Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

02 mai 2015

Ce printemps, débarrassez votre maison des allergènes

Onze conseils pour rendre votre intérieur plus sécuritaire et plus sain pour toute votre famille.

Le printemps, avec l’arrivée des températures plus douces et des jours plus longs et plus ensoleillés, c’est tentant d’ouvrir toutes les fenêtres, d’aérer et de débarrasser la maison de toute la saleté, la poussière et autres allergènes qui se sont accumulés pendant l’hiver.

Mais une bonne aération ne suffit pas. Des irritants comme les acariens de la poussière, les squames animales, la moisissure, le pollen et les produits chimiques peuvent rapidement rendre intolérable une maison qui serait autrement confortable si vous (ou un membre de votre famille) êtes un des 2,5 millions de Canadiens et plus (selon l’Association d'information sur l'allergie et l'asthme) qui vivent avec l’asthme et des allergies. Plus de 15 % des personnes souffrant d’asthme ou d’allergies sont des enfants âgés de 4 à 11 ans.

De nombreux produits que nous utilisons toute l’année dans nos maisons sont relâchés dans l’air et recyclés sans cesse. «Souvent, la qualité de l’air à l’intérieur est pire que celle à l’extérieur puisque nous nous isolons dans nos maisons après avoir utilisé des produits nettoyants ou avons peu de temps pour épousseter ou contrôler les squames animales», remarque Robin Wilson, designer d’espaces intérieurs sains et présidente de Robin Wilson Home (en anglais seulement).

Pour prendre le dessus sur les allergies saisonnières, vous devez entreprendre un ménage du printemps en n’oubliant pas certains endroits critiques. Voici 11 conseils qui vous aideront à rendre votre environnement intérieur plus sécuritaire et plus sain pour toute votre famille :

1. Ne laissez pas les acariens devenir maîtres de la nuit.

Un des principaux allergènes vit juste sous votre tête. Les acariens de la poussière sont des créatures microscopiques qui vivent et se multiplient aisément dans des endroits chauds et humides comme vos oreillers et le reste de votre lit douillet, et se régalent de particules de peau. Leurs fèces contiennent une substance appelée Der p 1, allergène très puissant pouvant entraîner des symptômes semblables à ceux de l’asthme, de l’eczéma et des problèmes chroniques des sinus.

Mme Wilson remarque que la plupart des gens remplacent leurs oreillers tous les six ans, mais recommande de prêter une plus grande attention à la literie, puisque nous passons le tiers de notre vie à dormir. «Remplacer vos oreillers tous les trois ans et lavez les taies toutes les semaines dans de l’eau chaude», dit-elle. Elle suggère aussi que vous installiez un dessus-de-lit hypoallergénique, de préférence sans agent ignifuge à base de formaldéhyde et toxique, et lavez-le au moins deux fois l’an.

2. Congelez les jouets en peluche une fois par mois.

Le berceau ou le lit de votre enfant peut devenir poussiéreux à mesure que des particules s’incrustent dans leurs jouets en peluche. Mme Wilson propose une façon simple de tuer les acariens de la poussière colonisant les jouets favoris de votre enfant et d’empêcher qu’ils ne le fassent éternuer : placez-les dans un sachet pour congélation et congelez pendant 24 heures. «Frappez le jouet avant de le sortir du sachet et jetez ce dernier, au fond duquel se seront accumulées les carcasses d’acariens de la poussière», conseille Mme Wilson. Quand vous achetez des jouets, préférez ceux qui sont lavables ou faciles à nettoyer en les essuyant.

3. Éliminez la poussière de vos meubles.

Grand-maman savait ce qu’elle faisait, il y a des années de cela, quand elle recouvrait son canapé d’une solide housse en plastique transparent pour le protéger. Non seulement le tissu qui recouvre les meubles capitonnés libère des fibres, mais il absorbe aussi la poussière. Plutôt que d’utiliser une housse en plastique peu esthétique, Nikki Smith, de Toronto et mère de trois enfants, préfère recouvrir ses canapés et ses fauteuils d’une housse lavable à la machine. «Elles s’enlèvent et se lavent aisément si les enfants y ont échappé de la nourriture ou de la boisson», remarque Mme Smith. «Elles me permettent aussi de modifier l’apparence de mes meubles sans que j’aie à payer pour les remplacer.» Pendant que vous lavez les housses, allez battre les coussins dehors pour vous débarrasser de la poussière et... exercer votre bras!

4. Pensez aux rideaux et aux stores.

Les rideaux et les stores accumulent beaucoup de poussière. Préférez les stores à enroulement automatique lavables et en vinyle. Si vous tenez vraiment à avoir des rideaux, lavez-les souvent à l’eau chaude, recommande Mme Wilson.

5. Achetez un nouveau rideau de douche.

Avez-vous déjà remarqué cette odeur de plastique quand vous ouvrez l’emballage d’une nouvelle doublure de rideau de douche en vinyle? N’inhalez pas, avertit Mme Wilson : cette odeur provient de gaz toxiques accumulés dans l’emballage, relâchés alors dans votre maison. Une doublure en nylon représente un choix plus sécuritaire, n’émet pas d’odeur toxique, a meilleure apparence et est beaucoup plus facile à nettoyer. Vous pouvez aussi ajouter une demi-tasse de vinaigre dans la laveuse pour désinfecter le rideau et tuer toute moisissure de façon naturelle et en toute sécurité.

6. Abaissez le couvercle.

Fermer le couvercle quand vous tirer la chasse d’eau de la toilette peut limiter la propagation de maladies. «La plupart des gens ne se rendent pas compte que certaines toilettes de conception plus ancienne projetteront de fines gouttes d’eau au moins deux pieds à l’extérieur de la toilette si le couvercle n’est pas rabaissé. Ce phénomène pourrait provoquer une contamination à l’E. coli», explique Mme Wilson.

7. Minou et Fido nuisent-ils à votre respiration?

Si vous êtes sensible aux squames animales, un nettoyage régulier de la maison peut réduire de beaucoup les symptômes d’allergie. L’allergie aux animaux domestiques est causée par les protéines présentes dans les squames, l’urine et la salive. «J’ai un chat à poil long et un chien, et ma colocataire a dû trouver un autre appartement parce qu’elle a développé une allergie grave aux chats», raconte Ian Martel, jardiner paysagiste de Calgary.

M. Martel, qui ne peut vivre sans ses animaux de compagnie, essaie de réduire l’exposition aux allergènes animaux en lavant bien ses planchers de bois et en aspirant continuellement son mobilier avec un aspirateur équipé d’un filtre H.E.P.A. (à très haute efficacité) bien scellé.

Brosser régulièrement ses animaux de compagnie à l’extérieur et les laver toutes les semaines avec un shampoing conçu pour neutraliser les squames sont d’autres mesures environnementales à envisager.

8. Utilisez des produits de nettoyage naturels ou non toxiques.

Gardez l’air de votre maison sain en utilisant des produits de nettoyage non toxiques ou des produits naturels et peu coûteux que vous retrouverez dans votre cuisine, comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le citron ou la fécule de maïs. Angela McCullough de Calgary, mère et propriétaire d’une garderie, ne jure que par l’huile de théier, un désinfectant naturel réputé combattre les bactéries et divers champignons et virus. «Je mélange 10 gouttes d’huile dans de l’eau, dans un vaporisateur, et j’utilise ce mélange sur diverses surfaces de la maison, sur les jouets des enfants, nos vêtements et les planchers. C’est aussi une aromathérapie efficace», confie Mme McCullough.

9. Vous changez la couleur de vos murs?

Choisissez une peinture sans composés organiques volatils (COV); elle ne produit pas de gaz, ne laisse pas d’odeur nauséabonde et ne provoque pas d’allergies ou de symptômes de l’asthme. En outre, l’apparence de cette peinture sur les murs n’est pas différente de celle des peintures traditionnelles qui sentent mauvais!

10. Débusquez les moisissures dans des endroits peu évidents.

Le bac d’égouttement sous votre frigo est un environnement propice pour la moisissure. Videz-le donc régulièrement et nettoyez-le avec une brosse trempée dans du vinaigre. Lavez aussi le bas de votre lave-vaisselle.

11. Adoptez une politique «sans souliers».

La saleté et la terre ramassées on ne sait où à l’extérieur et accrochées aux semelles de vos souliers vous suivent à l’intérieur de la maison. Vous empêcherez les microbes, les pesticides et les produits chimiques de se répandre sur vos planchers en enlevant vos souliers à la porte.

Articles Connexes