Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

15 août 2018

Comment se protéger contre la salmonellose

Des craquelins au fromage et des croquettes de poulet ont récemment fait l’objet de rappels en raison d’un risque de contamination. Voici comment prévenir les maladies d’origine alimentaire.

Une éclosion de salmonellose associée à des produits de poulet crus panés et surgelés est survenue l’an dernier au Canada lorsque des croquettes de poulet de marque canadienne ayant fait l’objet de tests de dépistage de salmonella enteritidis ont révélé des résultats positifs. Depuis, diverses marques de produits de poulet surgelés (lanières, croquettes ou burgers de poulet) ont fait l’objet d’un avis de rappel.

Devriez-vous bouder la volaille? Non, mais vous devez tout de même être prudent et surveiller les avis de rappel. De plus, ces produits ne sont pas les seuls qui présentent un risque. Au cours des derniers mois, des craquelins, du riz et de la laitue romaine ont également fait l’objet de rappels dans plusieurs provinces.

Chaque année, près de quatre millions de Canadiens contractent des maladies d’origine alimentaire, comme la salmonellose, les norovirus ou la listériose, et le nombre de rappels d’aliments à l’échelle nationale augmente de façon constante. Pourquoi? L’une des raisons possibles est que la plupart des gens ne sont pas suffisamment informés au sujet des mesures à prendre pour éviter une intoxication alimentaire, selon les recherches menées par Santé Canada.

Par conséquent, comment pouvez-vous vous protéger contre la salmonellose et d’autres types de maladies d’origine alimentaire? Cibler les précautions à prendre vous permettra de mieux comprendre les causes de la salmonellose et la façon dont la salmonelle peut contaminer vos aliments.

Comment vos aliments peuvent être contaminés

Également connue sous le nom de salmonellose, l’infection à la salmonelle est une infection bactérienne dont les principaux symptômes sont la nausée, la diarrhée, les vomissements, les douleurs abdominales et la fièvre. (Ces symptômes sont parfois faussement associés à une grippe intestinale alors qu’ils sont liés à une intoxication alimentaire.) Cette bactérie se développe dans les intestins des animaux, en particulier ceux des oiseaux. La salmonellose peut être causée par la consommation d’aliments contaminés. 

Selon la Dre Bryna Warshawsky, directrice médicale, Santé publique Ontario, les aliments – en particulier les produits d’origine animale – peuvent être contaminés par la salmonelle dans les cas suivants :

  • s’ils ne sont pas cuits à une température sécuritaire de cuisson ou s’ils ne sont pas suffisamment cuits;
  • s’ils ne sont pas conservés, décongelés ou lavés de façon appropriée;
  • s’ils sont manipulés par des personnes n’ayant pas lavé leurs mains;
  • s’ils sont préparés sur la même surface que des aliments contaminés par la salmonelle.

Conseils de prévention de la salmonellose

Depuis toujours, on nous rappelle l’importance de laver nos mains. Les médecins et les professionnels de la santé comme la Dre Warshawsky recommandent fortement le maintien d’une hygiène des mains adéquate afin de réduire le risque de contracter et de transmettre une infection.

Afin de prévenir la salmonellose, la Dre Warshawsky encourage les gens à laver leurs mains avec du savon avant et après la préparation des aliments, en particulier lorsqu’il s’agit de viande crue ou de volaille. De plus, il ne faut pas oublier de laver ses mains après avoir touché à des poubelles, des surfaces sales, des animaux ou des déchets d’origine animale. 

Certains animaux, comme les reptiles et les amphibiens, peuvent également être porteurs de cette bactérie. «Les personnes susceptibles de présenter des complications devraient éviter tout contact avec ces types d’animaux», affirme la Dre Warshawsky en faisant référence aux enfants de moins de cinq ans, aux aînés et aux personnes atteintes d’un problème de santé.

Vous devez également assurer la propreté de votre cuisine et de la surface de préparation des aliments. Après avoir manipulé de la viande crue ou de la volaille, assurez-vous de nettoyer vos planches à découper, comptoirs de cuisine, couteaux et autres ustensiles avec du savon et de l’eau chaude pour prévenir la contamination croisée.

La contamination croisée survient lorsque le jus ou la graisse provenant de produits crus d’origine animale entre en contact avec d’autres aliments ou surfaces. C’est pourquoi la Dre Warshawsky recommande d’emballer la viande séparément des fruits et des légumes à l’épicerie. La cuisson adéquate de la viande ou de la volaille permet d’éliminer les bactéries nocives. Puisque de nombreux fruits et légumes sont consommés crus, tout contact entre ces derniers et la viande non cuite doit être évité.

La prudence est également de mise au moment de décongeler de la viande. Décongeler les aliments à température ambiante ou dans l’évier est une erreur fréquente. Les bactéries peuvent alors proliférer, ce qui augmente le risque d’intoxication alimentaire. «La meilleure façon de décongeler de la viande ou de la volaille consiste à la placer dans un contenant étanche, dans la partie inférieure d’un réfrigérateur», indique la Dre Warshawsky. «Ainsi, cela empêchera tout contact entre le liquide provenant de la viande et les autres aliments.»

Respecter les températures sécuritaires de cuisson

Vos habitudes culinaires jouent également un rôle important dans le cadre de la prévention. La viande, la volaille et les fruits de mer doivent être cuits à des températures adéquates afin d’éliminer les bactéries. Une cuisson inadéquate peut causer une intoxication alimentaire.

«Les gens croient à tort que tous les produits congelés à base de poulet sont précuits et peuvent être cuits dans un four à micro-ondes en raison de leur couleur brunâtre. Toutefois, il s’agit d’aliments crus, qui nécessitent une cuisson adéquate», souligne la Dre Warshawsky. «L’utilisation d’un four à micro-ondes est parfois même déconseillée dans les directives de cuisson lorsque des aliments nécessitent une durée de cuisson prolongée dans un four traditionnel.»

Dans le cas des produits emballés, il est essentiel de lire et de suivre les directives de cuisson. Pour ce qui est de la viande fraîche, du poulet et du poisson, la Dre Warshawsky recommande toutefois de consulter le tableau des températures sécuritaires de cuisson interne fourni par Santé Canada. Utilisez un thermomètre à viande pour vérifier que la température interne appropriée est atteinte. Placez la tige du thermomètre dans la partie la plus charnue de l’aliment, en évitant les os, le gras ou le cartilage.

La salmonellose peut être contagieuse. Si vous croyez avoir contracté cette infection ou toute autre maladie causant de la diarrhée, évitez de manipuler des aliments jusqu’à ce que vous soyez complètement rétabli. «Les symptômes de la salmonellose disparaissent généralement après quatre à sept jours», explique la Dre Warshawsky. «Toutefois, si la bactérie se propage dans le sang ou les articulations, cela peut entraîner des complications». Voyez un médecin si vos symptômes s’aggravent ou ne disparaissent pas après quelques jours.

Consulter les avis de rappels d’aliments

Évitez de consommer des aliments faisant l’objet d’un rappel en demeurant informé au sujet des éclosions et des enquêtes sur celles-ci. Consultez le site de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (et ajoutez-le à vos signets) pour obtenir une liste à jour des avis de rappels d’aliments en vigueur dans votre province ou territoire.

Si vous êtes un grand voyageur, demeurez informé et en sécurité en utilisant une application comme HealthMap’s Outbreaks Near Me. Comme son nom l’indique, cette application gratuite présente des alertes en temps réel ainsi que des renseignements sur les éclosions de maladies à l’échelle mondiale.  

Vous souhaitez obtenir une mise à jour sur une enquête particulière? L’Agence de la santé publique du Canada publie des avis de santé publique qui comportent des renseignements détaillés sur les dernières éclosions de maladies. Assurez-vous de communiquer avec votre autorité sanitaire locale pour signaler toute intoxication alimentaire causée un produit provenant d’un restaurant, d’une épicerie ou d’un autre établissement, afin qu’une enquête approfondie soit menée. Cela pourrait ensuite donner lieu à un rappel ou à un avis visant à prévenir les maladies.

Articles Connexes