artérielle, ce serait peut-être une bonne idée de vérifier la vôtre.

«L’hypertension est souvent qualifiée de tueur silencieux parce qu’elle s’accompagne rarement de symptômes ou de signes d’avertissement», explique Christine LeGrand, porte-parole de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada. «Pourtant, même en l’absence de symptômes, l’hypertension peut causer des dommages au cœur, au cerveau, aux reins et aux vaisseaux sanguins si elle n’est pas maîtrisée.»

Et ces dommages peuvent être mortels.

«L’hypertension est la principale cause de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral», souligne le Dr Ernesto Schiffrin, président d’Hypertension Canada à Montréal et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’hypertension et la maladie vasculaire de l’Institut Lady Davis de recherches médicales. «Elle pèse lourdement sur le système de santé.»

Facteurs de risque

La tension artérielle est la mesure de la pression qu’exerce le sang sur les parois des artères. La Fondation des maladies du coeur et de l’AVC du Canada définit la pression systolique (chiffre supérieur) comme la mesure de la pression exercée lorsque le coeur se contracte et expulse le sang, et la pression diastolique (chiffre inférieur) comme la mesure de la pression lorsque le coeur se détend entre deux battements.

La tension artérielle est élevée lorsqu’elle est supérieure à 140/90 pour un adulte en santé, lorsqu’elle est supérieure à 130/80 pour un diabétique et lorsqu’elle est supérieure à 150 (pression systolique) pour les personnes de plus de 80 ans. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’hypertension, notamment l’hérédité, l’âge et l’origine ethnique. Certains médicaments, comme les stéroïdes oraux, les contraceptifs, les médicaments pour perdre du poids, les anti-inflammatoires et les médicaments contre la grippe et le rhume, peuvent aussi favoriser l’hypertension.

Toutefois, il est possible de gérer l’hypertension en apportant certains changements à votre mode de vie :

  • Consommez moins de sel. Le sel fait grimper la tension artérielle; le DrSchiffrin recommande de manger le moins possible d’aliments en conserve, fumés ou transformés, de limiter les repas au restaurant et de ne pas consommer plus de 5 mg de sel par jour.
  • Gardez un poids santé. L’excès de poids ou l’obésité augmente le risque d’hypertension. Selon MmeLeGrand, en perdant ne serait-ce que 5 % à 10 % de son poids excédentaire, on peut réduire sa pression artérielle et les risques d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque.
  • Restez en forme physique. Faites au moins 150 minutes d’activité physique par semaine. Une activité aérobique d’intensité modérée à intense, par tranches d’au moins 10 minutes, est recommandée. Consultez votre fournisseur de soins de santé avant d’entreprendre un programme d’activité physique.
  • Cessez de fumer. Fumer augmente le risque de crise cardiaque.
  • Mangez moins gras. Évitez en particulier les gras saturés et les gras trans. Privilégiez les gras sains, notamment les oméga-3 que l’on trouve dans les poissons gras comme le saumon.
  • Consommez des aliments riches en potassium. Un faible niveau de potassium peut faire augmenter votre tension artérielle; optez par conséquent pour des aliments comme les légumes à feuilles vert foncé et les bananes.
  • Buvez moins d’alcool. Une femme ne devrait pas consommer plus de deux boissons alcoolisées par jour et plus de 10 par semaine. Un homme devrait se limiter à trois par jour et à 15 par semaine.
  • Réduisez le stress. Le stress peut faire augmenter la tension artérielle; trouvez donc des moyens de vous relaxer avec des amis, de faire de l’exercice et évitez de trop regarder la télévision, de grignoter et de boire de l’alcool pour vous détendre.

Si vous avez reçu un diagnostic d’hypertension, il est très probable qu’on vous ait prescrit un médicament pour la gérer, affirme le Dr Schiffrin. «Chez la plupart des patients, même chez ceux dont la tension artérielle n’est que légèrement élevée, l’hypertension ne peut pas être maîtrisée par un simple changement des habitudes de vie – ils doivent prendre des médicaments pour faire baisser leur tension artérielle.»

Ces médicaments incluent :

  • Les diurétiques. On les connaît aussi sous le nom de «pilules d’eau». Ils éliminent l’excédent de sel de votre organisme.
  • Les inhibiteurs de l’ECA (enzyme de conversion de l’angiotensine). Ces médicaments aident à détendre les vaisseaux sanguins.
  • Les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine. Ces médicaments peuvent traiter l’insuffisance cardiaque et protéger contre l’insuffisance rénale.
  • Les inhibiteurs calciques. Ils permettent de détendre les vaisseaux sanguins et d’augmenter l’apport d’oxygène au coeur.
  • Les antagonistes des récepteurs des minéralocorticoïdes. On les prescrit souvent dans les cas difficiles à traiter; il s’agit d’une forme de diurétique.
  • Les bêta-bloquants. On les utilise souvent chez les personnes plus jeunes; ils régularisent les battements du coeur.
  • Les antagonistes alpha-adrénergiques. Ces médicaments permettent de dilater les vaisseaux sanguins et les capillaires.

Le Dr Schiffrin indique qu’on utilise souvent une combinaison de ces médicaments jusqu’à ce que les mesures de la tension artérielle soient optimales.

Gérer l’hypertension

Le Dr Schiffrin recommande aux personnes qui souffrent d’hypertension de faire vérifier leur pression systolique et leur pression diastolique par leur généraliste au moins une fois par an. Il suggère que le médecin mesure la tension artérielle plusieurs fois pendant la consultation afin d’assurer une lecture exacte. À cause du «syndrome du sarrau blanc», plusieurs personnes deviennent tendues lorsqu’elles sont en présence d’un médecin, ce qui fait monter leur tension artérielle plus haut que la normale. Le Dr Schiffrin explique que, pour éviter cela, de nombreux médecins utilisent maintenant des appareils qui prennent la tension artérielle des patients sans leur intervention – le médecin peut même se trouver à l’extérieur de la pièce.

Le Dr Schiffrin recommande aussi que les personnes qui font de l’hypertension s’achètent un tensiomètre pour la maison afin de mesurer régulièrement leur tension artérielle. Il suggère de la mesurer chaque jour, une semaine par mois, pour obtenir un chiffre moyen et de surveiller ensuite les fluctuations.

D’après le DSchiffrin, les tensiomètres des pharmacies ne sont pas très précis, mais ils peuvent signaler un problème à porter à l’attention du médecin.

Articles Connexes